Magazine Culture

Poems on the Underground : les poèmes du métro londonien

Par Regent's Park

Même s’il a neigé sur la France ces jours derniers, le Printemps des poètes a bien commencé le samedi 9 mars ! Les festivités s’achèveront le 24 du mois. Il n’existe de manifestation équivalente en Grande-Bretagne, mais l’ancêtre de la poésie dans le métro est l’opération Poems on the Undergound, lancée en 1986.

Depuis 1986, le métro londonien affiche dans ses rames des panneaux sur lesquels les voyageurs peuvent apprécier des poèmes, le temps de leur voyage. Cette initiative a été lancée par l’Américaine Judith Chernaik, écrivain, avec l’idée de faire découvrir la poésie à tout le monde. Judith s’est un jour présentée à la direction du métro de Londres avec cette idée. L’accord obtenu, elle n’avait plus qu’àtrouver des subventions. L’Arts Council et de la maison d’édition Faber ont suivi. Le projet a commencé petit, avec quelques affiches de poèmes de l’Ecossais Robert Burns (1759-1796), selon Judith, le « poète le plus célèbre des îles britanniques ». Sur d’autres affiches, on pouvait lire la poésie de l’Anglais Shelley (1792-1822), de l’Irlandais Seamus Heaney (né en 1939) ou de Grace Nichols (née au Guyana en 1950)…

Les poèmes, proposés à la lecture et changés trois fois par an, sont sélectionnés par Judith Chernaik, aidée de Cicely Herbert et Gerard Benson, poètes. Cette action est subventionnée par différentes entités comme le British Council, bureau britannique de relations internationales et culturelles ainsi que la Poetry Society (société poétique). L’opération Poems on the Underground a même permis la publication de plusieurs anthologies regroupant les textes affichés dans le Tube. Le métro parisien s’est inspiré du modèle londonien pour commencer y afficher de la poésie dès 1992, classiques ou poèmes créés par des usagers, choisis lors de concours.

Sur le site Transport for London, vous pouvez découvrir le Poem for the day (poème du jour) et la Poem archive (archives poétiques). Le poème d’aujourd’hui, est The Railway Children (Les enfants du chemin de fer) de Seamus Heaney, qui interroge sur ce qu’il a pu advenir de notre âme d’enfant. Un bon sujet de réflexion pour attaquer la semaine, pourquoi pas en poésie ?

F.A

Voir le poème du jour sur le site du métro londonien.

Découvrir les archives poétiques du métro londonien.

Découvrir la traduction française de The Railway Children.

NB : le Printemps des poètes est une manifestation qui invite chacun à devenir « passeur de poèmes ». Si vous aimez un poème, partagez-le via les réseaux sociaux ou imprimez-le pour le donner à qui vous voulez. Pourquoi pas un poème British, en V.F ou en VO ?


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Regent's Park 552 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines