Magazine Bien-être

Être sur le même diapason 3/3

Publié le 29 mars 2008 par Nathalie Chateau-Artaud
Être sur le même diapason 3/3 La corde sensible

Cette loi est valable pour deux objets identiques. Maintenant, voyons si l'expérience se vérifie avec deux objets différents : par exemple une corde et un diapason.

Disposez d'un petit instrument à corde tel qu'une lyre ou une guitare et placez-le à l'horizontale sur une table. Découpez ensuite de petits morceaux de papiers mesurant environ 2 cm par 1 cm de côté, pliés-les en deux afin que le grand côté soit divisé et disposez-les en cavalier et au centre des cordes de l'instrument. Vous aurez pris soin préalablement d'accorder une des cordes à la fréquence d'un diapason dont vous disposez (par exemple 440 Hz). Puis, activez le diapason et placez-le sur la caisse de résonance de l'instrument. Que se passe-t-il? Aussitôt, un seul morceau de papier quitte son emplacement et chute, alors que les autres ne bronchent pas. Le morceau de papier qui est tombé est celui qui était placé sur la corde ajustée à 440 Hz et n'a pas pu résister à la vibration qui l'a soudainement animé car la corde sur laquelle il était en équilibre, s'est mise à vibrer en résonance sympathique ou en cohérence, avec la fréquence du diapason.

L'expérience peut être renouvelée à l'infini et nous permet d'apporter un élargissement, qui va donner à la loi de résonance son universalité : quand deux objets quels qu'il soient sont accordés à la même fréquence et qu'un des deux objets vibre et que le second est dans son champ d'influence vibratoire, le second objet va vibrer. Dans notre expérience, la corde, en cohérence avec la fréquence du diapason, s'est mise à vibrer lorsque ce dernier est entré en contact avec l'instrument. Le morceau de papier en équilibre sur la corde a été éjecté du fait de sa vibration, alors que tous les autres sont restés immobiles.

C'est le même processus qui s'applique à nos pensées qui pourraient être comparées aussi à des diapasons, qui mettraient en vibration ce à quoi elles se consacrent et ainsi attireraient à nous, objets, événements, situations ou personnes en cohérence avec leurs vibrations. C'est ce qui aurait pu faire dire à Bouddha : «Vous ne pensez pas vos pensées, vos pensées vous pensent», car le processus fonctionne consciemment ou inconsciemment : nous créons notre réalité et sommes responsables de ce qui nous arrive car nous l'attirons à nous-mêmes selon cette loi de vibration sympathique.
Nous expérimentons aussi cette loi de cohérence sur le plan émotionnel quand un événement vient «toucher notre corde sensible». Et si l'on comprend que le corps est un instrument, que chacune de nos cellules vibre, que nos organes vibrent, que nos os, muscles, tendons nerfs etc. vibrent aussi, il est aisé de comprendre comment les sons et les vibrations peuvent nous affecter et comment ce principe peut constituer les bases d'une recherche pour une nouvelle médecine et d'une nouvelle psychologie énergétique, basées sur la physique des vibrations.

Que les sons et les vibrations puissent donc ainsi nous harmoniser et devenir des ondes porteuses d'amour pour nous-mêmes et pour l'humanité!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nathalie Chateau-Artaud 527 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog