Magazine Culture

SAIGNEUR DE GUERRE de Manuel Essard

Par Phooka @Phooka_Book

LES BALMES ROUGESTome 1
SAIGNEUR DE GUERRE de Manuel Essard
Editions Asgard336 pages

Présentation de l'éditeur :
Saigneur de Guerre de Manuel Essard nous présente un univers de fantasy atypique où les héros sont des chevaliers vampires, des guerriers à la force phénoménale garantie par leur armure, nourrie par le sang. Saigneur de guerre mêle donc récit de chevalerie et d'héroïc fantasy dans un univers médiéval fantastique classique et personnages originaux hérités de la tradition des vampires, très nettement revisitée. L'héroïne est une femme forte et guerrière, farouche combattante, qui va affronter violence, trahison, guerres et complots, mais aussi déceptions et découvertes amoureuses. Elle fera tout pour sauver son Royaume de la menace de l'armée des Sombres et pour parvenir à allier et contrôler sa double ascendance: à la fois fille de la Dame Blanche et future Reine du Royaume, mais aussi Capitaine de la très redoutée Chevalerie Vampire. Une quête difficile dans un monde d'homme, un monde hostile et en proie à la guerre.



L'avis de Dup :
Le synopsis de ce livre m'avait terriblement attiré. Revisiter le mythe des vampires au travers un roman de Fantasy était une idée originale. Surtout d'en faire un ordre à part entière, avec leur Ost, leur région isolée derrière de hautes montagnes sombres jalousement protégées par un brin de magie. Un ordre craint, voire même honni, mais dont l'existence est connue de tous. Leur invincibilité est un fait avéré, et du coup soulève bien des sentiments. Le rejet pour beaucoup, la connivence pour d'autres ( c'est le cas de la Dame Blanche ), mais aussi de la jalousie pour certains ... Et quand cette jalousie est attisée par des rancoeurs familiales, et bien cela fait un excellent scénario.

On a donc à faire à un roman de Fantasy classique, mais ce n'est pas pour me déplaire. Des Royaumes vivants dans une époque moyenâgeuse, des châteaux avec douves, pont levis et cachots, des destriers massifs caparaçonnés de métal pour aller à la conquête du voisin ou pour défendre son territoire, c'est selon le clan dans lequel on se situe. Des Chevaliers vêtus d'une côte de mailles et d'une armure par dessus. On revisite avec plaisir tout ce vocabulaire adapté : heaume, jambières, gantelets...etc.Fantasy classique je disais donc, mais avec un scénario et une intrigue bien trouvée. L'idée de base est bonne et pourtant je reste sur un goût amer de déception, voire d'irritation.Déception par rapport aux personnages que je ne trouve pas assez fouillés. L'auteur ne creuse pas du tout leurs sentiments et il en ressort une impression de platitude. Et le lecteur se détache, s'éloigne. La belle princesse Fhillor, fille de la Dame Blanche part en quête des Chevaliers Vampires. Elle est accompagnée de Rigolasse, un poète et fin bretteur ainsi que d'un Chevalier mercenaire. On apprend que Rigolasse se sent "tomber en amour" pour la belle princesse au début de leur chevauchée ...et c'est tout. Un peu plus tard, lors d'une halte, le Chevalier tente sa chance et rend visite un soir à la princesse. Et celle-ci, qui n'a été nullement en émoi les jours précédents se dit : "Et puis tiens, pourquoi pas ?", et elle soulève sa couverture et lui dit : "Viens"... L'auteur pose les sentiments, l'amour, la haine, la loyauté, etc, mais jamais il ne creuse ni ne développe ceux-ci. Je me suis sentie étrangère à ce récit, je n'ai développé aucune empathie pour les personnages, même dans les situations les plus critiques. Ils en meurent pas mal, d'autres s'en sortent, mais méchants comme gentils m'indifféraient totalement.

Irritation face à une histoire qui aurait pu être passionnante et qui reste complètement sous-exploitée. Tous les bons ingrédients sont là : - Le scénario comme je le disais,- Le monde qu'il a créé et dont les descriptions permettent une bonne visualisation,- Des notions fortes tels que l'amour filial, la vengeance, l'inceste, l'honneur, l'amour...Mais voilà, il manque le liant qui fait la bonne sauce.

Une Dup déçue donc, qui déclare forfait et ne sera pas au rendez-vous pour le tome 2 des Balmes Rouges qui s'intitulera Rumeur de Guerre.



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Phooka 16646 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines