Magazine Bd & dessins

Hortense et... le pouvoir féminin.

Par Laporteplume
Jeanne d'Arc, la chanson et la geste
Tel est le titre de la nouvelle biographie publiée par Hortense DUFOUR chez Flammarion.Une biographie de notre héroïne nationale par l'une des meilleures auteures de notre temps ! Un nouveau regard de femme sur cette femme sanctifiée par l'Eglise et la République laïque, une nouvelle vision de notre histoire, des raccourcis étonnants qui mettent le quinzième siècle en prise directe avec notre vingt-et-unième prétendu moderne et activiste des droits de l'homme (et de la femme ?)Hortense Dufour n'a jamais mâché ses mots avant de les poser sur le papier. Elle nous les livre tels qu'en eux-mêmes, riches de leur sens plein, souvent percutant, forts de leur vraie puissance qui donne à sa langue une énergie rare, à des siècles-lumière de la langue de bois si précieuse à celles et ceux qui parlent (ou écrivent) pour ne rien dire. Cette histoire revisitée par Hortense Dufour, nerveuse et militante, c'est celle que voulait faire enseigner à tous les enfants de France, futurs citoyens responsables, un certain... Denis Diderot !Passionnant !Quelle lecture !Hortense et... le pouvoir féminin.Extrait :"Philippe le Bel rétablit une « paix » avec Edouard II d’Angleterre. Paix scellée en lui donnant en mariage sa fille. Isabelle de France. Ce n’est pas la première fois que la « France » épouse l’ « Angleterre ». La jonction des mariages ne calme rien. Les sangs brouillés, les dots brouillées. L’Eglise s’en mêle et via un moine de Saint-Denis, un moine obscur, on s’empresse d’exhumer et de faire rétablir une loi. La loi salique. Cette très ancienne loi rédigée en latin, issue des « Francs Saliens », monument du machisme et de l’Eglise, vient de Germanie. La règle principale est d’exclure les femmes de la succession à la terre et à la couronne ; affaiblir le pouvoir des reines. Finis les beaux héritages administrés par Aliénor ! Les « reines » ne régneront plus. Les voilà femmes de rois, procréant de l’héritier sans couronne. Une fille de France, épouse d’un roi anglais, ne peut engendrer un futur roi de France. La succession d’un royaume ne peut venir d’une femme. La loi salique biffe ses biens, réduit la femme en machine à faire de la viande, si possible mâle. La France, ses mâles et son Eglise ne supportent pas l’idée d’un pouvoir féminin…"
Salut et Fraternité !Hortense DUFOUR Jeanne d’Arc, la chanson et la geste p.43 Flammarion 09/2012   700p. 24,90 euros 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Laporteplume 219 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte