Magazine Culture

12 mars / De mon temps...

Par Blackout @blackoutedition
12 mars De mon temps... Quand j'étais petit, j'appartenais à un club de natation, ''les enfants du Rhône" du nom du fleuve majestueux qui arrosait ma ville natale. Il fallait avoir du courage pour traverser sur l'ancien pont (en fait le nouveau pont construit après que l'ancien ancien fut bombardé à la guerre) mais remplacé aujourd'hui à grands renforts de bitume et de béton par une arche large plus que le pont d'un porte-avions. Le pont d'avant qu'on appelait bêtement le pont du Rhône, possédait une passerelle en bois branlante de l'autre côté de la rambarde et il fallait avoir du courage pour se rendre en Ardèche à pied avec un torrent impétueux et large comme la mer que je n'avais jamais vu. Une charmante baignade, "le Mialan" à Granges lès Valence avec poneys et une délicieuse petite auberge récompensait de l'effort de la traversée. Une fois l'an partait une course de natation qui arrivait deux kilomètres plus bas sur une plage de la Drôme (le courant). Aujourd'hui, on élève des crocodiles avec l'eau de refroidissement des deux centrales nucléaires, et si l'on trempe sa main dans l'eau on ne ressort qu'une partie d'osselets blanchis nickel. Aujourd'hui "le Mialan" n'est plus que béton. Toutefois, au milieu des H.L.M de luxe, le portique de l'ancienne auberge, résiste au ravage Ô tempora ô mores.

Tweeter

Suivre @blackoutedition

© Black-out


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Blackout 292 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines