Magazine Culture

Place aux Jeunes de Leo Mc Carey, 1937

Publié le 31 décembre 2012 par Fromtheavenue
Place aux Jeunes de Leo Mc Carey, 1937
Il y a quelques jours j'ai découvert la première version d'Elle et Lui de Leo Mc Carey (1939), bouleversante et qui permet de mieux comprendre le remake qu'il en proposait lui-même dans les années 50 avec Deborah Kerr et Cary Grant.
Ce réalisateur m'a intrigué et je suis allé faire des recherches qui m'ont permis de comprendre rapidement qu'il avait inspiré Ozu pour son Voyage à Tokyo à travers son film de 1937 intitulé Place aux jeunes.
C'est donc hier que j'ai pu le visionner pour la première fois. Et des fois, il y en aura beaucoup d'autres, mais je voulais en parler dans la joie extatique de la découverte. Pour dire à quel point j'ai ressenti l'inspiration d'un sourire de Setsuko Hara à travers la bonté, la bienveillance de cette vieille femme par exemple.
Mais reprenons les choses dans l'ordre. C'est l'histoire d'un couple à la fin de sa vie. Les enfants ne savent pas quoi faire de leurs parents dont la banque va saisir la maison. Ils décident finalement de les séparer, la mère chez un des fils, le père chez une des filles. C'est intenable évidemment, trop de différences de générations, de cultures, s'entrechoquent au quotidien et donnent un bon portrait de l'enfer sur terre. Mais ce serait sans compter sur l'amour et l'infinie capacité à se renouveler de ce couple vieillissant. La fin, les fins en quelque sorte qu'ouvre ce chef d'oeuvre tout à fait unique sont foisonnantes. Elles nous interrogent sur notre humanité, sur la vie elle-même, son parcours, ses choix. C'est une découverte à partager et j'attends tous vos commentaires. Bon visionnage!


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Fromtheavenue 2607 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine