Magazine Culture

La caisse des congés spectacle: un régime dérogatoire défaillant

Publié le 12 février 2013 par Assurbanipal

Lectrices contribuables, lecteurs cotisants, le rapport annuel 2013 de la Cour des comptes vient de sortir. A nouveau le régime dérogatoire des intermittents du spectacle fait l'objet d'un chapitre du rapport.

Que les musiciens et les acteurs soient rémunérés pendant les périodes de réflexion, de création, de répétition me semble tout à fait légitime au regard des particularités de ces professions. Que des contrats à durée indéterminée de secrétaires ou de techniciens de chaînes de télévision brassant des milliards d'euros soient au final en large partie financés par les contribuables est un véritable scandale contre lequel la Cour des comptes s'élève chaque année depuis 2008. Je vous en parlais déjà lors de la publication du rapport annuel 2012. En vain manifestement puisque le spectacle continue.

Décidément, lectrices contribuables, lecteurs cotisants, comme vous l'avez déjà remarqué, la chanson fétiche de ce blog demeure There is no business like show business d'Irving Berlin.

Même les Muppets l'ont chanté. La preuve ci-dessous. Qui animait les marionnettes, les faisait bouger, chanter? Des intermittents du spectacle, je le parie.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Assurbanipal 3096 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines