Magazine Cinéma

Face à la Mort 4 (Faces Of Death 4)

Publié le 05 février 2013 par Olivier Walmacq

Facesofdeath4 cover poster

Genre : horreur, gore, trash (interdit aux moins de 18 ans)
Année : 1990
Durée : 1h30

L'histoire : Une série de séquences trashs, chocs et violentes sur des morts souvent atroces et présentées par un médecin complètement ch'tarbé

La Critique d'Alice In Oliver:

En 1979, John Alan Schwartz réalise un film choc, Face à la Mort, qui présente toute une série de séquences chocs ayant un rapport avec la mort. La "Faucheuse" nous est donc présentée sous ses différents aspects et avec une véritable fascination morbide: exécution sur une chaise électrique, un gourou qui mutile et torture ses adeptes ou encore des animaux qui meurent dans des conditions horribles... Tel est le menu du premier Face à la Mort.
Le film remporte un vif succès auprès des fans du cinéma horrifique, à tel point que John Alan Schwartz se taille une solide réputation.

Mieux encore, le premier Face à la Mort est interdit aux moins de 18 ans et est banni dans plusieurs pays. Fort de ce succès, John Alan Schartz décide de réaliser plusieurs volets, sept au total. Certains fans de la saga parlent même de renouveau du cinéma horrifique.
Pourtant, la saga Face à la Mort n'a rien inventé puisqu'elle s'inspire de Mondo Cane, un autre film choc jouant la carte du documenteur. Et oui, les séquences de mort ne sont pas réelles (et heureusement par ailleurs) mais jouées par de véritables acteurs.

Toutefois, les scènes sont filmées comme un documentaire et se veulent être le plus réalistes possible. La formule fonctionnera plutôt bien sur le premier volet. En revanche, les épisodes suivants verseront dans la violence gratuite et parfois insoutenable.
C'est par exemple le cas de Face à la Mort 4. A noter que John Alan Schwartz sévit ici sous le pseudonyme de Conan Le Ciliaire. Cette fois-ci, petit changement de programme, ce n'est plus le Docteur Gröss qui présente les séquences de mort, mais un certain Docteur Louis Flellis.

D'ailleurs, ce dernier explique qu'il a tué accidentellement le Docteur Gröss. En dehors de cela, pas grand chose à signaler. Le film est égal à lui-même. Encore une fois, Face à la Mort 4 a pour but de nous présenter toute une série de morts violentes et souvent atroces.
On prend les mêmes et on recommence ! Clairement, la saga est incapable de se renouveler. Ensuite, force est de constater que le film a très mal vieilli. Si ce genre de film pouvait encore choquer son audimat à l'époque, aujourd'hui, il paraît complètement dépassé. La faute revient à internet et à certains sites qui diffusent une actualité souvent violente.

Après, attention, Face à la Mort 4 contient quelques séquences peu ragoûtantes, notamment l'amputation puis la mort d'un jeune homme écrasé (en partie) par une voiture. Néanmoins, la formule ne fonctionne plus. Pire encore, certaines scènes prêtent clairement à sourire.
Par exemple, on assiste à une opération chirurgicale à coeur ouvert mais sans effusion de sang ! Bref, au lieu de provoquer le dégoût et la peur, Face à la Mort 4 suscite davantage les fous-rires involontaires. Au final, rien d'autre qu'un petit nanar et un volet totalement inutile. Que dire de plus ?

Note: 03/20
Note nanardeuse: 13.5/20


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines