Magazine Cinéma

Film : "Cinq caméras brisées" d'Emat Burnat et Guy Davidi

Par Dina_gar

   Un documentaire au jour le jour, sur le vif des tensions entre les Palestiniens de Bil'in en Cisjordanie et les colons israêliens qui squattent leurs terres pour construire des maisons..

   Emat , un paysan , a acheté une caméra à la naissance de son quatrième fils, Jibril. Il filme  son fils qui grandit en même temps que la difficulté de vivre dans ce village assailli  par les militaires israëliens qui semblent se laisser filmer avec une certaine indifférence .Une caméra lui dure peu de temps , il va en "user" cinq en cinq ans, certaines cassées par les balles tirées par les militaires .Une caméra lui a sauvé la vie , la balle qui aurait pu le tuer  est restée dans l'appareil...

  Des images de violence, celles de la mort de Phil  , le plus hardi des villageois  dans la résistance ,  aussi celles de l'acharnement à arracher les oliviers , à les brûler la nuit ,pour laisser place nette pour la construction  d'immeubles.... Une barrière en fil barbelé a été posée, séparant les villageois de leurs champs ...  Grâce à la résistance , aux manifestations des Palestiniens , elle sera enlevée ...mais remplacée par un mur...

   Ce documentaire montre bien le quotidien, en mélangeant la vie d'une famille et celle tourmentée du village. Cinq ans ont passé , Jibril a cinq ans, il semble comprendre ce qu'est la lutte menée par son père et les autres.

   Pour monter son film, Emat a été aidé par un ami israêlien , Guy Davidi. Le film a eu beaucoup de récompenses dans des festivals. Peut-être sa simplicité (celle de Emat qui ne se dit pas cinéaste) et son réalisme  le rendent attachant et grave.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dina_gar 25 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte