Magazine Culture

Night report | « la perspectiv »

Publié le 05 février 2013 par Acrossthedays @AcrossTheDays

la perspectiv NIGHT REPORT | LA PERSPECTIV
Comme vous le voyez, ça bouge du côté de chez Across The Days ! On a décidé de se sociabiliser un peu, en quittant notre petit écran pour sortir et voir à quoi ressemble le monde de la nuit (à condition qu’on nous paye des verres bien entendu). Et pour cette première édition c’est à Opéra que je me suis retrouvé(perdu) au club « Le Scop », le 25/01, pour l’inauguration de « La perspectiv ».

Nous connaissons tous ces lieux incontournables de la capitale, ceux qui font du bruit sur la toile et dans les magazines plus ou moins branchés, estampillés « leader d’opinion officiel du bobo-oiseau de nuit ». Il y a eu les jardins de Bagatelle il y a quelques années, s’en est suivi des étés au Wanderlust, puis le buzz de la rentrée Chez Papillon.

Donc, logiquement, lorsque un groupe de potes me parle de, je cite : « l’inauguration d’un nouveau club éphémère et blablabla », c’est avec un scepticisme justifié que je me laisse traîner de force dans cet énième attrape nigaud à la chemise boutonnée jusqu’au cou. Et pourtant…

Quelle ne fut pas ma surprise, mon agréable surprise, ne serait-ce qu’à la lecture de l’event Facebook. Voilà une soirée qui, à l’image du music hall des années 50, celui qui a vu défilé les idoles que l’on vénère tous (Vian, Gainsbourg, Greco…), nous propose une prestation en live, dès 21h00, avec des artistes comme Natty Fensie en entrée, Liza Manili au dessert !

Oui, à la Perspectiv, humble taverne où les aubergistes vous accueillent eux-même à l’entrée (ce qui malheureusement ne se fait plus de nos jours), on sert l’entrée et le dessert avant le plat de résistance, qui lui est servi à 23h30 pétante.
Et quel plat de résistance ! Nous avons pu nous trémousser sur de la new disco super cool grâce au couple de DJs Eyes Wide Shut Project, puis entamer les hostilités sur de l’électro/deep avec les Petits Bonbons, venues de Biarritz spécialement pour l’inauguration de la franchise, avant de littéralement s’enflammer avec J.S.P.

Et lorsqu’il n’y en a plus, il y en a encore. Vers les coups de 4 heures du matin, le DJ résident nous balance des pépites de notre adolescence. Je vous laisse vous imaginer l’émotion lorsque le titre « For your love » de The Yardbirds, ou encore « No Scrub » des TLC ont fait leur jubilé.

Pour ce qui est de la forme? Une clientèle plutôt élégante, et très casual. J’ai vite compris que les conditions à réunir pour s’incruster dans cette boom étaient assez difficile à se procurer, dans la mesure où elles sont paradoxalement les conditions les plus simples. Traduction = laissez votre 1er degré sous votre lit, et Cyrus (le physio/videur) vous déroulera peut-être le tapis rouge.

Sans compter que, à l’image du Baron ou du Montana, il n’est pas impossible de croiser une ou deux célébrités…

Et là où mon coeur a définitivement été conquis, c’est que les organisateurs viennent trinquer avec tout le monde !

C’est simple on vous dit !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Acrossthedays 8489 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines