Magazine Cinéma

Si Versailles M'était Conté (Sacha Guitry, 1953)

Par Doorama
Si Versailles M'était Conté (Sacha Guitry, 1953) L'histoire du château de Versailles, depuis sa construction sous Louis XIV jusqu'à aujourd'hui, au travers de ses locataires, de ses nombreuses modifications et des anecdotes ou faits historiques qui ont fait sa grandeur et son quotidien.
Tout le style et l'esprit de Sacha Guitry se retrouve dès le générique de cette grande fresque. Mais curieusement la fresque concoctée par le maître s'apparente davantage à un catalogue ou une mosaïque qu'à une grande toile. C'est le parti pris de Guitry que de morceler l'histoire de France et l'aborder par ses détails, par moment même par le petit bout de la lorgnette. Sacha Guitry est aux commandes, impossible d'échapper à l'homme et à son théâtre...
En utilisant le Château de Versailles comme fil conducteur de son histoire de France, Sacha Guitry s'accorde ce qu'il serait presque convenu d'appeler le final cut historique. S'il n'oublie aucun des ses illustres occupants, il est hors de question de se substituer à un livre d'histoire et de tout relater de chacun. Bien au contraire, Sacha Guitry opère une sélection toute personnelle de ce qu'il souhaite retenir de la grande histoire, et s'il ne néglige pas de nous conter les moments clés de notre histoire, il préférera en expédier certains afin de s'attarder sur d'autres biens moins importants historiquement, mais autrement plus symboliques ou "croustillants". Guitry ne garde de l'histoire que ce qu'il aime : les femmes, l'art et ces hommes dotés d'une vision... Bref lui même !
Omniprésente, on retrouve bien sûr la finesse de Guitry, sa finesse et son goût pour les relations hommes-femmes. En amateur du petit détail relationnel derrière le fait historique, Sacha Guitry aime à nous livrer certaines anecdotes en provenance directe de l'envers du décor, en provenance des coulisses de l'histoire. Et il s'agit bien souvent de coulisses, qu'il s'agit dans Si Versailles M'était Conté ! Car s'il s'agit de cinéma, personne n'est dupe et c'est bien de théâtre que Sacha Guitry nous parle, et comme au théâtre, les acteurs de la pièce défileront devant le spectateur après la représentation... Comme au théâtre, les personnages seront souvent prisonniers d'un rythme une scène-une pièce du château... Point d'ellipses  point de montage (sauf par la voix de son narrateur, monsieur Guitry lui même), Si Versailles M'était Conté a certes été tourné dans les décors somptueux du Château de Versailles, son allure final tient du théâtre filmé.
L'humour de son narrateur, se double souvent d''ironie, voire même de cynisme, et c'est bien souvent que Sacha Guitry s'amuse du sort et du destin tragique qui attend ses personnages, comme lors de cette scène savoureuse avec 6 futurs guillotinés, persuadés de se ménager un futur prometteur. Pieds de nez de l'histoire à ses acteurs, ou bien relations amoureuses, Sacha Guitry semble avoir ouvert un grand livre d'histoire, et au gré de ses envies ou de ses centres d'intérêts, ne retient que ce qu'il aime, ce qui l'amuse ou ce qu'il admire, comme tous ces grands noms du théâtre ou de la littérature qui gravitent autour des rois. En maître de cérémonie, et des lieux, Guitry nous montre l'histoire selon Guitry, pleine d'esprit et de culture. Enfin, pour donner encore plus de faste à sa lecture de l'histoire, une impressionnante distribution vient se mettre à son service ! Pour l'anecdote nous ne citerons que Tino Rossi et la mémorable "Ah ça ira, ça ira, ça ira" judicieusement mis en bouche de Edith Piaf... Entre sa prestigieuse pléiade d'acteurs et tous ses noms de rues, de places et d'auteurs, Si Versailles M'était Conté revêt parfois du test de connaissance !
On prend donc grand plaisir à parcourir ce grand catalogue historique, accompagné de l'inénarrable voix de Sacha Guitry et régulièrement amusé des piques de son narrateur. Mais si l'entreprise est impressionnante et la finesse intellectuelle omniprésente, Si Versailles M'était Conté est aujourd'hui un peu à l'image des ses personnages : poudrés et amidonnés ! Si l'esprit est là, ce Versailles de Guitry est aussi un peu comme figé, un peu comme un passionnant musée, mais vieillissant. Plaisir de l'esprit et des yeux par son faste et ses dorures, ce Versailles théâtral n'est peu être pas des plus stimulants et des plus vivants (en dépit de la sélection "florilège" de son auteur), mais c'est au moins une excellente occasion de dépoussiérer ses connaissances et de se replonger avec délectation dans le si bel esprit de Monsieur Sacha Guitry.
Si Versailles M'était Conté (Sacha Guitry, 1953)

Procurez-vous Si Versailles M'était Conté ou d'autres films de Sacha Guitry ou avec Sacha Guitry, Gérard Philipe, Jean Marais, Jean-Louis Barrault, Jean-Pierre Aumont ou Georges Marchal


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Doorama 230 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines