Magazine Politique

Internet, "l'académie du terrorisme" (Torchine)

Publié le 14 avril 2008 par Aurialie

Le ministère public russe général a proposé à la Douma de durcir le degré de responsabilité des médias et des sites Internet. Côté médias, le projet du Ministère public général prévoit la création d'un nouveau délit : le refus non fondé de démenti. Jusqu'à présent, seuls les citoyens et les organisations pouvaient demander à publier un démenti. Le Parquet souhaite l'étendre aux organismes d'État de tous niveaux, au procureur général de la Fédération de Russie, à ses assistants et aux procureurs qui lui sont soumis.

Côté Internet, la loi "sur la répression de l'activité extrémiste" va être renforcée. Si un article est reconnu extrémiste par une cour, l'accès à cet article doit être bloqué. En cas de répétition de ce type d'articles, le site sera fermé. La liste des sites extrémistes sera publiée régulièrement et les fournisseurs d'accès devront arrêter le service du site au cours du mois.

Quelques jours auparavant, le vice-speaker du Conseil de la Fédération, Alexandre Torchine, avait publiquement déclaré que le rôle d'Internet "comme moyens de propagande de la terreur" a augmenté tellement qu'on "l'appelle, non sans raison, l'académie du terrorisme", "les terroristes répandent sans difficultés ses idées, en embauchant de nouveaux partisans, achètent des armes et des équipements, communiquent l'un avec l'autre." C'est pourquoi, le sénateur insiste sur le fait qu'il faut "élaborer des critères communs de reconnaissance des sites terroristes, former des méthodes de leur détection, mettre en place un monitoring constant, national et international, de leur activité, ainsi qu'un mécanisme de clôture de tels sites."

Bonne nouvelle tout de même : les autorités russes ne sont pas encore prêts à fermer l'accès aux sites étrangerss (comme en Chine), à cause de... la complexité technologique !

Mais n'est-ce pas avec ce genre de loi que l'on fait fermer l'exposition (Prison, folie, égalité et justice) d'une artiste (Natalia Tchernova), ancienne prisonnière condamnée pour sa participation à une action de l'opposition ?

Image : Polit.ru (en russe l'arobase se dit "sobaka", ce qui signifie également "chien")


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aurialie 79 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines