Magazine Cinéma

[Test] Real Racing 3, le Free To Play passe la seconde !

Par Snoufle @SnoufleBox

[Test] Real Racing 3, le Free To Play passe la seconde !

Après deux épisodes payant, Real Racing viens boucler le troisième tour avec un épisode 3 disponible gratuitement sur Android et iOs. Gratuit oui, mais pas trop ! En effet la série s’habille à la mode des free to play. Conséquence, le jeu regorge de contenu pouvant être débloqué moyennant quelques euros. Néanmoins l’intégralité du contenu est accessible gratuitement à condition d’avoir beaucoup de temps à y investir.

La gestion des dégâts  dans Real Racing 3 repose également sur une logique de free to play. Pour faire simple : plus vous rouler, plus vous avez de chance d’endommager votre véhicule et surtout d’user les plaquettes de frein ou de vider le réservoir d’huile. Bien sûr si vous voulez continuer à jouer il va valoir réparer tout ça, sinon vous démarrerez la prochaine course avec un handicap (vitesse de pointe bridée). Là où le bât blesse c’est qu’il faudra attendre plusieurs minutes (le temps s’allonge au fur et à mesure de votre progression) pour que les réparations s’effectuent. Minutes qui peuvent devenir immédiate si on utilise des jetons que l’on gagne au travers des courses, ou que l’on achète contre du vrai argent dans la boutique du jeu. Il faudra donc bien gérer son portefeuille de jeton si l’on ne souhaite pas poiroter vingt minutes le temps que notre voiture soit à nouveau disponible. Bref n’espérez pas enchaîner les grosses sessions de jeu, puisque ce dernier vous imposera des pauses assez souvent.

test real racing 3

Passé l’aspect gênant propre aux free to play, le titre est vraiment magnifique et talonne sans mal les productions sur PSVita. Sans doute un des plus beaux jeux disponible à ce jour sur smartphone et tablette. Plusieurs maniabilités et aide à la conduite sont proposées dans le but de rendre le jeu accessible à tous. Le résultat est là puisque le jeu est facile de prise en main. C’est bien la première fois que je trouve un jeu « tactile » aussi maniable.

Le jeu propose 46 voitures et plusieurs circuits tous sous licence. Les épreuves sont variées (course, contre la montre, endurance, duel …) et disponible en grand nombre. Pour exemple, j’ai environ 4 heures de jeu pour 3% achevé. On se prend facilement au jeu et il en devient même addictif. On le relance donc volontiers ne serais-ce que pour profiter des graphismes. Mention spéciale aux menus qui sont fichtrement bien fichu ! Voila un exemple d’ergonomie parfaitement adapté aux tablettes.

real racing 3

Le mode en ligne de Real Racing 3 utilise le système Time Shifted Multiplayer qui permet d’affronter d’autres joueurs sans pour autant qu’il soit en train de jouer. En réalité vous affronter des doubles d’autres joueurs qui imitent leurs performances et compétences. Amusant au début, le système devient décevant par la suite car au final on affronte toujours une IA.  Par ailleurs je n’ai toujours pas trouvé l’option pour accéder au mode en ligne classique en temps réel…

Finalement le principal défaut de Real Racing 3 et son statut de free to play qui l’oblige les développeurs à introduire en jeu des éléments qui n’ont pas leur place dans un jeu vidéo, comme par exemple le temps d’attente pour les réparations ou les améliorations : une aberration. Hormis cela le jeu est vraiment sympa.

real racing 3 ipad


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Snoufle 130 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte