Magazine Culture

Hotline Miami – 2012

Publié le 08 mars 2013 par Thebeancocktail @thebeancocktail

Hotline MiamiÇa me démangeait de vous refaire une chronique jeu-vidéo. Il faut dire que c’est un peu devenu la quatrième roue de la charrette vu que je me concentre essentiellement sur les films et la musique…

Mais voilà, j’ai eu un peu de temps pour jouer pendant mes vacances et j’ai donc testé (et fini) Hotline Miami. Le jeu est disponible sur Steam et le Playstation Store pour moins de 10€. La durée de vie n’est pas exceptionnelle, environ 3-4h, et vous arriverez assez vite à terminer l’histoire. Si par contre vous voulez débloquer tous les secrets ainsi que la fin alternative et avoir des bons scores dans chaque niveau, il vous faudra y passer bien plus de temps. Vous êtes déjà en train de vous dire 10€ pour 3h de jeu, ça sent le sapin. Je pense que je ne ferais pas cette chronique si c’était vraiment le cas.

Alors  pourquoi se mettre à Hotline Miami ?

Commençons par le contexte. Vous incarnez Jacket ; votre travail c’est de faire le ménage. Chaque nouvelle mission commencera par un message sur votre répondeur pour vous indiquer votre prochaine cible. Le niveau commence ensuite et vous devez alors exterminer tous les gangsters présents dans le niveau avec style et rapidité. Vous pouvez alors choisir quel masque porter pour exécuter cette besogne sachant que chacun d’eux aura des effets différents ; plus de vitesse, résistance aux balles améliorée, arme de départ, etc.

L’histoire est assez tortueuse et les phases introspectives ainsi que les éléments troublants sont légions, certains passages sont complètement déjantés et il est même parfois difficile de savoir ce qui est « vrai » de ce qui est halluciné. Je trouve en tout cas qu’elle permet une bonne cohésion et ajoute un petit peu de profondeur à l’intrigue, mais ne nous leurrons pas, il s’agit d’un jeu de scoring, donc une fois tous les niveaux débloqués, l’histoire sera vite oubliée au profit des techniques de bourrins et des enchaînements de combos.

Le style du jeu ultra rétro et pixélisé en 2D vue de dessus me fait penser au premier GTA sans les courses poursuites mais plus sanglant et sous amphétamine. Les commandes sont bien foutues (je joue au pad) et une fois le jeu maitrisé, il se révèle très rapide et vraiment jouissif. Un peu à la manière d’un try and die ou d’un Super Meat Boy, vous recommencerez les niveaux de nombreuses fois pour arriver à rentrer l’enchainement de combos les plus spectaculaire. Vous aurez pour cela un arsenal de commandos, allant des poings à la machette en passant par les fusils à pompe ou automatiques. Que vous soyez plutôt sulfateuse ou découpe en rondelles, vous trouverez votre bonheur. Le style graphique permet un niveau de gore assez conséquent et je vous préviens de suite, le jeu est très violent : à titre d’exemple les exécutions à la perceuse ou à l’huile bouillante.

Je ne peux pas faire une chronique sur ce jeu sans vous parler de la bande son. Le style électro old school très années 80 colle parfaitement. Ca pulse vraiment par moment et ça colle justement très bien à l’action soutenue. J’irai même jusqu’à dire qu’elle se laisserait écouter telle quelle. C’est par là.

Je ne sais pas si vous avez vu le film Drive mais les développeurs de Hotline Miami s’en sont largement inspiré et remercient même le réalisateur dans les crédits… Mais comme une vidéo vaut mieux qu’un long discours, je vous laisse apprécier par vous-même !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Thebeancocktail 265 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines