Magazine Culture

Les Bohèmes, 1840-1870, Anthologie réalisée et annotée par Jean-Didier Wagneur et Françoise Cestor.

Par Bernard Vassor

Par Bernard Vassor

Wagneur,privat d'Anglemont,Baudelaire,Alfred Delvau,henri Murger,Firmin Maillard,

Dans la photographie du tableau peint à la brasserie Andler, seuls, deux des trois personages ont été identifiés avec certitude :

Alexandre Schanne à gauche et "Ernest" Cabaner au centre; à droite il semble que ce ne soit pas Henri Murger.

Cet ouvrage est pour moi bien plus qu'une anthologie. C'est une véritable mine d'informations sur la vie artistique et sur les cénacles de la période des années indiquées dans le titre (et même en deçà et au delà).

Le sommaire nous en dit plus qu'un long discours :

AVANT-PROPOS

Note sur les textes

OUVERTURE
THÈMES BOHÈMES

LA MANSARDE ET LA VIE SOUS LES TOITS

LES PROTAGONISTES DE LA BOHÈME

Les Bohémiens
Le rapin, l'artiste, la blague
Grisette & étudiante
Le débutant littéraire
Le bourgeois

L'ÂGE DES BOHÉMIENS LITTÉRAIRES
LA NAISSANCE D'UNE MÉTAPHORE : BOHÈME LITTÉRAIRE
POLÉMIQUES : ÉCRIVAINS ET BOHÈMES
LES BOHÈMES INQUIÉTANTES
L'INVENTION DE LA BOHÈME

LES BUVEURS D'EAU, LA BOHÈME DE MURGER

Le Petit Journal
La vie de café: première tournée

SCÈNE : 22 NOVEMBRE 1849 : LA VIE DE BOHÈME

Réception

FICTION : SCÈNES DE LA VIE DE BOHÈME

Réception
Trombiboscope bohème

QUESTION DE PARENTÈLES
VARIATIONS SUR LA BOHèME
LA SAINTE BOHÈME

Bohème dorée ou grande bohème

LA BOHÈME DES « BACHELIERS »
MURGER ET SON TEMPS : LA BOHÈME EN 1857

La vie de café: deuxième tournée
Le Petit Journal (suite)
Trombinoscophe bohème (suite)
Charles Coligny
Fernand Desnoyers

THÉÂTRE, SEXE ET MARIONNETTES
1861 : MORT DE MURGER: FINIS BOHEMIAE ?
QUE FAIRE DE LA BOHÈME ?
IRONIES BOHEMES

Vocabulaire
Fictions et parodies
Conseils aux candidats bohèmes

Annexe
Dictionnaire des journaux cités

 

Ajoutez à cela un dictionnaire ses personnages, un dossier complet sur "les buveurs d'eau"un dictionnaire des journaux et de nombreux textes inédits ou introuvables jusqu'à présent.

Je croyais bien connaître cette période, je m'aperàois de la profondeur de mes lacunes...

Jean-Didier Wagneur et Françoise Cestor ont réalisé là un travail considérable qui sera utile aux chercheurs et aux amateurs de la littérature dix-neuvièmiste.

C'est déja mon livre de chevet.

Voici le texte de la quatrième de couverture :

La bohème littéraire, ce sont des images de grisettes, de jeunes peintres et poètes vivant d’amour et d’eau fraîche sous les toits, moquant bourgeois et propriétaires. Des scènes de cafés, des blagues, des mystifications, des histoires de petits-journaux. C’est en quelque sorte une maladie infantile de la littérature mais qui structure toujours nos représentations de ce monde. Les débuts difficiles, la vache enragée, les amours de jeunesse, la pauvreté comme gage d’authenticité, tout ce légendaire a été écrit, mis en scène, chanté, peint et c’est cette histoire à la fois drôle et mélodramatique qui est raconté dans les pages de cette anthologie de la Bohème.
L’ouvrage est organisé autour de deux romans importants repris en texte intégral : le premier L’Histoire de Murger par trois buveurs d’eau publié en 1862 au lendemain de la mort d’Henry Murger est l’histoire du groupe baptisé les Buveurs d’eau, les uns en quête de l’art pour l’art, les autres faisant face à la précarité en faisant du petit journalisme. Autour de ce premier moment ont été réunis des textes traitant de la condition précaire de l’écrivain dans des registres qui vont de la polémique à l’autodérision, des textes de cafés, des biographies… La diversité de ton de ces textes, souvent  humoristiques, dessine les contours de ce pays de Bohème « bornée au Nord par l’espérance, le travail et la gaieté ; au sud, par la nécessité et le courage ; à l’ouest et à l’est, par la calomnie et l’Hôtel-Dieu… »
Le second texte lui aussi emblématique, Les derniers bohèmes, est signé d’une des figures de la bohème, Firmin Maillard. Fortement anecdotique, c’est l’une des principales sources de toutes les histoires de la  bohème littéraire. Il en offre une photographie du milieu (1857), à travers le reportage d’une soirée à la célèbre Brasserie des Martyrs.
Aucun de ces deux ouvrages n’avait bénéficié jusqu’alors d’une édition annotée et documentée.
Autour de ces deux témoignages capitaux sur la précarité de l’homme de lettres sous la Monarchie de juillet et le Second Empire, les auteurs ont rassemblé les pièces du puzzle bohème. Premiers textes qui parlent de « bohème littéraire », évocation héroï-comique du monde des rapins et des grisettes, innombrables tournées dans les cafés, et bien sûr constamment une foule d’anecdotes, de bons mots, de portraits…

 un volume 13  x 20 de 1000 pages environ
ISBN 978 2 87673 633 7, 2012

champ vallon.jpg

www.champ-vallon.com


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bernard Vassor 2258 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines