Magazine Culture

Le regard des sciences sociales sur les crimes de masse

Publié le 04 avril 2013 par Geo-Ville-En-Guerre @VilleEnGuerre
Le regard des sciences sociales sur les crimes de masse Extraite de l'excellente Online Encyclopedia of Mass Violence (base de données électronique sur les genocide studies, c'est-à-dire sur les études sur les massacres et les génocides du XXe siècle), cette vidéo présente un dialogue entre Hamit Bozarslan (directeur d'études à l'EHESS, spécialiste de la question kurde) et Jacques Sémelin (directeur de recherche au CERI, spécialiste des crimes de masse, notamment auteur de Purifier et détruire. Usages politiques des massacres et génocides), animé par Christian Lequesne (directeur de recherche à Science Po Paris, directeur du CERI).


Quelques références biblio/sitographiques sur les massacres de masse :


Des sites et des revues : Des articles :
  • Jacques Sémelin, 2000, "Qu'est-ce qu'un crime de masse ? Le cas de l'ex-Yougoslavie", Critique internationale, n°6, pp. 143-158.
  • Jacques Sémelin, 2000, "Génocides et crimes de masse", L'Histoire, n°247, p. 39.
  • Jacques Sémelin, 2002, "Analyser le massacre. Réflexions comparatives", Questions de recherche, n°7, 42 p.
  • Jacques Sémelin, 2002, "Du massacre au processus génocidaire", Revue internationale des sciences sociales, n°174, pp. 483-492.
  • Mark Levene, 2002, "Le visage mouvant du meurtre de masse : massacre, génocide et « post-génocide »", Revue internationale des sciences sociales, n°174, pp. 493-503.
  • Jacques Sémelin, 2003, "Eléments pour une grammaire du massacre", Le Débat, n°124, pp. 154-170.
  • Jackie Assayag, 2004, "La face obscure de la modernité. Anthropologie et génocides", L'Homme, n°170, pp. 232-243.
  • Stéphane Rosière, 2005, "Nettoyage ethnique, violences politiques et peuplement", Revue Géographique de l'Est, vol. 45, n°1/2005, pp. 5-12.
  • Jackie Assayag, 2006, "« Prendre le XXe siècle à la gorge ». Le partage des génocides : spectre, comparaison, colonialisme", L'Homme, n°177-178, pp. 467-486.
  • Jacques Sémelin, 2007, "Purifier et exterminer", Journal français de psychiatrie, n°28, pp. 21-23.
  • Jackie Assayag, 2007, "Le spectre des génocides. Traumatisme, muséographie et violences extrêmes", Gradhiva, n°5, pp. 6-25.
  • Vinent Chetail, 2007, "La banalité du mal de Dachau au Darfour : réflexion sur l'évolution du concept de génocide depuis 1945", Relations internationales, n°131, pp. 49-72.
  • Stéphane Rosière, 2007, "La modification coercitive du peuplement", L'Information géographique, vol. 71, n°1, pp. 7-26.
  • Ninon Grangé, 2009, "Les génocides et l'état de guerre", Astérion, n°6.
Des ouvrages :
  • Jacques Sémelin, 2005, Purifier et détruire : usages politiques des massacres et génocides, Le Seuil, collection La Couleur des idées, Paris, 485 p.
  • Stéphane Rosière, 2006, Le nettoyage ethnique. Terreur et peuplement, Ellipses, Paris, 297 p.
  • Jacques Sémelin, Claire Andrieu et Sarah Gensburger (dir.), 2008, La résistance aux génocides. De la pluralité des actes de sauvetage, Presses de Sciences Po, collection Académique, Paris, 550 p.
Des entretiens : Des émissions de radio : Ne sont indiquées ici que des émissions disponibles à la ré-écoute. Jacques Sémelin, notamment, est intervenu dans plusieurs émissions très intéressantes sur France Culture ("Massacres et génocides : les usages politiques de l'horreur" en 2006, "Comprendre l'inacceptable" et "Guerres civiles" en 2005) qui peuvent être retrouvées dans les centres de consultation de l'INA (voir le site de l'Inathèque).

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Geo-Ville-En-Guerre 1392 partages Voir son profil
Voir son blog