Magazine Culture

Une lumière a jailli

Publié le 12 mars 2013 par Lana

Une lumière a jailli aux confins de ce monde

Et tu es apparu

Libre, sensuel – Lauvuel.

Je ne savais pas quel mal te rongeait

J’ignorais que la Mort te serrait et te surveillait.

Je méconnaissais les tourments de ton âme.

Et peu à peu tu t’es confié et m’as ouvert les arcanes de ton coeur.

Tu as évolué dans un monde sans pitié

Où rien ne doit se mélanger

Où tout doit être formulé, carré, prisonnier, justifié.

*

Toi, oiseau bleu, tu as fui

Cette agonie

As sombré parfois dans la folie

As été trahi

Et tu as ressurgi tel le phénix renaissant de ses cendres.

Puis tu es reparti là-bas dans un monde qui m’ignore et qui se cache

Où le silence est aussi lourd que du plomb

Où les prisons de l’âme jaillissent en colimaçon.

Que deviendras-tu seul face à cette guerre intérieure ?

Toi, mon cœur, objet de mes ardeurs.

Qu’un ange te protège

Toi qui te désagrèges

Qu’il t’amène un cortège

De Chérubins

Pour t’enserrer dans leur sein

Afin que tu accomplisses

Ce bouquet de délices

A travers mots, syllabes et ballades.

Une lumière a jailli

Et tu as dit Oui à la Vie.

Sybilline


Classé dans:Paroles des lecteurs du blog

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lana 4822 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte