Magazine Culture

Ce que nous lisions en 1980 ! Un tiers de siècle ! ce n’est pas rien !

Publié le 01 janvier 2013 par Halleyjc

Ce que nous lisions en 1980 ! Un tiers de siècle ! ce n’est pas rien !

  • La Martinique et La Guadeloupe en 1980— Par Régis AntoineUne attention extrême ci ce qui est en train de se passer aux Antilles françaises a commandé le projet de ce numéro spécial. C'est dire qu'on n'est pas en présence du simple panorama d'une littérature au demeurant fort riche, non plus que de quelques morceaux choisis, en dépit de la diversité des signatures d'auteurs et de critiques.
  • Itinéraire d'un langage : de l'Afrique à la Caraïbe— Par Aimé Césaire, René DepestreEntretien avec Aimé Césaire
  • La littérature écrite d'expression française à la Guadeloupe et à la Martinique— Par Jack CorzaniJack Corzani, maître de conférences à l'Université de Bordeaux III, est l'historien de la littérature antillaise. Il a publié notamment : De sel et d'azur (Hachette Antilles, 1969), Encyclopédie antillaise, Littérature, (Fort-de-France, Désormeaux, 1971), Littératures des Antilles Guyane Françaises (Fort-de-France, Désormeaux, 1978, 6 vol. thèse de Doctorat d'État).
  • Mythologies antillaises— Par René MenilRené Ménil est un des intellectuels les plus représentatifs du mouvement révolutionnaire antillais.
  • L'aliénation antillaise— Par Henri BangouLe Docteur Henri Bangou, dirigeant du Parti Communiste Quadeloupéen, maire de Poinle-à-Pitre, a publié La Guadeloupe (3 vol, éd. du Centre) el des études sur Schoelcher, Legitimus, Négritude et humanisme.
    L'une des réussites plus marquantes de la déculturation subie par les sociétés antillaises a été et demeure son incapacité à se penser dans un contexte historique cohérent, à se situer dans la chaîne des événements qui, dans le temps, constituent son histoire, à mémoriser les étapes, les temps forts de cette histoire, à ressentir sa filiation avec tous ceux qui, de génération en génération, ont contribué à l'accession progressive de l'homme antillais à la qualité d'agent historique.
  • Fraternité ?— Par Florette MorandFlorette Morand, Quadeloupéenne, a publié en France, au Canada et en Italie : Mon coeur est un oiseau des iles ; Biguines ; Chanson pour ma savane ; Tam-tam ; Feu de brousse. Vit en Italie, auprès du poète et critique littéraire Aldo Capasso.
  • Aux oubliettes de l'Histoire— Par Georges desportesNé à Ducos (La Martinique), en 1921. A exercé plusieurs métiers, banque, publicité, journalisme, avant de se consacrer à la radio et à la télévision. Actuellement adjoint au chef des services artistiques de la station de Fort-de-France, il est responsable des programmes T.V.
  • Le sablier (fragment)— Par Gilbert GratiantGilbert Gratiant, Martiniquais, publie dès 1926 à Fort-de-France Cris d'un jeune. 1928 : collaboration à la revue Lucioles. 1930 : Poèmes en vers faux. 1935 : important article dans l'Etudiant Noir : « Mulâtre pour le bien et le mal ». 1950 : Credo des sang-mêlé. Puis Fab campé Zicaq; Sel et sargasses.
  • Pauvre Gontran— Par Guy TirolienGuy Tirolien, né à Pointe-à-Pitre, nommé en 1944 administrateur de la France d'Outre-Mer. A publié Balles d'or en 1961 et Feuilles Viuantes au matin en 1977. Vit dans l'île de Marie-Galante.
  • Négresse à pleurer— Par Jeanne HyvrardJeanne Hyvrard, auteur de Les Prunes de Cylhère (1975) ; Mère-la-Mort (1976) ; La Meurtritude (1977) ; Les doigts du figuier (1977). Ce poème lève le voile de son appartenance antillaise.
  • Paroles pour Atahualpa Yupanqui— Par Ernest PépinErnest Pépin, Guadeloupéen, enseigne en Martinique. Critique littéraire. A publié des poèmes dans diverses revues.
  • A chaque cochon son samedi— Par Marie-Magdeleine CarretConte de Noël - « A chaque cochon son samedi » est un proverbe antillais. Le conte de Marie-Magdeleine Carbet est dédié à ceux qui savent les finesses de notre langage créole, en goûtent l'esprit, en apprécient la profondeur, la densité des sentences qui en corsent l'expression.
  • Séquences— Par Max JeanneRoman - Max Jeanne, né à Gosier (Guadeloupe). Professeur à Pointe-à-Pitre, il est l'auteur de Western, ciné-poème guadeloupéen, paru, en 1978, aux Éditions de L'Harmattan.
  • La mer et la forêt— Par Vincent PlacolyPour une esthétique nouvelle - Vincent Placoly est né à la Martinique. Professeur de lettres, auteur de deux romans qui lui ont permis de prendre place d'emblée aux côtés des maîtres antillais du genre : La Vie et la mort de Marcel Gonstran (1971) et L'Eau-de-mort guildive (1973).
  • Le gran-Man Byman— Par Vincent PlacolyRécit - Lorsque après deux générations d'échauffourées pourries dans les marais du Maroni, la France et la Hollande décident de se soumettre aux conditions des Awcas, nous sommes en 1860. Monsieur Tardy de Montravel représente la France, Monsieur Von Landsberg la Hollande. Ils ont remonté jour et nuit le fleuve qui
  • Manuels et intellectuels dans les textes antillais de l'entre-deux-guerres— Par Régis AntoineRégis Antoine, né au Havre, auteur d'études sur Saint-John Perse, sur la littérature néo-africaine. A publié la thèse : Les Ecrivains français et les Antilles (Ps., Maisonneuve et Larose). Enseigne les littératures africaines et antillaise francophones à l'Université de Nantes.
  • De « Légitime Défense » à « Tropiques » : invitation à la découverte— Par Jean PandolfiOù que nous regardions, l'ombre gagne. L'un après l'autre les foyers s'éteignent... nous sommes de ceux qui disent non à l'ombre. Nous savons que le salut du monde dépend de nous aussi.
  • Une poésie de traits d'union : Saint- John Perse— Par Roger LittleRoger Little, Britannique, professeur à l'Université de Dublin, est le spécialiste reconnu de Saint-John Perse. Auteur de nombreuses études sur le poète guadeloupéen (notamment Saint-John Perse, Athlone French Poets, 1973, Exile) qu'il a traduit et dont il édite la correspondance. Un des principaux animateurs des Cahiers Saint-John Perse.
  • Les écrivains afro-antillais et la récriture— Par Roger ToumsonRoger Toumson, né en Guadeloupe, enseigne au Centre Universitaire de Fort-de-France la littérature antillaise et la littérature française. Animateur du G.E.R.E.C, coordinateur de la revue Textes Etudes et Documents.
  • Textes bilingues créole-français— Par Daniel Bookman, Raphaël Confiant, Jean Bernabé, Monchoachi, Joby BernabéJou Jou tala 128, par Daniel Bookman
    Chante Siren Chimerik la 138, par Raphaël Confiant
    Matinoia 142, par Jean Bernabé
    Konpè Lawouzé 158, par Monchoachi
    Zonm Zonm Zonm Zonmbi, par Joby Bernabé
  • Les trois nuits de Sir Richard Cockerill— Par Philibert AudebrandCe n'est pas que le vieux juré possédât une certitude complète. Un doute le poursuivait encore, et ce fut sans doute afin de s'en délivrer que, peu de temps après le départ de M. Barrett, il écrivit au prisonnier du Grild'Or cinq ou six lignes que nous reproduisons ici : (...)
  • Pour solde de tout compte— Par Marguerite YourcenarEntretien avec Jean-Marie Le Sidaner
  • Marc Sainl-Saëns— Par Jean Picart le DouxChroniques - Marc Saint-Saëns, mon compagnon de route, nous a quittés en décembre dernier avec la discrétion qui avait marqué toute sa vie. Trente ans d'amitié et de combat commun pour la renaissance de la tapisserie, amorcée par Jean Lurçat, cela compte dans une existence, cela lui donne un sens, d'autant que ce combat et cette amitié furent exemplaires.
  • L'enfant et les sortilèges : François Rivière— Par François Raymond« Blake and Mortimer », et leur mortel adversaire Olrik (1) ; les machinations du légendaire « Fu-Manchu » ; et, déjà, l'éternel combat qui oppose Sherlock Holmes au Professeur Moriarty : autant de lectures d'enfance pour le jeune François Rivière, autant de figures, aussi, de notre mythologie moderne. Ne serait-ce que pour avoir réédité, dans l'élégante collection « Marginalia » qu'il dirige aux Editions Jacques Glénat, certaines aventures de Fu-Manchu ou du « Spectre » (2), Chesterton et Lovecraft — et des auteurs fantastiques français aussi méconnus que Maurice Level, H.J. Magog et leur ancêtre Paul Féval — François Rivière aurait droit à notre reconnaissance.
  • Les «chimères» d'Alfred Andersch— Par Alain LanceAlfred Andersch est mort. Il venait d'avoir soixante-six ans. En France, une assez grande discrétion entoura sa disparition, à l'exception de deux articles substantiels de Jacques Nobécourt dans Le Monde et de Claude Prévost dans l'Humanité.
  • Les livres nouveaux : l'Horizon caraïbe— Par Pierre GamarraQuand il arriva au pied du figuier banian, ne restait plus de la jeune fille qu'un pan de chemise accroché à une branche basse... Puis un gémissement l'éveilla, le tira de sa léthargie et il vit man Eloïse... Elle dit que les soldats avaient emmené le reste de Fond-Zombi sur les camions à plate-forme.
  • Le théâtre : Pièces étrangères classiques et contemporaines— Par Raymonde TemkineContrairement aux saisons précédentes, les Allemands n'ont pas été les plus joués sur nos scènes où les Anglosaxons, un peu éclipsés par eux ces derniers temps, reviennent en force. Nous n'avons guère à signaler, après la grande faveur de Brecht en 1978-79, qu'un Arturo Ui monté à Rennes en novembre 1979 et qui « tourne » depuis.
  • Le cinéma : Les embarras du choix ...— Par Michel CapdenacLE SOLEIL EN FACE, film français de Pierre Kasl.
    COCKTAIL MOLOTOV, fdm français de Diane Kurys.
    MA CHÉRIE, film français de Charlotte Dubreuil.
    L'OEIL DU MAITRE, film français de Stéphane Kurc.
  • La musique : Musiques d'aujourd'hui, musiques de toujours— Par Béatrice DidierRadio France, chaque mois, ouvre ses studios, librement, à des « Perspectives du xxe siècle ». Chaque fois, il s'agit d'une journée en l'honneur d'un compositeur contemporain, ce qui permet au public, s'il est ignorant, d'avoir une vue d'ensemble, d'entendre réunies les oeuvres les plus caractéristiques d'un compositeur. Excellente méthode. D'ailleurs le public est nombreux. La gratuité, le fait que ces concerts ont lieu le samedi contribuent certainement à supprimer quelques obstacles. On verra là aussi le signe d'une vraie curiosité, d'une sorte de bonne volonté.
  • Les arts : Gérard Fromanger. Tout est allumé— Par Victoria AchèresGérard Fromanger - Tout est allumé

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Halleyjc 1348 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines