Magazine Culture

Accabadora, Michel Murgia

Publié le 31 décembre 2012 par Antigone

accabadora"Filius de anima.
C'est ainsi qu'on appelle les enfants doublement engendrés, de la pauvreté d'une femme et de la stérilité d'une autre. [...] Lorsque la vieille femme s'était arrêtée au pied du citronnier pour s'entretenir avec sa mère, Anna Teresa Listru, Maria était âgée de six ans [...]."

"[...] tout ce que disait Tzia Bonaria était, pour elle, la loi de Dieu sur terre. Cependant, durant les treize années où elles vécurent ensemble, elle ne l'appela jamais maman, parce que les mères ne sont pas la même chose."

Maria est devenue la fille adoptive de l'accabadora à six ans, quittant ainsi sa mère et ses soeurs, et son rôle de quatrième de la fratrie, d'enfant non désirée. C'est une chance dont elle a conscience tous les jours. Elle apprend près de cette femme taciturne, mais bienveillante, à coudre, à cesser de chaparder et à grandir en intelligence. Pourtant, une ombre plane sur ce merveilleux arrangement, les déplacements nocturnes et inexpliqués de la couturière dans leur petit village de Sarde...

Ce livre est pour celles et ceux qui ont aimé Le coeur cousu de Carole Martinez, Laver les ombres de Jeanne Benameur ou bien encore Ce que je sais de Vera Candida de Véronique Ovaldé. Vous serez certainement séduits aussi par le charme de ce roman-ci où la magie et la tradition, le souffle des secrets, cotoient la féminité et l'héritage. J'en ai aimé l'ambiance, la langue, les personnages. Au passage, l'auteure aborde un sujet grave dont je tairais ici le nom pour conserver le mystère.
Il m'a peut-être manqué un bonus d'émotion pour que cette histoire m'emporte véritablement vers un coup de coeur, mais ce récit est un voyage, beau et intéressant, que je suis contente d'avoir effectué.
Une lecture recommandé par le Page des libraires (Prix 2011) dont je suis toujours avec intérêt les recommandations.

Editions Points - 6.30€ - Août 2012

Ce roman est dans la sélection 2013 du Prix de Meilleur Roman des lecteurs de Points [clic ici pour en savoir plus et lire le premier chapitre]

Le billet d'Enfin Livre - Un coup de coeur pour Asphodèle - Un livre comme on les aime, chaleureux et indispensable à notre imaginaire, pour Anne - Une très très belle lecture pour Clara !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Antigone 5421 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine