Magazine Cinéma

Frankenweenie - tim burton, le retour -

Par Tangokoni

Pourquoi un tel titre pour ce billet ? tout simplement parce que les deux derniers films de Tim Burton m'avaient plutôt déçue. Je n'avais pas trop aimé Alice au pays des merveilles, et je n'ai pas accroché à Dark Shadows, je n'ai même pas réussi à le regarder en entier, pourtant j'en attendais une grosse surprise.

Mais la surprise la voici donc, avec un remake, et pourtant je me méfie des remakes, d'un court métrage que j'avais trouvé très très sympathique.

Je voulais donc mettre en ligne en ce 31 décembre 2012, un billet tout spécialement pour un coup de coeur, le dernier de l'année 2012, quoique la journée n'est pas terminée, (je n'en ai pas eu de nombreux cette année), et il s'agit de

Frankenweenie

Frankenweenie 2

Vous connaissez déja ? c'est un court métrage de 1984, réalisé par Tim Burton,  avec le jeune Barett Oliver (L'histoire sans fin), et son chien Sparky, et dont la maman n'est autre que Shelley Duvall (Wendy Torrance). Ce court métrage, raconte l'histoire du jeune Victor Frankenstein, qui ayant vu mourir son chien et seul ami Sparky, le ramène à la vie. Cette oeuvre de 1984 est une petite perle, pleine d'émotions, et de fantastique, pour ma part une vraie réussite.

28 ans aprés, Tim Burton décide de nous resservir ce menu, en apportant quelques modifications. D'une part, ce n'est plus un film mais un film d'animation, et d'autre part, ce n'est plus un court mais on long métrage, auquel des scènes fantastiques sont ajoutées.

Difficile de parler de cette pellicule, car j'en ai tout aimé, je ne saurai donc que vous en dire du bien.

Sans vouloir analyser quoi que ce soit, je n'en ai pas la prétention, d'autres auteurs de blogs en lien ici dans la colonne de gauche, sont beaucoup plus aptes à le faire,  j'ai remarqué dans ce "remake" que Tim Burton ressemble de nouveau à lui-même, c'est à dire à ce qu'il avait eu l'habitude de nous proposer avant un ou deux films que j'ai cités plus haut.

Une ambiance à la Burton, une bande sonore rappelant extrèmement celle de Edward aux mains d'argent, des images montrant une société américaine de petite bourgeoisie, qui refuse le changement, les différences. Plein de petits détails, signés Burton.

Ensuite, il y a plusieurs références à divers films, plus ou moins remarquables, je citerai Gremlins par exemple, ou Godzilla...

Et je note aussi, que, c'est peut-être juste une impression personnelle, mais je trouve une référence à Vincent Price, et on sait que Tim Burton a une affection pour ce personnage (Vincent en 1982), avec le professeur Rzykruski.

Frankenweenie

Voilà mon dernier coup de coeur de cette année 2012, l'original était une petite perle surtout émouvante, et fantastique, cette version est toujours aussi émouvante, mais additionnée de plus de fantastique, ce qui n'en amoindrit nullement les qualités.

Je me suis régalée :-)

Frankenweenie__2_

Frankenweenie__16_

Frankenweenie__9_

Frankenweenie (3)

Frankenweenie (4)

Frankenweenie (5)

Frankenweenie (6)

Frankenweenie__7_

Frankenweenie__8_

Frankenweenie__14_

.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Tangokoni 57 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines