Magazine Cinéma

Jack Reacher

Publié le 01 janvier 2013 par Olivier Walmacq

Un homme abat froidement cinq personnes sur une place et James Barr, ancien marines basé en Irak, est soupçonné. Il mène sa piste à Jack Reacher, ancien policier militaire, pour trouver le vrai criminel...

Affiche française - Jack Reacher

La critique militaro-fliquée de Borat

L'aventure Jack Reacher ne fut pas une paire de manche à réaliser. D'abord parce qu'il ne s'agit pas de l'adaptationa du premier volet d'une série de livre, mais du neuvième. Ensuite, le choix de Tom Cruise divisa compte tenu que le personnage est assez massif type Schwarzenegger. Ensuite, Christopher McQuarrie signe son premier film en au moins une décennie et n'est pas réputé pour l'action. De plus, le pari est risqué pour la Paramount car si le film marche, cela pourrait bâtir une nouvelle franchise pour l'ami Cruise après Mission Impossible. Le film a bien marché jusqu'à maintenant et le projet de licence devrait voir le jour. Si le résultat est bon que celui-ci je signe. Outre Cruise, on retrouve du beau monde avec Rosamund Pike, Jay Courtney, Robert Duvall, Werner Herzog (McQuarrie disait à Cinémateaser qu'après avoir vu Un prophète, il avait envie d'un méchant type européen), David Oyelowo, Joseph Sikora et Richard Jenkins. Jack Reacher revient aux polars des années 60-70 type L'inspecteur Harry ou Bullit. Le film commence par le crime en lui-même, tuerie sur une place digne du début de Dirty Harry, le fou furieux en moins. Le fou furieux serait plutôt l'ami Tom Cruise. Ce dernier incarne un ancien policier militaire devenu une sorte de fantôme au fil des années.

Affiche française - Jack Reacher

Il est expert au combat rapproché, sait manier les armes diverses, n'aiment pas les autorités, n'a aucune règle et a un humour pour le moins cinglant. Ah et accessoirement, il lui arrive de tirer sa crampe de temps en temps (première apparition du film: de dos en train de contempler la dame qui se rhabille!). Reacher est donc un héros atypique, bourrin volontaire et au franc parler savoureux. On n'est donc pas étonné que McQuarrie a voulu lui donner une chance sur grand écran. Un rôle sur mesure pour un Tom Cruise qui casse de plus en plus son image. Certes le film est PG-13, mais ça n'empêche pas Reacher de taper fort aussi bien physiquement que verbalement. Le Tom compte bien sortir un rayon badass que l'on avait pu observer dans Magnolia et Tropic Thunder et qu'il compte de plus en plus développer (dans Rock of ages, il était vraiment politiquement incorrect). L'exemple le plus probant étant la scène du bar où l'ami Tom s'en donne à coeur joie que ce soit dans la baston ("On est cinq contre un! -Non trois contre un. Une fois le chef à terre, deux autres essayent et les deux derniers se tirent.") ou dans la tirade ("Sandy, c'est quoi ton nom? Sandy Kilo?" Voilà la vanne uniquement compréhenssible en France!).

Jack Reacher : photo Tom Cruise

Les scènes d'action ou tout du moins de bastons ne sont pas rares, bien que attendues compte tenu de la récente bande-annonce. Ainsi, le Tom encaisse les coups et en donne et cela pour le plus grand plaisir du spectateur. McQuarrie parvient même à faire rire au détour de la séquence dans la maison, avec ces deux troufions essayant de taper le premier Jack Reacher! Idem pour le dernier quart d'heure avec la pauvre voiture finissant en lambeau et Duvall qui tire à l'aveuglette. Mais la grande séquence du métrage c'est celle de la poursuite entre Reacher, les flics et les deux truants qu'il poursuit. Une séquence à la Bullit, renforcée par le fait que la voiture de Cruise est vintage au possible. De plus, on sent vraiment le suspense à travers la séquence, sans compter qu'il n'y a aucun effet-spécial et que l'ami Cruise n'est jamais doublé (ce qui est rare vu qu'il a maintenant la bonne cinquantaine). Sans compter que McQuarrie multiplie les points de vue aussi bien chez les bons que les mauvais. Bon après, je ne vous le cache pas, l'intrigue policière est un peu tirée par les cheveux et c'est un peu dommage. Mais Jack Reacher s'impose comme un excellent divertissement, bourrin comme il faut et qui ne prend pas son spectateur pour un imbécile (n'est-ce pas Expendables 2?). Avant de finir, ne croyez pas que Cruise couche avec la jolie Rosamund.

Tom Cruise et Jai Courtney - Jack Reacher
"C'est qui le meilleur vieillard?! -Certainement pas toi blanc-bec!"

Un polar de bonne facture, aux dialogues tranchants, mais à l'intrigue somme toute classique.

Note: 16/20


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines