Magazine Culture

Scott Walker

Publié le 08 janvier 2013 par Hunterjones
Scott Walker Né Noel Scott Engel à Hamilton en Ohio en 1943, il est pris, adolescent, sous l'aile d'Eddie Fisher dans les années 50.
Il est suffisament bon bassiste pour être musicien de session à Los Angeles sur certains enregistrements alors qu'il n'est pas encore majeur.
Après avoir évolué avec plusieurs petits bands, il se joint à John Maus afin de former les Walker Brothers. C'est d'abord un duo Maus & Engel. Engel devient Scott Walker et Maus, John Walker. Gary Leeds. le dernier "faux-frère" venait de faire une tournée avec un autre artiste en Angleterre, Maus & Engel  le rejoignent pour former le nouveau trio pour jeunes adolescentes. Gary Leeds se transforme en Gary Walker pour compléter les Walker Brothers.
Scott WalkerC'est à Londres en 1965 que l'attention des compagnies de disques se porte sur les émigrés des États-Unis. De Août 1965 au début de 1966, les Walker Brothers obtiennent trois # 1 sur les palmarès britanniques. Les compositions de Scott sont les plus populaires et c'est lui qui attire le plus l'attention autant des jeunes filles que des producteurs.
Le succès du trio est dans la recette de mêler des ballades pop avec des arrangements symphoniques. Toutefois John Walker/Maus a de moins en moins d'influence dans le trio et dès 1967, après trois albums, le groupe est déjà considéré comme rétro. Une tournée au Japon rend Scott Walker boulimique. Il produit une chanson pour le groupe Carnabeats (avec John Walker à la voix), il produit aussi un album pour le guitariste de tournée Terry Smith, produit aussi le premier album du saxophoniste jazz Ray Warleigh et produira enfin le premier album solo de John Walker.
Scott Walker
Quand l'album Images des Walker Brothers vend mal, Scott Walker choisit de quitter le band et de se lancer dans la carrière solo lui aussi.
Scott Walker  Traduite par Mort Shuman, Walker pige dans l'oeuvre d'une idole qu'il s'est découverte: Jacques Brel. Muni d'une voix de bariton, il étudie la musique classique et le chant grégorien. Bientôt citoyen nationalisé anglais, il lance coup sur coup trois albums en trois ans: Scott en 1967, Scott 2 en 1968 et Scott 3 en 1969, alternant ballades et reprises de morceaux de Brel. Il ajoute aussi de compositions plus sombres voulant créer une distance entre le public anglais qui l'adore et lui-même. Il est de plus en plus reclus malgré le succès qui lui colle à la peau.
Scott Walker
Il est alors si populaire que la BBC lui donne même une émission de télévision où il y performe. Mais l'émission dure tout juste une saison. Il lance alors un quatrième album solo: Scott: Scott Walker Sings Songs From His Tv Series. Puis un album entièrement de ses propres compositions: Scott 4. Tout ça en 1969.
Le cinquième album solo est un échec. Entre autre parce qu'il le lance sous son nom de naissance. En 1970 il est déjà plus ou moins inaperçu. Jusqu'en 1977, il ne cesse de lancer des disques sur le marché mais ne fait que des reprises, flirte avec les changements de style ou interpète des chansons populaires de séries télé. Créativement il est sans direction. Il en devient insaisisable.
Scott Walker Scott Walker est un OVNI.
En 1975, les Walker Brothers se réunnissent et font patate, l'année suivante n'est pas mieux. Puis, ils réalisent un tour de force trois ans plus tard avec un nouvel album. Chacun a écrit quelques morceaux et ce sont particulièrement les 4 pièces de Scott Walker qui suscitent le plus d'intérêt sur un tout nouvel album.
Ses pièces sont extrêmement sombres, inconfortables, intenses. Comme Scott semble être encore en mesure de se débrouiller tout seul, il quitte à nouveau le band .
Scott Walker
Toutefois la suite de sa carrière reste creuse.
Il lance un album sans histoire en 1984 puis une autre boulette en 1995.
En 2006 son nouvel (et dernier)album est très bien reçu par la critique mais reste sans écho dans le public.
Scott Walker Il signe la trame sonore du film Pola X de Léos Carax en 1999, et celle du film And Shall We Go To The Ball?And Shall We Go To The Ball? en 2007.
Il est le sujet et signe de nouveaux morceaux pour le documentaire Scott Walker: 30th Century Man en 2009.
Bien qu'il n'eût jamais été un signataire remarquable de mélodies inoubliables (pour l'Amérique), Walker est une influence importante pour David Sylvian, Marc Almond, Radiohead ou David Bowie.
Scott Walker
Bowie, qui a repris Nite Flights de Walker sur l'album Black Ties/White Noise et qui emprunte régulièrement son timbre de voix.
Bowie dont c'est le 66ème anniversaire aujourd'hui.
Walker pour sa part qui aura 70 ans demain.
Happy B-Day, Thin White & Dark Dukes .

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Hunterjones 432 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines