Magazine Entreprise

Le télétravail au coeur des débats chez Yahoo

Publié le 15 mars 2013 par Jose Freson @FresonJose

Bien souvent, les Etats Unis nous surprennent avec leurs innovations à tous les niveaux.

Nous considérons, souvent avec raison, que nous sommes à la traîne dans bien des domaines comparé à ce qui se passe aux States.

Pourtant en matière de télétravail, la nouvelle PDG de Yahoo,Marissa Mayer, vient de lancer un pavé dans la mare en interdisant purement et simplement à ses employés de travailler depuis leur domicile.

Cela a déclenché une polémique entre partisans et opposants de cette initiative, polémique où chacun avance ses pions pour justifier sa position.

Les résultats passent par le sentiment de compétition

Les partisans de ce qu’il faut bien appeler un retour en arrière invoquent le manque de compétition entre les employés, compétition qui pousse à l’innovation et au dépassement de soi. Même les frictions entre les membres du personnel donneraient une impulsion positive et seraient à la base de discussions et de débats desquels sortiraient des idées, des projets qui provoqueraient un effet  »boule de neige » favorable aux desseins de la société. Sans vraiment l’affirmer, Marissa Mayer ne veut plus imaginer des employés travaillant à leur domicile en pyjama.

Les femmes travaillant chez Yahoo sont implicitement visées et celles-ci tiennent des propos des plus virulents à l’adresse de leur dirigeante. Selon ces femmes, Marissa Mayer leur aurait laissé le choix de travailler au sein de la société ou d’élever leurs enfants. Il faut néanmoins savoir que la PDG de Yahoo, maman elle aussi, a fait aménager une garderie non loin de son bureau. De quoi aviver les tensions.

Des chiffres édifiants pour justifier le télétravail

Les arguments avancés par les opposants sont assez éclectiques puisque d’une part les écolos y vont d’un de leur refrain favori qui est l’empreinte carbone laissée par les employés obligés de se rendre à leur bureau.

D’autre part, selon les défenseurs du télétravail, celui-ci favoriserait la productivité par le biais d’un stress atténué, voire disparu ainsi qu’une adaptation du temps de travail selon leurs convenances.

Pour étayer leurs propos, ils avancent les chiffres cités par la société Cisco qui aurait économisé l’équivalent de 213 millions d’euros grâce au télétravail. Cela traduit aussi, selon ces opposants, un sentiment de défiance à l’égard des télétravailleurs qui ne peut, qu’à terme, être préjudiciable à la société.

Cette volte face sonne t-elle sinon la fin du télétravail au moins ouvre t-elle une brèche dans laquelle d’autres entreprises pourraient s’engouffrer ?

Yahoo, un colosse aux pieds d’argile

Ce qui est sûr, c’est la fragilité de Yahoo quand on sait que Marissa Mayer est le cinquième PDG de Yahoo en cinq ans. Tout sauf un symbole de sérénité.

Ceci traduit en chiffres donne une capitalisation de la société divisée par cinq. De 125 millions de dollars en 2000, Yahoo est passé aujourd’hui à 25 millions de dollars.

Ceci justifie t-il cela ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jose Freson 6 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte