Magazine Culture

LES LUMIÈRES DE HAVEN de Pauline Bock

Par Phooka @Phooka_Book
LES LUMIÈRES DE HAVEN de Pauline Bock



Editions Scrinéo Jeunesse450 pages16.90 euros
Présentation de l'éditeur:
Alors qu’ils préparent le bac, cinq adolescents sont projetés dans l’univers merveilleux de Haven, un monde parallèle volontairement bloqué au XVIIIe siècle. Old Jack, l’Intendant, règne en despote éclairé sur ce havre de paix…
Mais un personnage mystérieux menace de révéler un secret millénaire qui pourrait faire exploser ce fragile équilibre et transformer ce paradis en un enfer de guerre, de feu, de sang…
Que peuvent faire les cinq Arrivants pour éviter ce cataclysme ? Quelles créatures terribles devront-ils affronter ? Quel mystère entoure la disparition des premiers habitants légendaires de Haven ?
L'avis de Phooka:

Quatre filles aux caractères très différents et un garçon se retrouvent projetés sans prévenir dans un monde semblant bloqué au XVIIIe siècle: Haven.Ces cinq là se connaissent mais n'étaient pas ensemble au moment de leur "disparition". Ils sont lycéens et amis, mais dispersés en France. Au même moment ils entendent une musique étrange et se retrouve tous ensemble au même endroit, une forêt.Evidemment ils ne comprennent pas ce qu'ils font là, ils ne savent même pas où ils sont.A eux cinq, ils partent explorer ce monde et découvrent la cité de la falaise, son Intendant Old Jack et surtout son Grand Conseiller Fennec, dit Fenn ... 11 ans! Mais ce n'est pas tout ce qu'ils découvrent, un heureux hasard les amènent dans une grotte où ils rencontrent leur égaux ...Un égal c'est un animal lié à un humain et entre-eux s'établit une relation privilégiée pouvant aller jusqu'à la fusion.Lise, Myriam, Charlotte, Andrea et Julien: cinq adolescents au destin extraordinaire.Cinq, ça fait un peu beaucoup de personnages et au début le lecteur se perd un peu et surtout il a du mal à trouver cette empathie qui rend les héros si attachants. Mais petit à petit, on apprend à les connaître et le récit prend son rythme de croisière, ce qui rend la lecture très agréable. Evidemment ces cinq là ne sont pas ordinaires et il va leur arriver beaucoup d'aventures, et on pourrait penser que "évidemment" aussi, ils vont être des héros hors pair. Et bien non!La grande force de ce roman (qui comporte aussi des faiblesses mais on y reviendra plus tard), c'est de créer des personnages à part entière avec leur défauts et leurs qualités. Des héros qui ont parfois du mal à se détacher de leur monde, qui s'inquiètent  pour leur mère qui va les attendre, ou pour leur petite sœur. Des héros touchants et faillibles. Oui ils vont appendre à se battre à l'épée, ils vont fusionner avec leur égaux et devenir ainsi de grands combattants. Mais cela ne les empêchera pas de commettre de nombreuses erreurs ou de perdre des combats de la plus grand importance. En ça l'auteur a un incroyable don de création. Ses personnages sont vivants et très rééls, c'est vraiment le point fort du roman.Cependant il faut aussi reconnaître qu'il y a quelques lacunes. Pourquoi sont-ils tous arrivés là? Pourquoi eux, tout spécialement (même si pour l'un des personnages on le comprend). Le concept des égaux, tout aussi sympathique soit-il a déjà été utilisé de nombreuses fois dans les livres jeunesses, et il aurait pu être plus approfondi. Bref, il y a quelques approximations et/ou facilités qui ont été utilisées, mais qui ne gênent en rien la lecture de ce roman qui reste un roman jeunesse et qu'il faut donc juger comme tel.L'univers créé par l'auteur est daté XVIIIe siècle, avec des touches de modernisme apportées par les "arrivants" qui amènent avec eux leur époque et leurs idées. Des considérations philosophiques de l'époque des lumières jalonnent le récit, politique, guerre, jalousie et amour sont aussi des ingrédients bien présents et savamment dosés. Le tout crée une ambiance très agréable, apportant l'exotisme et le mystère nécessaire pour captiver le lecteur.Donc comme tel, le lecteur se retrouve embarqué dans une belle aventure avec des personnages du XXIe et du XVIIIe siècle, un savoureux mélange qui fait tilt. Les pages se tournent toutes seules et la lecture est un réél plaisir. Les dernières pages m'ont arraché des larmes, c'est dire si j'étais bien plongée dans le récit.
Pauline Bock est douée et il faudra clairement suivre ses prochains écrits en espérant qu'elle corrige les quelques ellipses qu'elle a utilisé pour ce récit. En attendant, je ne peux que vous conseiller de découvrir ces lumières de Haven et le monde original et riche créé par cette jeune auteur.


En aparté, un petit message pour les éditeurs et auteurs :)
Pourquoi est ce que les romans pour les "environ" 12 ans ont toujours des héroïnes et non des héros (je repense aussi aux Darcer de Marie Caillet, à Ewilan et bien sûr à ce roman ci etc ...). C'est déjà difficile de faire lire les garçons à cet âge, alors ce serait quand même sympa d'avoir plus de romans "au masculin" dans lesquels les gamins pourraient s'identifier. Parce que les "beuh, c'est encore une histoire de fille" est une excuse imparable ... Histoire vécue ... A quand un nouveau Roland des haut-conteurs! :))
Et pour le challenge littérature de l'imaginaire 
LES LUMIÈRES DE HAVEN de Pauline Bock
Et pour leChallenge Winter Time 
LES LUMIÈRES DE HAVEN de Pauline Bock

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Phooka 16646 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines