Magazine Culture

Ca vient d'où, la saint Valentin ? 5 infos à connaître pour briller en société

Publié le 12 février 2013 par Hellojune


Alors autant vous prévenir tout de suite, je ne suis pas très saint Valentin car je ne suis pas fan des fêtes récupérées en modus operandi commerciaux, et c'est pour ça que j'ai voulu en savoir plus et revenir aux origines de la fête des amoureux.
Voici 5 trucs à savoir sur la Saint Valentin :
1. La saint Valentin, c'est une fête religieuse ??
A l'origine, c'est une fête païenne, comme beaucoup de fêtes qui ont ensuite été récupérées par la chrétienté. Mais alors la Saint Valentin, tous ses roucoulements d'amoureux, cette lingerie sexy offerte par l'amoureux, ce rouge, ce noir, ces parties de jambes en l'air dans des hôtels de luxe, c'est une fête catholique ? Oh My God, shocking !
Et non, plus depuis 1969 où l'Eglise s'est délestée de quelques fêtes devenues encombrantes, dont la Saint Valentin, qui est donc redevenue une fête bien païenne où tous les péchés capitaux sont les bienvenues.
2 . Pourquoi le 14 février ?
La fête païenne à l'origine de la Saint Valentin remonte à la Rome Antique ("La Romantique ?" François Feldman, sors de ce corps et arrête tes jeux de mots bidons) et s'appelle les Lupercales, grand festival dédié à Lupercus, dieu de la fertilité, célébré mi-février... tiens tiens. Et vous allez voir, c'était très sympa et ces gars là savaient rigoler : on sacrifiait des boucs, on buvait beaucoup de vin (quand je dis "on", je parle de prêtres romains) et on se baladait à moitié nus dans les rues de la cité avec la peau de chèvre encore ensanglantée sur les épaules. Le jeu consistait à toucher les jeunes femmes, qui se laissaient faire bien volonté, car c'était un gage de fertilité et d'accouchement sans douleur (ha ha).
Et les hommes tiraient ensuite au sort une compagne pour la nuit, et hop, roulez jeunesse. C'est pas romantique, ça ? Ah ces Romains, de sacrés déconneurs, je vous le disais.
Une variante_ qui a d'ailleurs perduré au Moyen-âge_ était aussi de faire un cache-cache géant dans le village avec les filles d'un côté qui devaient se cacher, et les garçons de l'autre qui devaient les trouver. Plus sympa déjà, on imagine bien les gloussements des filles et le tension sexuelle sous-jacente, mais tous les garçons devaient sans doute faire leur max pour ne pas tomber sur le laideron du village. Heureusement aujourd'hui, il y a Meetic.
Le 14 février était aussi la prétendue date d'accouplement des oiseaux. Une bonne occasion pour faire la fête, non ?
3 . Mais ce Valentin, alors, c'est qui donc, me direz-vous.
Alors, c'est assez flou. Il y a eu plusieurs "Valentin" autour du 3e siècle après JC. Tous des martyrs qui ont mal fini...Allez, je vous raconte l'historie la plus jolie, qui passe davantage pour être une légende d'ailleurs.
Le prêtre Valentin s'entêtait à marier les soldats de l'armée romaine, alors même que l'Empereur avait interdit les mariages. "L'amour, les gosses, les dimanches en famille, ça me fout en l'air mes hommes" qu'il disait, l'air féroce. Mais Valentin, lui, il y croyait à l'Amûr, alors , il mariait à tour de bras et puis un jour, bien sûr, il s'est fait chopé. Du fond de geôle lugubre, il s'est épris d'Augustine, la fille du geôlier, et il l'aurait même guérie de sa cessité (genre, le gars, il faisait des miracles en toutes circonstances) et le jour de sa mort, il lui aurait envoyé une lettre d'amour signée "de la part de ton Valentin". Et voilà comment on fabrique une légende.
4. Mais comment c'est arrivé en France ?
En fait, c'est le roi Charles d'Orléans qui est resté longtemps en captivité en Angleterre qui a ramené cette tradition en France au XVe siècle. En Angleterre, il a découvert un poète spécialiste des "valentines" , terme qui désignait des petits poèmes d'amour adressés par le bien-aimé à l'élue de son coeur. Il désignait aussi de tendres messages d'amitié. C'est donc l'Angleterre qui est véritablement à l'origine de cette fête, ce qui explique pourquoi les Anglais et les Américains en sont si friands encore aujourd'hui.
Mais la tradition des petits mots d'amour, puis des cartes à envoyer ne s'est développée que bien plus tard, au 19e siècle. Pour orner les cartes, y ont été ajoutés des attributs bien connus, comme Cupidon, les coeurs et les petits zozios. D'ailleurs à cette époque, il y avait tout un langage amoureux associé aux oiseaux des jardins, les jeunes filles lisaient leur avenir amoureux en les observant. Par exemple, si vous voyiez un rouge-gorge, vous alliez épouser un marin. Un moineau ?  "mariage heureux avec un homme peu fortuné".
C'est un peu comme le principe de la fleur à effeuiller, mais avec des oiseaux. Quelles cocottes, ces filles...
5. La saint Valentin, on la fête partout dans le monde ?
Très largement célébrée aux Etats-Unis, elle génère un chiffre d'affaires importants en carterie, chocolats, cadeaux puisqu'il n'est pas rare d'envoyer des cartes à ses amies, à ses enseignants, à sa famille. On est loin de la déclaration d'amour discrète et vibrante qui fait battre le coeur (souvenez-vous, Nicolas en cinquième B qui vous avait déposé un petit mot dans la poche de votre manteau...).
De plus en plus de pays, notamment en Asie, ont "importé" cette fête des amoureux dans les années 80. Chine et Japon inclus.
Au Japon, la Saint Valentin est extrêmement codifiée et très gratifiante pour les chocolatiers, puisqu'offrir des chocolats est la règle. Et ce sont les femmes qui doivent les offrir aux hommes.., à tous les hommes : le patron, le chéri, le papa... et même aux copines. Il existe une typologie des chocolats à offrir : les "giri choco" sont destinés au patron et aux collègues ("giri" signifie "Obligation"), les "honmei choco" (chocolat du "favori") destinés à l'amoureux, les "papa choco" pour les papas et les "tomo choco" pour les copines. Mieux vaut ne pas se planter au moment d'offrir les boites sous peine de malentendus gênants. La popularité d'un monsieur japonais se mesure au nombre de boites qu'il reçoit. Mais attendez, ça ne s'arrête pas là... Un mois plus tard, le 14 mars, se déroule "le Jour Blanc". Cette fois, ce sont les hommes qui offrent des cadeaux aux femmes, cadeaux dont la valeur doit être 3 fois supérieur à la valeur du cadeau qu'ils ont reçu, et qui doit être blanc... chocolats blancs, bijoux blancs, lingerie blanche...C'est le "jour blanc", quoi.
Voilà, grâce à moi,j'espère que vous allez pouvoir briller en société.
De mon côté, j'ai appris pleins de choses grâce à mes recherches.
Si de mon côté, je ne trouve pas utile de fêter la Saint Valentin en achetant des choses à son amoureux ou en réservant LE restaurant "romantique"avec menu de saint valentin, bougies et sérénade au violon (burkkkkk...rien que d'y penser, j'en frémis), si je pense qu'un acte romantique est quelque chose de plus simple, de plus beau, de plus engagé, de plus personnel que de lâcher un billet ou se déguiser en fantasme sexuel sur patte pour un soir, qu'en est-il pour vous ?
Qu'est ce qui est "romantique" selon vous ?
sources :
wikipedia
linternaute
clickjapan
Ca vient d'où, la saint Valentin ? 5 infos à connaître pour briller en société


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Hellojune 987 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine