Magazine Cinéma

Chaku Master

Publié le 19 mars 2013 par Olivier Walmacq

jaquette

Genre : action, arts martiaux, bruceploitation
Année : 1984
durée: 1h25

L'histoire :  Bruce Ly doit défendre un village menacé par les activités criminelles d'un gang de voyous.

La Critique d'Alice In Oliver:

En 1972, Bruce Lee décède dans des conditions mystérieuses qui continuent encore d'alimenter la polémique aujourd'hui. Avec la mort du Petit Dragon, le cinéma asiatique perd l'une de ses plus grandes icônes. Pas de panique ! Certes, Bruce Lee est mort et enterré, mais les producteurs trouvent un nouveau filon à exploiter. Ils profitent de la mort de Bruce Lee pour lancer une nouvelle gamme de films d'arts martiaux, la plupart du temps fauchés, et avec des sosies ou des clones de l'acteur défunt. Bienvenue dans la Bruceploitation !

C'est ainsi qu'un grand nombre de productions voient le jour: Le Jeu de la Mort 2, Les 6 épreuves de la Mort, Clones of Bruce Lee, Le Poing Vengeur de Bruce ou encore Turkish Bruce Lee, pour ne citer que ceux-là. Ainsi, la Bruceploitation n'hésite pas à utiliser des pseudos sosies de Bruce Lee, les noms empruntés cherchant à tromper les fans: Bruce Le, Bruce Li, Bruce Lei ou encore Dragon Lee tentent d'imiter (le plus souvent laborieusement) le Petit Dragon.

chakumaster_022

Dans Chaku Master, réalisé par Luis San Juan en 1984, c'est donc un certain Bruce Ly (attention à bien prononcer le "l" et le "y" !) qui prend la relève. Rassurez-vous, à moins d'être aveugle, impossible de trouver la moindre ressemblance entre Bruce Ly et son modèle, hormis le fait que ce dernier est petit, a la même coupe de cheveux et est évidemment asiatique.
Chaku Master bénéficie d'un scénario minimaliste. Bruce Ly interprète donc son propre rôle et doit mater un gang de criminels.

Sinon, c'est tout ? Oui, c'est tout ! Je suis désolé mais le scénario tient sur une ligne. En vérité, le script de Chaku Master se résume essentiellement à une succession de bastons sans queue ni tête. Pourtant, force est de constater que l'on ne s'ennuie jamais.
C'est aussi ce dernier point qui rend Chaku Master aussi drôle que médiocre. Premièrement, les séquences de combat sont souvent illisibles, parfois filmées de loin, le long-métrage bénéficiant d'un montage frisant l'amateurisme.

images

Evidemment, la star de Chaku Master, c'est le même Bruce Ly. Ce dernier va avoir fort à faire. D'ailleurs, c'est simple, la dernière demie heure du film enchaîne les combats à un rythme démesuré, Bruce Ly étant confronté à un karatéka, à un yakuza et même à un sumo.
Encore une fois, les bastons sont à se pisser dessus ! Les bruitages sont tout simplement ridicules, sans compter des chorégraphies complètement à côté de la plaque. Néanmoins, la romance amoureuse de Bruce Ly reste le meilleur moment du film, l'artiste (enfin... artiste...) martial se faisant tailler une pipe par une poufiasse du coin ! Véridique !
Bref, si vous voulez faire une bonne farce à un copain pour son anniversaire, offrez-lui Chaku Master !

Note: je passe !
Note nanardeuse: 17/20


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines