Magazine Beaux Arts

Abondance, profusion, exubérance...

Publié le 15 avril 2013 par Detoursdesmondes
Pitt-rivers-museum400jpg

Les substantifs ne manquent pas pour qualifier le Pitt Rivers Museum... un musée pas comme les autres.
Ma note de décembre dernier était bien "prémonitoire" puisqu'une quinzaine de membres de l'association Détours des Mondes part demain pour Oxford en vue d'explorer ce merveilleux bric-à-brac géant.
Forster400

Vitrine400

Bien sûr, pas de mot d'ordre pour la visite. À l'exception de l'incontournable collection Forster ou encore des bronzes du Benin achetés en 1897, il faut se perdre pour tenter de s'approprier les lieux, embrasser quelques ensembles d'objets... mais une seule journée ne suffit pas à la tâche.
Blackwood400

Chaque objet est une histoire à lui seul, les étiquettes racontent des vies telle celle de Béatrice Blackwood qui rapporta un grand nombre d'objets de ses terrains en 1929 dans les îles Salomons, puis en 1936 chez les Anga de Nouvelle-Guinée et les Arawe de Nouvelle Bretagne.
Photos de l'auteure au Pitt Rivers Museum, novembre 2012.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Detoursdesmondes 6934 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines