Magazine Culture

Barbe bleue, Amélie Nothomb

Par Maliae

barbe bleueQuatrième de couverture : « La colocataire est la femme idéale »

Avis : Barbe bleue est un conte que j’aime bien, même si je trouve la femme stupide de se laisser avoir aussi facilement, incapable de retenir sa curiosité alors qu’il lui avait tout donné. Je ne dis pas qu’il faut tuer pour ça, mais bon… Bref. J’ai trouvé que la version d’Amélie Nothomb était bien, on ressent tout de suite la plume de l’auteur avec des personnages complètement tarés, des dialogues qui coulent bien mais qui sont parfois super bizarres, et des prénoms qui me font toujours sourire. Ici nous avons Saturnine, mais il est également question à un moment d’une Térébenthine (d’ailleurs Saturnine s’en moque en disant que la prochaine s’appellera  »Margarine », j’ai bien ris). L’amour de don Elemirio est vraiment bizarre et suspect, ce type est fan de l’Inquisition, sa « profession » est d’être Espagnol et il a un grave problème avec les couleurs. Franchement il m’a vraiment énervé et je ne l’ai pas du tout aimé, il me faisait froid dans le dos.
Par contre j’aimais beaucoup Saturnine, elle a un fort caractère et ne veut pas se laisser faire. Elle n’a pas peur. Son caractère est assez spécial aussi, mais je l’ai trouvé sympathique. Sa copine Corinne est également sympa (et assez simple).
Voilà, j’ai passé un bon moment avec ce Nothomb, et je ne suis pas déçue.

Pas de phrase post-itée

3 plus :
- on voit le lien avec Barbe bleue
- la fin est pas mal même si je me doutais que ça irait dans ce sens
- j’aime bien Saturnine

3 moins : 
- je déteste la couverture
- ce livre donne faim, car ils sont toujours entrain de manger ahah
- je n’ai pas aimé le personnage de Elemirio il fait froid dans le dos



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Maliae 1381 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines