Magazine Conso

Autour de ton cou

Publié le 05 mars 2013 par Lorraine De Chezlo
AUTOUR DE TON COUde Chimananda Ngozi Adichie
Nouvelles - 285 pages
Editions Gallimard - janvier 2013
Un recueil de nouvelles, entre le Nigeria et les Etats-Unis, à l'image de la vie de l'auteure et de celles d'une importante diaspora. 
Avec "Cellule 1", on découvre un frère délinquant au sein d'une bonne famille, bientôt obligée d'aller le visiter chaque jour en prison, obligée de le savoir humilié et violenté.Dans "Imitation", une femme nigériane immigrée aux Etats-Unis craint que son mari, retourné travailler au Nigeria, ne lui cache une relation, et même pire, héberge chez eux une jeune femme aux cheveux courts."Une expérience intime", c'est celle qui va lier un court moment, alors que se déroule une violente émeute dans le pays, deux femmes qui tentent de se cacher dans un magasin. Deux femmes de milieux sociaux très différents, qui vont échanger, dans l'urgence et l'insécurité, sur leurs vies : l'une est marchande d'oignons, pauvre et musulmane, l'autre étudie à la capitale, et est issue de la bourgeoisie chrétienne.Dans "Fantômes", c'est un vieil homme, ancien universitaire qui repense au passé et apprécie toujours las "visites" de sa femme défunte.Avec "Lundi", on rencontre Kamara, installée depuis peu aux USA, accepte en attendant l'obtention de sa carte verte, de s'occuper de Josh, un jeune garçon métis, d'une mère nigérianne artiste et d'un père juif, anxieux et phobique de la mal bouffe.
Extrait :"Deux jours plus tôt, elle avait enterré son enfant près d'un potager dans leur ville ancestrale d'Umunnachi, entourée de gens venus exprimer leur soutien, et dont elle ne se souvenait plus à présent. La veille, elle avait conduit son mari, dans le coffre de leur Toyota, chez un ami qui l'avait fait sortir du pays. Et l'avant-veille, elle n'aurait pas eu besoin de prendre une photo d'identité ; sa vie était normale, elle avait emmené Ugonna à l'école, lui avait acheté un friand à la saucisse chez Mr Biggs, avait chanté sur Majek Fashek en l'écoutant à son autoradio. Si une voyante lui avait dit qu'en l'espace de quelques jours elle ne reconnaîtrait plus sa vie, elle aurait ri. Peut-être même aurait-elle donné dix nairas de plus à la voyante pour son imagination débridée." in L'ambassade américaine.
Ensuite, avec la nouvelle "Jumping Monkey Hill", c'est un atelier pour écrivains africains qui réunit des auteurs de différents pays près du Cap, en Afrique du Sud.Et d'autres nouvelles.... 13 au total, qui constituent comme une fresque contemporaine de la diaspora nigériane aux Etats-Unis, de la vie d'aujourd'hui dans cet immense pays africain anglophone dont on ne parle pas hors prises d'otages français.On peut regretter parfois d'être face à des nouvelles, tant on aimerait prolonger avec l'auteure la vie et le portrait de personnages qu'elle sait si bien nous donner à voir.Des retrouvailles pleines de vie et de gravité avec celle dont j'ai lu ces romans précédents L'autre moitié du soleil et le splendide Hibiscus pourpre.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lorraine De Chezlo 64 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines