Magazine Bd

Lecture de bande-dessinées

Par Picotcamille @PicotCamille

Une petite note rapide sur les dernières bande-dessinées que j'ai lu.

Le Pavé Originel de Pianko et Winz.

le-pave-originel-adam-pianko-nicolas-winz-9782756017594

L'histoire commence par un petit chapitre sur Yesheshel, un juif très pieux du ghetto juif de Varsovie en 1942, puis le reste du livre est consacré à Samuel, adolescent passant son bac en mai 1966. On suit son évolution jusqu'au lancé du premier pavé de la révolution avortée que fût mai 68.

Le dessin est très agréable, quasiment en bichromie. Le trait est souple, parfois incertains sur certaines cases et de temps en temps les personnages semblent figés. Mais tout concorde bien et le choix des couleurs sont très agréables. Par contre, je ne me suis pas du tout sentie concernée par le scénario. Comme si on me donnait à lire quelque chose qui ne s'adressait pas à moi. Je ne sais pas où l'auteur à voulu en venir. Par les notes de fin, j'ai compris que c'était relativement autobiographique. Mais la fin du livre est assez bringuebalant. Sur 150 pages, les 17 dernières font taches. Comme si les auteurs s'étaient rendu compte qu'il ne restait plus qu'une dizaine de pages pour terminer l'histoire. Dommage.

La Trilogie du Kimono de Nancy Peña

33545

J'adore le style graphique de Nancy Peña, je suis son blog de puis un moment (j'ai vérifié depuis septembre 2009): http://nancypena.canalblog.com/ . La trilogie du Kimono est composé du Chat du Kimono (2007), de Tea Party (2008) et It is not a Piece of Cake (2011).

Les dessins sont magnifiques, il y a une vrai évolution en finesse entre les différents tomes. Pour moi, c'est un plaisir pour les yeux. Les cases sont minutieuses, pleins de beaux décors et de petits détails.

Le premier livre est assez différents des deux derniers, il raconte surtout l'histoire du Kimono et les pouvoirs qu'il possède. Il nous permis surtout de savoir comment le Kimono arrive dans les mains d'Alice Barnes. Personnage que nous retrouvons dans les deux autres tomes. Ces tomes racontent l'histoire d'un cookery counseller (un conseiller culinaire) narcoleptique, Victor Neville. Dans les deux il est question d'un concours culinaire qui oppose deux lords. Le concours puis la revanche. Autant j'ai aimé le déroulement des deux premiers tomes, autant le dernier m'a déçue. C'est toujours le même problème de fin et d'acharnement sur les personnages. Je n'aime décidément pas. Mais c'est assez mineur et je vous conseille cette trilogie au moins pour le dessin.

J'ai lu aussi Le cabinet Chinois du même auteur, plus vieux (2003) et radicalement différent du point du vu du dessin. Je l'ai lu sans pour autant que ce soit agréable ou désagréable, mais je ne retiendrais pas ce livre très longtemps. Voilà pour l'info.

Transat de Aude Picault

Transat

Transat est un livre que j'ai adoré parce qu'il parle de sujets qui me sont proches. La peur de rater sa vie. La recherche d'un endroit où l'on est à sa place.

Je ne connaissait pas Aude Picault avant, mais j'adore son trait, simplifié au possible, distorsion des corps. Le format de la Bd fait partie de ceux que j'apprécie, environ 22 par 15 cm (mesuré à l'arrache), tout en noir et blanc. Si l'artiste vous intéresse, voici son site.

L'histoire est biographique (il me semble), la jeune fille qu'on suit, fait de la communication graphique ou de l'illustration dans un open space parisien. Elle vit toujours dans son petit studio et sort avec ses copines de temps en temps, plus pour se manger un resto que pour dragouiller en boîte. Bref selon moi, la vie rêvée. Mais cette fille, elle a peur de passer à côté de quelque chose. Elle n'en peut plus de Paris de sa "meilleur amie" si différente qu'elle se demande pourquoi elles sont amies. Alors elle projette de partir en transat (pour les parisiennes qui ne s'intéresse pas aux bateaux et pour qui "écume des mer" est une couleur de vernis, comme moi c'est à dire, transat n'est pas forcément une chaise longue).

Moi le côté introspectif, je kiffe. Ça marche presque à tout les coups. Et là ça marche. Ça vogue même (mouhahahaha). Je crois que c'est mon flash love de cette pêche à la bibliothèque. A lire, même si vous n'êtes pas très bateaux.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Picotcamille 366 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines