Magazine Beaux Arts

Expositions que nous pourrions regretter d’avoir manqué

Publié le 05 mars 2013 par Cardigan @onlyapartmentsF

Il y a deux raisons fondamentales qui compliquent considérablement le choix des expositions dignes d´être visitées dans un ville. La première est l´absence d´offre artistique pertinente, auquel cas, nous ferions mieux de profiter de l´art de vivre en dehors de tout musée. L´autre, typique de Paris, est l´écrasante surabondance de celle-ci, raison pour laquelle nous prenons ici la liberté de faire une série de recommandations pour l´année en cours au voyageur inquiet.

expositions-paris-2013

Chagall entre guerre et paix

Cette exposition du Musée National du Luxembourg (19 rue de Vaugirard,), qui peut être vue jusqu´en Juillet, représente une magnifique opportunité d´explorer d´un point de vue historique qui met un accent particulier sur les voyages de Marc Chagall en Russie, son pays natal, aux États-Unis et en France dans la première moitié du XXe siècle, le fabuleux pouvoir imaginatif de captivantes résonances et d´arômes oniriques présent dans l´œuvre de l´un des peintres les plus fascinants, évocateurs et séduisants de son époque.

Sous les influences

Souvent les éthérées et volatiles images de Chagall pourraient donner l´impression d´avoir été crées dans une sorte de transe identifiée par des états altérés de conscience causés par l´ingestion de certaines substances psychotropes. Cela ne semble pas avoir été le cas, mais ceux qui souhaitent explorer la relation entre ce type d´hallucinations et l´art plastique peuvent le faire à La Maison Rouge-Fondation Antoine de Galbert (10 boulevard de la Bastille), en visitant jusqu´au mois de mai l´exposition Sous Influences, qui montre l’œuvre d´artistes, parmi tant d´autres, comme Jean Cocteau, Antonin Artaud et de Nan Goldin. 

Le retour de l´underground

La consommation de substances psychédéliques comme moyens de contact direct avec le divin qui permettent l´accès à une autre vision de l´univers et relation avec le monde a souvent caractérisé la culture underground, d´une certaine manière, le retour de cette culture est célébré et commenté par l´exposition Hey! Modern Art and Pop Culture, que vous pourrez visiter jusqu´en Août à la Halle Saint-Pierre (2 rue Ronsard, 18e). Il s´agit ici principalement de s´interroger sur les frontières de l´art contemporain au travers de l´œuvre d´une série d´artistes marginaux créateurs de modes d´expression difficiles à classer qui vont de Joel-Peter Witkin au collectif Bazooka en passant, entre autres, par Windor Mc Cay, le créateur de la bande dessinée culte de Little Nemo.

L´ange du galant

Le Romantisme, ce courant dont peut-être tous les avant-gardes suivantes sont d´une manière ou d´une autre héritières, occupe depuis longtemps une place parmi les mouvements classiques. De Goya ou Friedrich à l´expressionnisme allemand, à son côté cauchemar, à ses aspects les plus diaboliques et noirs, est consacrée au rénové Musée d´Orsay (62 rue de Lille) une excellente et ambitieuse exposition qui se poursuivra jusqu´en Juin.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Cardigan 4102 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte