Magazine Culture

Interview – Wildcat! Wildcat!

Publié le 05 mars 2013 par Sywebzine @Saturdays_Youth

Interview – Wildcat! Wildcat!
Venu tout droit de Los Angeles, le trio Wildcat! Wildcat!, composé de Jesse Taylor, Michael Wilson et Jesse Carmichael, produit une musique indie-électro-pop, souvent même décrite comme « indie sex rock » et nous fait voyager à travers son propre paysage sonore à base de mélodies légères et luxuriantes. Après avoir fait la première partie du groupe de Leeds, Alt-J, aux Etats-Unis en décembre 2012, les Wildcat! Wildcat! s’apprêtent à terminer l’enregistrement de leur premier album. On les a contactés à l’occasion pour en apprendre un petit peu plus sur leur projet.

Tout d’abord, pouvez-vous vous présentez et nous dire comment ce projet est né?

WW : Nous avons tous les trois commencé le projet fin 2011 et mis quelques chansons en ligne pour des potes qui devaient venir à notre premier concert en janvier 2012. On voulait juste se marrer et jouer quelques concerts par-ci par-là, on ne s’attendait pas à plus. Mais les avis plus que positifs des gens qui avaient entendu notre musique et qui nous avaient vus jouer nous ont poussé à continuer et le projet est devenu un peu plus important que ce à quoi on s’attendait. Inutile de dire que nous sommes très chanceux et qu’on se sent très reconnaissants d’en être arrivés là et on espère vraiment pouvoir continuer sur cette lancée.

Pourquoi avez-vous choisi de vous appeler « Wildcat! Wildcat! »? Qu’est-ce que cela signifie pour vous?

WW : En fait le nom vient d’une réplique dans le film La Famille Tenenbaums (qui est un de nos films préférés) où le personnage d’Owen Wilson répète deux fois le mot « Wildcat » pendant une interview, et d’une certaine manière ça nous correspondait.

Selon vous, qu’est-ce que votre musique traduit?

WW : Notre musique est plus une tentative de créer un paysage sonore et mélodieux sur un beat hip-hop.

Vous avez sorti trois titres sur Internet (ndlr. « The Chief », « End Of The World Everyday », Mr. Quiche” que vous pouvez télécharger gratuitement sur leur Soundcloud) et j’ai entendu que vous enregistrez un album, comment se passe cet enregistrement?

WW : Oui, on a presque terminé d’enregistrer l’album. On le fait nous-mêmes et on travaille la plupart du temps en dehors de chez nous dans le centre de Los Angeles. L’année passée a été un mélange constant entre enregistrer et jouer nos chansons en live. On est très impatients que l’album sorte.

 

« Mr. Quiche » est composé de grooves sexy, de voix et d’harmonies flottant sur un piano et produit une sorte de mélancolie. J’ai découvert que votre musique est souvent décrite comme « indie sex rock ». Comment définiriez-vous votre musique?

WW : Indie sex rock?! Wow, ça c’est de la description! Je pense que notre musique possède de nombreux éléments différents mélangés ensemble avec une sorte d’émotion nostalgique sous-jacente. Nous apportons tous quelque chose d’unique quand il s’agit d’écrire, et on aime commencer une chanson sans vraiment savoir où elle va nous mener. C’est drôle de travailler en collaboration et de voir quelle direction chacun prend.

Quel était votre sentiment en écrivant « End of the World Everyday » alors que la fin du monde était censée arriver le 21 décembre 2012?

Je suppose qu’on s’en est tiré jusqu’à maintenant… mais demain, qui sait?

Comment imaginez-vous votre futur proche? Quels sont vos plans?

WW : On ne sait pas ce que le futur nous réserve, mais ce qu’on sait c’est qu’on va continuer à travailler aussi dur que possible. Tout ce qu’on espère c’est que nos créations ne nous parlent pas uniquement à nous mais également aux autres. En parlant de futur proche, on joue à SXSW cette année.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sywebzine 873 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines