Magazine Culture

La liste de Noël des enfants : opération Commando

Publié le 12 décembre 2012 par Etsinonrien
J'y ai droit depuis plusieurs années et c'est presque devenu un rituel : Lolotte et Chacha viennent de me remettre en mains propres leur liste de Noël. Je les ai rarement vus apporter autant de soin et de concentration à une activité ! La conception du document est minutieusement organisée, pour un peu je pourrais établir un cahier des charges!  Et ça commence tôt, dès les vacances de la Toussaint : observation des publicités à la télé, notation, jugement, mais surtout, mémorisation! Puis, ils attendent avec ferveur l'arrivée des catalogues. Il me semble que c'est à peu près le seul moment de l'année où j'ai droit à une heure de paix, sans que cela moufte. Lolotte et Chacha ont chacun le leur, ils feuillettent, essayent de retrouver les jouets aperçus dans les pubs. Cette étape peut bien durer deux à trois semaines, avec des phases de négociations entre frère et soeur : ils élaborent alors des stratégies pour avoir un maximum de cadeaux. Comme commander des jeux en commun, par exemple. Même si, par la suite, ils se mettront des baffes pour jouer avec chacun à leur tour, sur le moment ce qui compte, c'est d'arriver à convaincre ce Père Noël que ce sont des enfants raisonnables et sensés. Ahum. On enchaine sur la phase mise en page. Lolotte, qui n'est plus dupe depuis longtemps, scotche des feuilles entre elle pour faire un mini-catalogue, dans lequel elle aura pris soin de coller ce qui l'intéresse, en rajoutant à la main tout ce qui n'est pas de l'ordre du jouet - et cela se résume encore à peu de chose pour le moment, hélas. Pour cette année, j'ai droit à une wishlist de 30 articles, rien que cela. On va dire que c'est pour que j'aie le choix, hein. D'ailleurs, à part 2 articles à 15 euros, on oscille plutôt entre 30 et 70 euros. Oui, ma fille a la délicatesse de me rajouter le prix à la main, elle ne sait pas que je manque de m'étouffer les 3/4 du temps quand je les découvre, ou alors c'est un matricide déguisé, allez savoir. Je vous donne quelques exemples aussi digestes qu'un étouffe-chrétien (et c'est de saison!) :
Dans la catégorie 30 euros pour du plastoc  (et encore, 30 euros ça dépend où, dans certains magasins c'est plutôt 50€!): 
La liste de Noël des enfants : opération CommandoLa liste de Noël des enfants : opération Commando
(oui, ma fille a encore des goûts de petite fille, malgré ses 10 ans et demi, mais ne comptez pas sur moi pour la faire grandir plus vite, la société s'en chargera bien assez tôt!)
Dans la catégorie arnaque du siècle : 30 euros pour une radio et son magnifique casque au son bien pourri! A ce prix-là, je préfère lui acheter un petit MP3 et un casque qui va bien, quitte à ce que cela me revienne un peu plus cher! La liste de Noël des enfants : opération Commando
Pour Chacha, la liste est plus artisanale, les articles sont découpés grossièrement. Il a écrit en gros NINTENDO 3DS en haut de la feuille, et m'a expliqué qu'il l'aurait forcément puisque c'est le Père Noël qui va l'apporter! Du calme, Jolly Jumper, le Père Noël, il demande aux parents d'abord, ok? Et pour le moment tu te contenteras de jouer à Donkey Kong 3 avec la Super Nintendo 1991 qui trône dans le salon. Voilà. 36 articles, quand même, mais, contrairement à sa soeur et malgré ses 6 ans, il a demandé autres choses que des jouets : une montre, un téléscope, un radio-réveil. Bon ben, maintenant, y a plus qu'à! Le plus dur étant de rester fidèle à leur liste, tout en achetant intelligent et en respectant le budget. Un job en soi, quoi! Bon courage, les parents!

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Etsinonrien 318 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte