Magazine Culture

Le millième post.

Publié le 12 février 2013 par Swann

Emma m’a demandé d’écrire un millième article. Oui, ça fait déjà 1000 billets sur ce blog ! En vérité, j’étais assez réfractaire à cette idée, parce que je ne savais pas quoi raconter dedans. Ma vie ? Oui, j’aimerais bien parfois l’échanger  avec celle Jennifer Lawrence. Mais passons !

Ce blog fait partie intégrante de ma vie aujourd’hui, mais  il n’est pas la seule chose qui m’occupe. C’est un passe-temps. Enfin, au début. Au fil des mois, c’est presque devenu un job mais pour lequel je ne touche pas un sous. Au début j’étais seule, maintenant nous sommes trois (quatre) à écrire dessus, avec Emma, Mathilde et Lamiya. Les mails augmentent dans ma boite, elle frôle la saturation. De rage, l’autre jour j’ai tout mis à la corbeille. Deux milles mails non lus.

J’ai pensé l’arrêter ce blog, un million de fois. Parce que je mettais trop de moi dedans. Quand j’écris c’est une partie de moi que je livre. Ce sont mes sentiments à l’égard d’un album, d’un concert, ce sont les sensations que j’éprouve en écoutant un tel ou un tel chanter. Ce n’est pas pro du tout. Ici, pas de journaliste. C’est Swann qui te parle, une sorte de double libéré de carcan journalistique. Parce que j’étais outrée par les propos de certaines personnes. Parce que le microcosme parisien me révulse parfois. Parce que je n’ai pas la force, le temps, ou simplement l’envie d’écrire sur tout ce qu’on nous envoie. Je sélectionne bien sûr. Et comprends que je ferai toujours passer le rock, blues et surtout le folk avant la chanson française, l’électro et le rap. Toujours. Parce que c’est sur le folk et le rock que ce blog est bâti. Parce que c’est cette musique-là qui me touche le plus, et ce sera toujours ainsi.

Des fois on s’en est pris à moi. On m’a dit que je n’étais pas légitime. On m’a fait remarqué qu’une fille n’a pas trop sa place dans le rock, que si j’étais là ce n’était sans doute que pour choper du musicien. On m’a souvent fait la leçon, des plus grands ont jugé que je n’étais pas assez intelligente pour comprendre la profondeur de certains. Et puis de toute manière « tu n’aimes que les bogosses ».

Il y a deux ans, je courrais les salles de concerts. Beaucoup trop. Si bien que ma santé a flanché quelques fois! J’étais en demande constante de musique live. Comme un besoin vital. Une drogue. J’ai découvert comme ça, dans les petites salles parisiennes, plein de groupes, qui m’ont fait pleurer, rire, vibrer. J’ai voulu écrire sur eux. Évidemment pas dans les supports où j’étais établie à l’époque. Le petit groupe de folk parisien ne pouvait pas intéresser les lecteurs des sites qui m’employaient.  Rock’N’Fool était dans un coin de ma tête, mais j’avais peur de me lancer. Créer un blog, pourquoi pas ? Mais il y en a tellement sur la toile, pourquoi le mien intéresserait les gens ? Pourquoi est-ce qu’ils iraient lire mes chroniques d’amoureuse transie de musique ? Mes coups de gueules ? Mes états d’âmes tordues et passionnelles ? Encore aujourd’hui, je ne sais pas trop pourquoi les gens passent par ici, sans doute qu’on s’y sent bien. Je l’espère !! J’espère que vous resterez encore longtemps avec nous.

Je n’arrêterai pas Rock’N'Fool. Parce que ce blog est mon espace de liberté, mon espace à moi, ou je peux librement m’exprimer. J’ai rencontré un tas de gens formidables grâce à lui, des blogueurs, des artistes, des personnes qui travaillent dans l’ombre pour que les artistes sortent de l’ombre. J’ai pris l’apéro dans le salon de Louis Bertignac, j’ai suivi Cyril Mokaish pendant le prix Constantin, j’ai été invité dans un Spa avec Thomas Marfisi, j’ai suivi des concerts de l’autre côté de la scène, j’ai fait un tas de Festivals, reçu un tas d’album en avant-première. J’ai réalisé aussi un tas de superbes interviews. Sans lui, je n’aurais pas pu interviewer des gars comme James Vincent McMorrow, Dylan Leblanc, Julien Doré, Lescop, Yan Wagner, Revolver, Mustang, Francois & The Atlas Mountains, Martin Solveig, Stromae, Madjo, Cascadeur et bien d’autres…

Ce blog est un peu une fierté aussi, je suis fière du travail que j’y accompli. Du travail qu’accomplissent Mathilde et Emma à mes côté. Ce blog est le fruit de ma passion, mes passions pour la musique et pour l’écriture. Dans toute passion, il y a le sentiment d’amour et il y a de la haine. Il y a de tout, et c’est ça qui rend cette passion vivante. Mille articles donc. Wow.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Swann 78144 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte