Magazine Culture

Avishai Cohen - "As Is... Live At The Blue Note" 2007 Half Note Records

Publié le 30 décembre 2012 par Audiocity
Je ne suis pas un spécialiste de la musique d'Avishai Cohen que je connais encore mal. Ca ne fait d'ailleurs que très peu de temps que je m'intéresse à la discographie de ce bassiste qui avait pour tout dire très mal débuté dans l'estime que je lui portais. J'ai encore en mémoire le 1er album que me suis procuré de lui. C'était "Seven Seas", disque sorti au début de l'année dernière que j'ai quasiment revendu dans la foulée, tant son contenu tenait plus du marketing en règle que de la véritable heureuse surprise à la hauteur de ce qu'en avaient dit les médias spécialisés. Mais je ne reviendrai pas dessus car j'ai depuis revu mon jugement le concernant avec ce très bon live datant de septembre 2006, bien plus original et décapant que le surjoué "Seven Seas", trop sage selon moi, et qui dans le genre n'est définitivement pas ma tasse de thé. Je remarque aussi que je ne suis pas le seul à être divisé sur le sujet puisque même les fans ne se retrouvent pas systématiquement dans la musique qu'il propose.
Quoi qu'il en soit, concernant "As Is.... Live At The Blue Note" enregistré en compagnie de son trio d'alors composé de Mark Guilliana à la batterie et de Sam Barsh au piano, voilà bien un sujet qui me parle. Augmentés sur certains titres de Diego Urcola à la trompette et de Jimmy Greene aux saxophones, la vivacité du jeu de cette formation m'a rapidement réjoui, et si l'on s'en tient au morceau d'ouverture "Smash" qui donne la cadence pour le reste de la soirée, il faut avouer qu'il y a de quoi convaincre des plus aguerris aux plus septiques. L'achat de ce cd vous donnera en outre la possibilité de savourer en DVD le meilleur des 2 soirs de captations (31 aout - 1er septembre), et si ce n'est déjà fait, de profiter du show-man en action, faisant presque danser sa contrebasse tandis qu'il en frappe les cordes avec force et assurance. Un charisme et une stature imposante, aimant visiblement se positionner sur le devant de la scène et jouer avec le public ou les musiciens, Avishai Cohen a écrit tous les thèmes présents sur le disque, exception faite de l'indémodable "Caravan" du Duke, revisité ici à la basse électrique et interprété sur une base de swing funky. Pour le reste, les pistes se succèdent en vagues climatiques, alternant soleil ou feu de bois, extérieur d'été ou intérieur de printemps, ce  qui permettra aux spectateurs de souffler un peu car la tension est grande, tout comme la chaleur dégagée, l'essentiel des 62 minutes du cd alternant les moments de grâce et de fougue avec, qu'on se le dise, une prédominance pour l'improvisation et les chorus bien sentis. Voilà en tout cas un disque qui m'a donné envie d'en savoir plus sur l'oeuvre de ce musicien que je garde en bonne place parmi mes heureuses découvertes récentes, en attendant peut être de lui trouver un petit frère digne de lui succéder. Des idées? Je suis preneur. Amazon iTunes Officiel

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Audiocity 526 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines