Magazine Culture

OBO, une nouvelle boisson sans alcool

Par A Bride Abattue @abrideabattue
OBO, une nouvelle boisson sans alcoolJ'ai découvert ce nouveau soda au Salon du Blog culinaire de Soissons. Je l'ai trouvé original et très agréable. Je l'ai depuis fait gouter à des jeunes de mon entourage et c'est ou l'un ou l'autre : on adore ou on déteste.
Il me semble que pour ceux qui assureront le rôle de chauffeur, une de ces prochaines soirées de Réveillon, cela vaut le coup d'essayer au moins comme boisson de substitution ... avant de l'adopter si on l'aime.
C'est la création d'une toute petite entreprise, française, installée à Angoulême, et qui ne manque pas d'énergie pour faire connaitre leur bébé. C'est en quelque sorte le descendant du culte du Obo, toujours pratiqué sous un ciel perpétuellement bleu par les habitants de la région du lac Baïkal, dans le respect de la nature, avec des préceptes forts mais simples tel que tu ne cueilleras pas la plante, mais la fleur ... C'est donc "naturellement" que le slogan de la marque est "Be Obo, Be nature".
Il va de soi que cette boisson ne contient ni conservateurs, ni colorants artificiels. Sa teneur en sucre est faible. On reconnaitra des saveurs de réglisse, de citron, d'épicéa, d'eucalyptus et de pamplemousse, au milieu de bulles très fines.
Obo est un nom qui se prononce à l'endroit comme à l'envers, et pareillement dans le monde entier. La canette évoque l'âge de glace. Le mammouth séduira les petits. Les couleurs or, noir et rouge attireront les grands. On peut la boire (presque) sans modération, à condition de ne pas l'accompagner de plats trop gras ou trop sucrés, selon les recommandations d'usage qu'il faut suivre, même si on finit par ne plus les entendre. Un seul conseil : je trouve que la boisson gagne à être servie glacée. Logique pour un breuvage inspiré par la Sibérie. !
Plus d'informations sur le site de la marque : http://www.obodrink.com/

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


A Bride Abattue 10028 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines