Magazine Concerts & Festivals

Jewel Akens ne chantera plus avec les petits oiseaux et les abeilles!

Publié le 05 mars 2013 par Concerts-Review

Jewel Akens ( né en 1940) sera pour toujours associé avec le hit de 1964 ' The Birds and the Bees' , mais le gars dont la maman a toujours voulu que son gosse se prénomme Jewel, fille ou garçon, c'est bien plus que ce gold disc.

jewell.jpg

L'histoire se répète, le petit garçon âgé de onze ans chante à l'église, il n'y avait pas de Roger Vangeluwe à Houston..

En 1958, il rejoint les Four Dots, groupe qui compta comme guitariste un certain Eddie Cochran.

Les encyclopédistes mentionnent quelques singles.

Ensuite, il fait équipe avec Eddie Daniels , Cochran tiendra la guitare sur le single de 1960  'Opportunity'.

D'autres 45rpm dans la veine doo wop voient le jour.

Il signe un contrat avec Era Records et devient lead singer des Turnarounds ( aussi connus sous le nom de Terry & the Tyrants ou de The Rainbows).

Plusieurs singles à leur actif.

Le boss de Era leur propose ' The Bees and The Flowers', le groupe décline l'offre mais Jewel Akens décide de l'enregistrer sous son nom.

Par ici la monnaie et la gloire!

D'autres enregistrements succèdent, le succès sera mineur.

Il monte différents groupes, puis signe une cover du hit de Thurston Harris, ' Little Pretty One' , tourne pendant un temps avec les Monkees et enregistre sporadiquement.

On perd sa trace, il resurgit en 1989 avec le groupe de Feathers, puis retombe dans l'anonymat!

Ce 1er mars on apprend son décès après une intervention chirurgicale s'étant mal déroulée!


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Concerts-Review 35011 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte