Magazine Cinéma

Mercredi 24 avril à 20h30, à l’Institut Lumière : Ciné-concert L’Heure suprême

Publié le 14 avril 2013 par Journal Cinéphile Lyonnais @journalcinephil

Dans le cadre de la rétrospective Frank Borzage à l’Institut Lumière, projection de l’Heure suprême accompagnée au piano et au bandonéon par Gaël Meve

L'heure suprême

L’Heure suprême
 de Frank Borzage
Titre original : Seventh Heaven
Avec Janet Gaynor, Charles Farrell, Ben Bard, Albert Gran,
David Butler, Marie  Mosquini

USA, 1927, 1h59, muet

Synopsis : À Montmartre, l’égoutier Chico envie le nettoyeur de rue qui travaille à la surface. Non loin de là, dans une chambre sordide, la jeune Diane se fait battre par sa sœur que la misère et l’absinthe ont rendue folle. Fuyant les  coups, Diane est secourue par Chico…

L'heure suprême1

«  Tel un conte de fées, Seventh Heaven fonctionne sans faille au premier degré. Ses images délicatement ciselées, ses cadrages et décors étudiés, l’habileté du timing entre drame humour contribuent à un enchantement esthétique perpétuel. On reste béat devant le génie de ce cinéaste à façonner le matériau le plus kitsch, le plus insupportablement mélo, pleurnichard et improbable pour en extraire pareil diadème de pureté et d’inspiration. Sa faculté à éviter les pièges inhérents au canevas par la constante simplicité économie des effets, « underplaying ») pour atteindre ce qu’il faut bien appeler l’émotion pure, une forme d’authenticité totale, tient du miracle. Spectateurs et critiques sont unanimement charmés par l’idylle populaire naïve et intense. (…) Mais c’est la douceur, la grâce espiègle, le visage ultrasensible de Janet Gaynor qui emporte l’adhésion la plus immédiate : une star exceptionnelle est née. »  Hervé Dumont

L'heure suprême2

Autour du film

Le film est adapté d’une pièce à succès de Austin Strong qui joue à guichet fermé pendant trois ans à Brodway. Toutes les actrices veulent le rôle et notamment Mary Pickford, Bessie Love, Dolores Costello et Joan Crawford. Mais Borzage a déjà choisi Janet Gaynor, qui a tout juste vingt ans, une femme enfant ingénue qu’il a déjà repéré sur un plateau.

John Gilbert est pressenti pour le rôle masculin mais Borzage impose aussi Charles Farrell, colosse d’une candeur à la limite de la naïveté. Le couple Janet Gaynor Charles Farrell tournera douze films ensemble.

Borzage part vivre deux mois à Paris où est censé se dérouler l’action avec son frère, Lou Borzage, qui restera toujours son assistant, le chef opérateur Ernest Palmer et Harry Oliver le décorateur. Ils ne tournent pas mais ramènent dessins,
photos et même le taxi du film.

Dans ce magnifique mélodrame populaire, Frank  Borzage, lie avec poésie des thèmes aussi forts que l’amour, la religion, l’espoir,  la guerre… On suit l’ascension (au sens propre) de l’égoutier Chico qui devient  balayeur des rues et qui habite au septième ciel (c’est le titre anglais) dans  une mansarde proche des étoiles. Cette ascension sociale se double d’une  ascension spirituelle et c’est bien l’aspect mystique qui donne sa force au  film. Les deux amants se donnent rendez-vous mentalement tous les jours à 11  heures précises. Une œuvre onirique dont la poésie est portée par  l’extraordinaire beauté des images.

L’Heure  suprême fait un triomphe aux Etats-Unis comme à l’international. Seul le premier  film parlant, Le Joueur de jazz d’Alan  Crosland (1927), parvint à détrôner L’Heure  suprême de sa première place au box office.

heure-supreme-borzage3

Récompenses

  • Oscar du meilleur réalisateur pour un film dramatique (USA)
  • Oscar de la meilleure actrice dans un rôle principal pour Janet Gaynor
  • Prix Kinema Junpo du meilleur film étranger (Japon)

  • En 1927, william fox a été récompensé d’un award (medal of honor) en tant que Photoplay Awards (meilleur jeu de photos)

heure-supreme-borzage5

Fiche Technique

  • Réalisation : Frank BORZAGE
  • Scénario : Benjamin GLAZER
  • Musique : William P. PERRY, Erno RAPEE, R.H. BASSETT
  • Directeur de la photographie : Ernest PALMER, Joseph A. VALENTINE
  • Montage : H.H. CALDWELL, Katherine HILLIKER
  • Producteurs : William FOX, Sol M. WURTZEL
  • Production : Fox Film Corporation
    L'heure suprême3jpg

Distribution

  • Janet Gaynor : Diane
  • Charles Farrell : Chico
  • Gladys Brockwell : Nana,
  • Ben Bard  : le colonel Brissac,
  • Albert  Gran : Boule,
  • David Butler  : Gobin,
  • Marie Mosquini  : Madame Gobin,
  • Emile  Chautard  : le père Chevillon

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Journal Cinéphile Lyonnais 14831 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines