Magazine Culture

LE MANUEL DU SERIAL KILLER, de Frédéric MARS

Par Geybuss

http://1.bp.blogspot.com/-OgWxHgwwUgc/UQo1KDykHeI/AAAAAAAAGXw/qQs7_0PYnNg/s1600/Manuel+du+serial+killer.jpgThriller - Editions Black Moon - 462 pages - 18 €

Parution le 6 mars 2013.

L'histoire : Thomas Harris, 21 ans, orphelin, un oeil blanc, boursier et plutôt paria, étudie tout de même dans la prestigieuse université de Harvard à Boston.

La ville connaît à nouveau une série de crimes, comme 10 ans plus tôt. Même signature....4 garçonnés, overdose d'aspirine...

Suite à quelque concours de "circonstances", Thomas effectue un stage chez un éditeur de thrillers. Son rôle, lecteur et préselectionneur... Il lit les livres et les répartis dans 3 bannettes, dont une "A jeter". C'est dans celle ci qu'il balance un manuscrit qui lui glace le sang et qui s'intitule "Le manuel du serial killer". Immonde, à jeter ! Et pourtant quelques jours plus tard, Thomas découvre ce titre dans toutes librairies.... Et en place du nom de l'auteur : le sien...

Voilà Thomas englouti dans une machination diabolique... sans doute.

Tentation : Le pitch

Fournisseur : Gilles Paris, merci pour l'envoi !

-toile4.jpg

 Mon humble avis : Attention, bombe ambulante ! Et pas de la bombe artisanale, pas du bricolage. C'est clair, net et sans bavure. Enfin, façon de parler  ! Car l'auteur nous maintient volontairement dans un flou... disons artistique !

Je dis bombe, mais que les lecteurs délicats se rassurent, pas de scènes terrifiantes, pas de tortures, pas d'hémoglobine. C'est tout juste si un revolver fait son apparition sur la fin. Le thriller est dans le psychologique et dans la finesse, comme l'arme du crime. Ce n'est pas spoiler que de la dévoiler puisqu'on la découvre en quelques pages : de l'aspirine. Oui, de l'aspirine qui, en sur-dose, peut se révéler fatale dans d'atroces mais rapides souffrances.

Notre jeune Thomas se retrouve donc dans une spirale infernale, où tout semble se liguer contre lui. Heureusement, il pourra compter sur l'aide de Sophie, une autre étudiante, pour dénouer avec lui l'inimaginable.

Lors de la première moitié du livre, les éléments à charge contre Thomas s'accumulent. Néanmoins, l'auteur distille quelques informations, l'air de rien, à droite, à gauche, qui nous font douter de tout le monde : Thomas le narrateur, la police, Sophie, l'avocat, le psy, l'éditeur... Puis, vers la page 220, la tendance s'inverse, et nous voilà sur une pente descendante, de nouvelles informations nous sont données, on en oublie nos doutes, la pente est de plus en plus raide, cela s'accélère, on n'ose imaginer où l'auteur va nous mener. Certains thrillers ouvrent des pistes avec des indices... Ici, les indices n'ouvrent aucunes pistes et nous enfonce toujours plus dans le brouillard, mais un brouillard où l'on tient la corde, où l'on n'est pas complètement égaré. Par contre, l'ensemble est tellement déstabilisant qu'il en parait glacial...

Et bien, au final, ce n'est pas que l'on n'ose pas, c'est jusque que l'on imagine pas. C'est dément !!!

Durant toute ma lecture, je me suis demandée : manipulé, victime, coupable, paumé, affreux tueur, amnésique, dérangé mental, pauvre gamin, manipulation, complot, terrible machination ? Et bien la conclusion est : manipulée ! ée, puisque je suis UNE lectrice, manipulée complètement par un auteur qui manie on ne peut mieux l'illusion... euh, d'optique on va dire !

Le style ? Limpide, fluide, agréable, adapté au sujet.

Bref un livre à lire de toute urgence ! Inutile de déborder d'arguments pour un livre qui n'en n'a pas besoin ! Et un conseil : méfiez vous du bon ami qui vous tendra un verre d'aspirine lors de votre prochaine céphalée !

 

Challenge Thrillers et Polars

   12/12 il me semble

Lecture commune avec Liliba


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Geybuss 1558 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines