Magazine Cinéma

Cinéma : Paulette

Par Framboise32

Cinéma : Paulette

Comédie française de Jérôme Enrico avec Bernadette Lafont, Carmen Maura, Dominique Lavanant, Françoise Bertin, Axelle Laffont, Ismaël Dramé,  André Penvern,  Jean-Baptiste Anoumon, Paco Boublard, Mahamadou Coulibaly, Kamel Laadaili, Aymen Saïdi…

Synopsis : Paulette vit seule dans une cité HLM de la banlieue parisienne. Avec sa maigre retraite, elle n’arrive plus à joindre les deux bouts. Lorsqu’un soir elle assiste à un curieux trafic en bas de son immeuble, Paulette y voit le signe du destin. Elle décide de se lancer dans la vente de cannabis. Après tout, pourquoi pas elle ? Paulette était pâtissière autrefois. Son don pour le commerce et ses talents de cuisinière sont autant d’atouts pour trouver des solutions originales dans l’exercice de sa nouvelle activité. Mais on ne s’improvise pas dealer !

Paulette est le deuxième long-métrage pour le cinéma du réalisateur Jérôme Enrico.

Paulette traite la précarité et la solitude dixit Le réalisateur  « C’est un thème qui n’a pas beaucoup été traité au cinéma. Paulette n’est pas un film sur le cannabis, c’est un film sur la précarité et la solitude du troisième âge… et puis c’est surtout une comédie ! » .

Paulette est une grand mère qui n’a pas d’argent, elle survit. Elle observe la cité et décide de dealer pour gagner de l’argent. La grand mère se met alors à faire des pâtisseries, des pâtisseries un peu « space ». Une grand mère dealeuse, il fallait la trouver. Et le réalisateur a trouvé sa Paulette, l’excellente Bernadette Lafont qui a l’air de s’amuser avec ce rôle qui lui colle parfaitement à la peau. Elle en fait trop mais on aime çà. Ses copines sont tout autant « irrespectables » :  Carmen Maura, Dominique Lavanant, Françoise Bertin. Un casting de choc pour une comédie qui se rate un peu. Bernadette Lafont aurait mérité une Paulette plus rythmée et moins prévisible. C’est vrai que le scénario est au ras des pâquerettes. Et l’ensemble est mou. Quelques propos racistes appuyés et quelques clichés auraient pu être évités.

Malgré ses défauts, il est difficile de ne pas s’attendrir devant Bernadette Lafont, irrésistible en grand mère aigrie.

Cinéma : Paulette
20319369.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx
20319370.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx
20319375.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx
20319378.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx
20319379.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Sortie Le 16 janvier 2013 – 1 : 27

Tweeter
//


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Framboise32 28519 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines