Magazine Culture

Top lives / supports 2012

Publié le 01 janvier 2013 par Wyngaal
Top lives / supports 2012
Cet article sur mes meilleurs lives sera dédié à la mémoire de Bill Doss qui nous a quitté fin juillet. Bill Doss était l'un des leaders du groupe The Olivia Tremor Control, groupe proche de Neutral Milk Hotel et de la scène Elephant 6. Il a oeuvré aussi dans un autre groupe The Sunshine Fix et a collaboré régulièrement avec les Apples In Stereos. J'ai toujours cru que The Olivia Tremor Control était l’œuvre d'un seul homme : Will Cullen Hart, mais c'est après avoir vu le groupe en live que j'ai compris que c'était uniquement les chansons de Bill que j'adorais, Will étant le penchant plus expérimental de la formation. Je considère ce groupe comme étant la perfection psyché-pop et le fait d'avoir appris son décès alors que j'avais vu Bill en pleine forme, contrairement à Will plutôt dépassé, m'a beaucoup bouleversé. Les hommages et réactions ont été nombreuses sur Twitter comme celles d'A.C Newman, Jaded Punk Hulk, Ryan bigboss de Pitchfork (1 - 2), le groupe ayant joué son dernier concert à leur festival à Chicago.
Plus réjouissant maintenant, parlons des concerts et des festivals ! Je n'ai pas eu le courage de compter le nombre de groupes vus cette année mais ça doit approcher le même nombre que l'année dernière. Cette fois-ci, je ne vais pas mettre les groupes que j'ai vu beaucoup de fois mais qui était toujours très bon : Death Cab For Cutie, Destroyer, Jens Lekman ou encore St. Vincent pour ne citer que quelque uns. The Flaming Lips sont aussi abonnés à mon top, cette fois-ci c'était un peu spécial et unique car j'ai eu la chance de monter sur scène dans un déguisement du Magicien d'Oz, autant dire que j'étais assez intenable (et non, je n'oserai pas poster de photos).
Au début de l'année, je n'imaginai pas une seule seconde assister à la réunion d'At The Drive-In,  celle de Refused, de Black Sabbath ou même le retour de Rancid (avant de me décider d'aller au Groezrock). Ayant vus ces groupes qui pour moi représente un achèvement, il est grand temps de calmer le jeu en 2013.
Top acts
36. Miike Snow (Lollapalooza)
 Top lives / supports 2012 Ce que j'adore au Lollapalooza, c'est que tout le monde connait le lineup et qu'il y a de l'ambiance pour tous les concerts.
Miike Snow sont assez énormes aux US et ils ont bénéficié du créneau subliner, juste avant Jack White.
L'ambiance était déchainée, en atteste les quelques vidéos d'Animal ou de Paddling Out.
35. Ted Leo (Espace B) Top lives / supports 2012 Concert un peu spécial puisque j'étais très excité de voir (enfin) Ted Leo en live, sauf que c'était un concert solo. Ted assure tellement sur scène, une grosse présence avec du banter à gogos et une collection de tubes. Dommage que l'Espace B est l'une des salles les plus froides de Paris...
34. Ministry (Dour Festival) Top lives / supports 2012 Tête d'affiche du second soir à Dour, Ministry a envoyé un set énorme et puissant, avec l'impossibilité  de résister au headbang. Al Jourgensen, le chanteur un peu creepy, avait l'air très maigre et affaibli, son malaise sur la scène du Bataclan ne m'a pas étonné... Par contre, j'ai été choqué en apprenant le décès du guitariste Mike Scaccia dernièrement, ça fait toujours bizarre, surtout quand on a vu la personne quelques mois auparavant...
33. Russian Circles (Point Éphémère) Top lives / supports 2012 Le Point Éphémère affichait complet pour ce concert 100% Sargent House : Deafheaven, du black métal atmosphérique, accompagné du post-métal matheux de Russian Circles. Gràce à une âme généreuse, je réussi à me faufiller à la dernière minute pour ce concert et j'ai vraiment accroché au set du trio. Lourd, technique et impressionnant (le guitariste jouait avec le pouce cassé, je sais pas si vous voyez le truc), je retournerai volontiers à leur prochain passage.
32. Mudhoney (ATP I'll Be Your Mirror) Top lives / supports 2012 Même s'ils n'ont joué que 45mn, j'ai été bluffé par l'énergie et la présence scénique de Mark Arm, le chanteur et leader de la formation grunge de Seattle. Autant j'ai pas été emballé du tout par le retour live de Soundgarden, peut-être mon pire concert de l'année mais j'ai vraiment apprécié gueuler "Jesus take me to a higher place!!!!" avec les mecs de l'ATP . Après être ressorti tout en sueur du set, j'étais vraiment content d'avoir pris un gros décrassage comme il fallait, Mudhoney est vraiment irréprochable.
31. Braid (Bowery Ballroom) Top lives / supports 2012 Tournée "Braid plays Frames and Canvas" aux US pile quand je suis sur le territoire américain. Beaucoup de gens qui chantaient et sautaient dans tous les sens, parfait !
30. First Aid Kit (Point Éphémère)
The Lion's Roar est l'un de mes disques de l'année mais les soeurs Söderberg assurent aussi en live. Les voix harmonieuses sont au rendez-vous et l'un de mes moments marquants restera ce Ghost Town ac capela avec le public, juste magique.
29. Motion City Soundtrack (Backstage By The Mill)
Concert "We are still teenagers all over again" un peu spécial puisqu'il était interdit aux mineurs, enfin bon est-ce que les teens s'intéressent encore à MCS de nos jours ?  Ce concert faisait partie de la tournée européenne avant la sortie de Go, le cinquième album que je trouve personnelement bien en dessous de ce le groupe avait l'habitude de sortir. Néanmoins, MCS reste mon groupe pop-punk favori, les chansons et les mélodies de toutes les chansons sont parfaites pour un sing along de folie, comme sur The Future Freaks Me Out, où les garçons ont chanté de vive-voix, c'est le moins que l'on puisse dire.
28. Biffy Clyro (Divan Du Monde) Top lives / supports 2012 Concert généreux de la part de Biffy Clyro qui a donné un concert gratuit dans le cadre du festival Bring The Noise de Oüi FM. Grâce à Team Biffy France, j'ai pu assister à ce concert intimiste très exclusif, étant donné que le groupe joue quand même à l'O2 Arena en Angleterre. On pouvait s'attendre à un showcase de quelques titres mais il n'en était rien, le groupe écossais à assuré le live pendant environ 2 heures, enchainant ses tubes du dernier album Only Revolutions avec brio et donnant un avant-goût du prochain double album à sortir en 2013. Un très bon concert, surtout de la part d'un groupe où les chansons prennent de l'ampleur en live, vivement Mars prochain au Bataclan !
27. Converge (L'Astrolabe) Top lives / supports 2012 Petit raid sur Orléans pour cette affiche monstrueuse, avec Converge en tête d'affiche.  Auteur de l'excellent All We Love We Leave Behind, le groupe assure aussi en live et surtout son guitariste Kurt Ballou qui n'a pas bafouillé dans les moments les plus techniques. Jacob Bannon est toujours tout sourire et fait chanter les premiers rangs, c'est un peu l'esprit Bisounours mais bon, on ne peut lui reprocher de s'éclater sur scène.
26. Wilco (Grand Rex - Primavera Sound - Pukkelpop) Top lives / supports 2012 Je n'avais jamais vu Wilco en salle avant ce Grand Rex, j'ai toujours vu le groupe en festival où j'étais resté assez mitigé, notamment au niveau de la setlist. Cette fois-ci, j'étais tranquillement dans mon fauteuil pour apprécier le talent du songwriting Tweedien mais en tout cas, j'étais vraiment content d'entendre Theologians ou encore 'Box Full Of Letters'. J'ai revu le groupe en headline du Primavera Sound avec un très gros set de 2 heures où j'ai pu enfin entendre 'I'm Always In Love' et aussi au Pukkelpop où le groupe a jamais autant joué du Yankee Hotel Foxtrot.
25. Sigur Ros (Lollapalooza) Top lives / supports 2012 Avant de monter sur scène, un speaker annonce le groupe pour leur venue "very special". En effet, c'est rare de voir les islandais faire une tournée estivale aux USA, surtout quand il fait approximativement 39° à l'ombre. Programmés à 16H, le temps s'est arrêté lorsque les premières notes de Svefn-g-englar ont retentis dans le Grant Park bondé, un moment magique.
24. Dustin Kensrue [Thrice] (Groezrock) Top lives / supports 2012 Set qui m'a marqué puisque Dustin Kensrue avait donné un warm-up acoustique au Groezrock avant les adieux avec son groupe Thrice le lendemain. Il a joué ses chansons solos, des chansons d'autres groupes comme Cold War Kids, Bad Books ou encore Tom Waits mais surtout des chansons de Thrice où le public chantait à l'unisson. Mon moment préféré reste ce Stare At The Sun magique où la foule m'a vraiment donné des frissons. "'CAUSE I'M DUE FOOOORRR A MIRACLE!!!!"
23. Melvins - Sleep - Slayer (ATP I'll Be Your Mirror) Top lives / supports 2012 La première journée du ATP I'll Be Your Mirror 2012 était entièrement dédié au métal, autant dire que le public n'était pas exactement ceux qui ont l'habitude d'assister à ce genre de festivals. Avec un excellent line-up sur toute la soirée, j'ai été marqué par le set carré de Melvins, l'ambiance folle pendant Sleep avec des ovations comme j'en ai jamais vu mais surtout, mon premier concert de Slayer qui a joué son classique Reign In Blood en entier, avec quelques bonus. On a beau dire ce qu'on veut, le groupe assure la violente boucherie, à un tel point que je me suis mis à saigner violemment du nez pendant les premiers riffs d'Angel Of Death, REIGN IN BLOOD OUAIS.
22. Mogwai (ATP I'll Be Your Mirror) Top lives / supports 2012 L'ATP I'll Be Your Mirror était "Curated By Mogwai" pour une journée. Le groupe a ramené ses groupes favoris comme Mudhoney, Dirty Three ou encore Aidan Moffait mais a surtout assuré un gros set bien violent. Je crois que c'était peut-être mon meilleur concert de Mogwai, même si le dernier album a eu encore une grande place dans la setlist.
21. Black Sabbath (Lollapalooza) Top lives / supports 2012 J'avais peu mais alors vraiment peu d'espérance en choisissant de voir Black Sabbath au lieu des Black Keys au Lollapalooza mais en y réfléchissant, le choix était vite vu. J'ai été tout simplement surpris et bien conquis par le set du groupe, en formation "presque" originale puisque seul le batteur s'est fait la malle pour une sombre histoire de sous. Tony Iommi, qui malgré sa lutte contre un cancer qui a causé l'annulation de la tournée prévue, a assuré comme un dieu, on peut dire la même chose de Geezer Butler impérial à la basse. Ozzy Osbourne ressemble plus à rien mais se donne à fond, ça fait plaisir de le voir s'éclater autant sur scène comme à sa grande époque. Bref, une bonne surprise d'un groupe culte que j'apprécie vraiment.
20. Duchess Says (Nouveau Casino)
Je loupe toujours 1 groupe à voir absolument avant de mourir à chaque Dour Festival, Duchess Says ayant joué juste après Les Savy Fav en 2011.
Si je m'étais plus intéressé au line-up, je serai resté car l'adorable Annie-Claude est une bête de scène comme Tim Harrington.
Duchess Says et sa Church of Budgerigars fait une musique immédiate et efficace, ce concert au Nouveau Casino était vraiment très fun.
19. Toe (Point Éphémère) Top lives / supports 2012 (c) Skeudotèque, avec plein de vidéos du concert !
Les japonais post-mathrockeurs de Toe ont donné une tournée européenne exceptionnellement rare cet automne et le public parisien a répondu présent puisque le Point Ephémère était comble.
Toe ont vraiment été très bons, donnant tout leur potentiel sur scène devant un public conquis et très content de les voir "enfin" en live.
18. The Gaslight Anthem (Lollapalooza, Pukkelpop, La Cigale) Top lives / supports 2012 J'ai vu plusieurs fois The Gaslight Anthem mais leur concert à la Cigale était énorme.
Le public agitait les bras et chantait avec tout son cœur sur toutes les chansons, même celles d'Handwritten, le dernier album.
Le groupe s'éclatait vraiment ce soir-là, autant d'énergie positive faisait vraiment plaisir à voir.
Ils se sont même permis de jouer une reprise d'Astro Zombies des Misfits en guise de rappel.
17. Coheed and Cambria (La Flèche d'Or) Top lives / supports 2012 Coheed and Cambria est un groupe rare en concert à Paris et le fait qu'ils jouent dans une petite salle comme la Flèche d'Or était vraiment une aubaine. La salle était loin d'être remplie mais les fans ont répondu présent pour voir les 2 excellents sets du groupe emmené par Claudio Sanchez, l'homme touffe. J'aime ce groupe car il balaye beaucoup de genres musicaux, la voix spéciale de Claudio Sanchez permet au groupe de s'adapter sans problème. Le premier set était acoustique avec Claudio chantant des belles ballades comme "Wake Up", "Pearl Of The Stars" mais aussi d'autres tracks comme l'excellent "A Favor House Atlantic".
Sur le deuxième set, électrique donc, les fans ont vraiment fait acte de présence sur les tubes ('The Suffering', 'Welcome Home') pour faire comprendre au groupe que Paris comporte aussi des fans (hardcore). Claudio n'hésitera pas à dire que c'était le meilleur concert parisien du groupe (sur 2 concerts, c'est déjà pas mal !).
16. Cloud Nothings (Point Éphémère)
Cloud Nothings a bien défendu mon album de l'année lors d'une concert furieux au Point Ephémère, complet et bien dense. La foule s'est bien déchainée sur les chansons du dernier album (ils n'ont joué que de ça) et les pogos ont vite fait monter la température. Un concert à 200km/h mais qui a eu aussi des moments intenses comme sur 'No Future/No Past'.
15. Deerhoof (ATP Curated by The National)
J'ai toujours du plaisir à voir Deerhoof sur scène, même si leur musique est très noise expérimental et peu déranger..
J'adore surtout quand Greg Saunier vient faire le pitre avec le micro de Satomi, 2 fois plus petite que lui, littéralement. Le groupe est toujours tout très content de jouer, surtout Ed "Happy face" Rodriguez.
Ce concert à l'ATP The National était le dernier de leur tournée de 3 mois, autant dire qu'ils ont vraiment tout donné... meilleur concert de Deerhoof jusque là.
14. The Hives (Zénith de Paris) Top lives / supports 2012 The Hives était l'un de mes groupes live favoris, ils le restent grâce à ce furieux concert donné dans l'enceinte du Zénith de Paris et son public bien remonté dès les premières chansons de la setlist Come On et Do It Again.
Même si je n'aime pas le dernier album, on se laisse toujours prendre au jeu d'Howlin' Pelle Almqvist qui assure toujours autant le show.
13. Pulp (L'Olympia) Top lives / supports 2012 Après avoir croisé Jarvis incognito au concert de Earth à la Maroquinerie tel un Common People, il a enflammé l'Olympia quelques mois plus tard. Même si Pulp figurait dans mon top 2011, le retour en terre parisienne dans le mythique Olympia méritait une petite place ici.
12. The Afghan Whigs (ATP I'll Be Your Mirror) Top lives / supports 2012 La reformation des Afghan Whigs de Greg Dulli était l'un des highlights de cette année, ce groupe rock aux influences soul et aux paroles très noires. Ils étaient tête d'affiche du dernier jour au ATP IBYM, un set particulier car les fans ont vraiment tout donner dans le concert, hurlant et scandant les paroles de Milez Is Dead ou encore Gentlemen.
11. The Cure (San Miguel Primavera Sound) Top lives / supports 2012 3 heures de Cure pour ma première fois, je ne pouvais pas demander mieux! Même si je n'ai fait que 1h45 et les 30 dernières minutes (Clash oblige), j'ai bien aimé leur set, c'était carré, les gens chantaient Friday I'm In Love et c'était beau.
10. The National (ATP Curated by The National) Top lives / supports 2012 Même si le dernier vrai ATP (Les Savy Fav, Battles, Caribou) m'avait bien marqué par leur originalité (double set, lineup varié), l'ATP The National était différent car la plupart des groupes était d'influences chamber pop/folk et étaient assez semblables à des concerts que tu peux faire en France. Le groupe influent a ramené tout ses copains pour faire des collaborations (featurings avec Owen Pallett ou encore Richard Parry d'Arcade Fire) The National n'a pas fait plusieurs set, ni offert un set à rallonge (seulement 2 heures), même le concert à l'Olympia était supérieur. Cependant, le concert était quand même très bon, le public mettait de l'ambiance pendant leurs chansons et a eu droit à 4 nouvelles chansons.
9. Kings Of Convenience (San Miguel Primavera Sound)
Pour moi, le meilleur concert du Primavera Sound de très loin. Débutant par un set acoustique avec la formation en duo, Kings Of Convenience a su aisément passer en formation plus étoffée pour sortir des versions plus rock de leurs morceaux, toujours avec le sens de la mélodie du génie Erlend Øye.
8. Blur (Hyde Park) Top lives / supports 2012 Enfin j'ai saisi la première occasion que j'avais pour voir Blur dans le cadre de la célébration de la fin des JOs, dans l'immense Hyde Park londonien. Toute l'après-midi, on pouvait assister aux dernières compétitions sur grands écrans, avec entre temps Bombay Bicycle Club, New Order et The Specials. Le concert de Blur était comme je pouvais l'imaginer : des anglais fou furieux qui chantaient toutes les chansons et qui mettaient l'ambiance nécessaire pour que ce concert devienne mémorable.
7. Robyn (Pitchfork Musical Festival Paris) Top lives / supports 2012 Pour être franc, j'avais pris mon pass 3 jours du Pitchfork Music Festival Paris uniquement parce qu'il y avait Robyn et qu'ENFIN, elle a acceptée de jouer à Paris après tant d'années d'absence. Ce n'est pas le festival connu pour son ambiance de folie mais pour son set, le public a su réagir assez pour faire résonner Dancing On My Own dans toute la Grande Halle. La setlist était assez similaire à ma dernière fois en Suède, faisant une grande place aux tube de sa collection Body Talk... Robyn : Amour pour la vie.
6. Franz Ferdinand (Lollapalooza, Dour Festival)
Mon plus grand regret cette année aura été de choisir Spiritualized (très moyen) au lieu de Franz Ferdinand au Primavera.  Les écossais sont vraiment taillés pour les festivals et leurs sets à Dour et au Lollapalooza étaient vraiment déments, il n'y a qu'à voir This Fire qui a enflammé le Grant Park post-tempête. Le groupe n'a peut-être pas sorti de nouveaux morceaux cette année mais en tout cas, cette tournée a vraiment été très cool.
5. Grandaddy (Pukkelpop) Top lives / supports 2012 Le retour de Grandaddy était peut-être l'un des meilleurs retours auquel j'ai pu assister.  Leur set au Pukkelpop était terriblement beau, le public ovationnant Jason Lytle et sa bande à chaque morceau. Mention au magnifique 'He's Simple He's Dumb He's the Pilot' jouée en dernier, qui a anéanti tout le monde de part sa beauté.
4. Andrew W.K. (La Maroquinerie)
Le Roi du Party Hard a donné un concert exceptionnel à la Maroquinerie pour fêter les 10 ans de son album culte I Get Wet, l'album qui défini parfaitement le style de vie d'Andrew WK.
J'ai rarement vu un concert démarrer au quart de tour mais à peine monté sur scène, le public était déjà à fond, scandant les "Party Hard" "She Is Beautiful" "I Love NYC".
Un concert mémorable tellement il était fun, je suis rarement ressorti aussi content après un concert... dommage qu'il faille attendre le croisement du Soleil, de la Terre, de Jupiter et Uranus pour qu'il revienne par chez nous.
3. Jack White (La Cigale, L'Olympia, Lollapalooza) Top lives / supports 2012 Adieu les White Stripes, Jack White joue désormais sous son nom depuis cette année.  Accompagné de 2 backing bands composé soit uniquement de garçons ou de filles (Los Buzardos et The Peacocks), Jack White reste un des live les plus percutants et est à voir absolument. Jouant des titres de son album solo, du Dead Weather, du Raconteurs et évidemment du White Stripes, j'ai été à chaque fois conquis par ses concerts, peut être le plaisir de réentendre Steady As She Goes ou The Hardest Button to Button. Le meilleure set restera celui du Lollapalooza où il a joué avec les 2 groupes sans interruption, une manœuvre de haute voltige.
2. ...And You Will Know Us By The Trail Of Dead (Nouveau Casino)
Le précédent passage du groupe à la Maroquinerie en 2011 était déjà très bon, mais ce concert au Nouveau Casino étai simplement démentiel !!! Trail of Dead reste un groupe avec des excellents musiciens qui échangent les rôles entre chaque morceau. Toujours en formation quatuor, le groupe dépense une énergie considérable lors de ses shows, surtout que le dernier album est très punk brut et que ce concert était le dernier de la tournée européenne, il fallait fêter cela bien comme il fallait. Malgré un son moyen, le public entier a pris une grosse claque, ressortant en sueur avec un rappel joué dans la fosse, histoire de mettre la cerise dans le gâteau.
1. Refused (Groezrock, San Miguel Primavera Sound, Bataclan)
Top lives / supports 2012 Refused Are Fucking Dead.
Top supports
On peut distinguer 2 catégories : les découvertes et les groupes que je connaissais qui ont fait le boulot.
Turbowolf, la plus grosse claque de l'année, qui a réduit Pulled Apart By Horses au niveau d'amateurs.
Dave Hause, bonne découverte folk punk (leader des Loved Ones)
Owen : magnifique
Into It Over It : très drôle
Dark Dark Dark : beau et poignant
Touché Amoré : efficace
The Specials : les groupes cultes anglais à Londres ♥

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Wyngaal 100 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte