Magazine Culture

Itw – we all love porn (w.a.l.p.)

Publié le 15 avril 2013 par Acrossthedays @AcrossTheDays

1366017473 itw walp ITW   WE ALL LOVE PORN (W.A.L.P.)On sort des sentiers battus aujourd’hui et on vous parle de ChillStep.

Il parait que lors de la création d’un groupe, un nom original et bien trouvé reste le meilleur moyen d’attirer l’attention. La multitude de nouveaux projets naissants à chaque instant accentue encore la difficulté de cette étape cruciale. Vous croyez avoir trouvé le nom parfait et deux cliques sur YouTube plus tard vous réalisez qu’il existe déjà. W.A.L.P. ne semble pas s’être ennuyé à ce propos. Vous ne voyez pas pourquoi ? Et bien: W.A.L.P. = We All Love Porn.

S’il est globalement reconnu que tout individu sur cette planète consomme de la pornographie, quel que soit sa forme, on peut imaginer que ce n’est peut-être pas le meilleur moyen pour attirer les foules que d’inclure le mot « Porn » dans son nom.
Personnellement, cela m’inspire peu et je m’imagine encore un ado se prenant pour un producteur nous sortir une track simpliste et non finie parce que « C’est long quand même de produire en fait.»

Après avoir écouté deux chansons, il m’a bien fallu reconnaître que W.A.L.P. n’appartenait pas à cette catégorie. Le jeune producteur espagnol se taille une place dans le monde de la ChillStep, pourtant vaste et bien occupé, par une production léchée, un sens du détailpeu commun et un message que l’on retrouve dans plusieurs de ses compositions. « If you don’t know how to fix it, please stop breaking it » phrase reprise du speech de Severn Suzuki au Nation Unies en 1992 résume assez bien cette idée.

On apprécie de plus en plus We All Love Porn au fur et à mesure que l’on pénètre dans sa galaxie.
Sans plus attendre, profitez du voyage,en musique bien sûr. 

« Tous les noms cools étaient déjà pris »

Across The Days : Peux-tu te presenter ?

W.A.L.P : Moi c’est Sam, j’habite Madrid, j’ai 24 ans et je me considère comme un musicien avant dj ou producteur. Je joue de la guitare depuis plus de 10 ans maintenant, j’ai fait partie d’un très grand nombre de groupes. Je joue aussi de la batterie, de la basse et j’ai quelques notions de piano mais en général j’utilise une guitare de type MIDI pour créer mes mélodies au piano. J’utilise la Yamaha EZ-AG dans ce but précis. J’utilise Ableton pour produire ma musique, j’utilisais Reason avant mais je trouve maintenant qu’Ableton s’accorde mieux avec ce que j’entends produire. J’ai joué vraiment beaucoup de style de musique différents, du chill et ambient comme pour ce projet jusqu’à du Death Metal et Grindcore.
Je pense que le « bon gout » est tout d’abord basé sur la variété, sur le fait d’avoir un esprit ouvert, ce qui te permet de de voir plus loin dans tout ce que tu fais, pas seulement en musique.
Pour le moment, je suis sur deux projets, celui-là (W.A.L..P ndlr) et un autre de dubstep ou plutôt de tout et n’importe quoi. Je suis toujours ouvert pour des collaborations, de nouvelles idées de projet et des parties de jeux-vidéos. J’suis un joueur dans l’ombre (rire).

Beaucoup de gens doivent te demander ça mais, pourquoi ce nom ?

2 ITW   WE ALL LOVE PORN (W.A.L.P.)

Ouais, c’est surement la question que l’on me pose le plus, simplement parce que cela « choque », ou du moins marque les gens. La raison principale vient d’un mot que tu peux retrouver souvent sur Internet : « Eargasm ». Parfois, quand t
u écoutes une chanson que tu apprécies vraiment et qui te donne la chair de poule, tu dis que ça te donne un « eargasm ». Et ça tu ne peux l’avoir qu’en écoutant de la « musique pornographique », et nous aimons tous ce genre de musique, nan ?
En plus, tous les noms cools étaient déjà pris (rire).

 Comment à tu commencé à produire de la Chill-Step, et faire de la musique en général ?
Pourquoi la Chillstep, sachant que c’est un milieu où il est difficile de percer étant donner le nombre incroyable de producteurs actuellement ?

Je suis attiré par la musique depuis que je suis tout petit, c’est la seule façon que j’ai d’exprimer ce que je ressens. J’ai toujours aimé produire ce genre de musique, c’est relaxant et la communauté est vraiment sympa envers les artistes et ils le sont aussi entre eux. C’est de loin la meilleure communauté musicale que j’ai connue. Mais je ne pensais pas du tout le montrer ou le diffuser un jour car je trouve que c’est un style très personnel et je n’étais jamais satisfais du résultat. Après quelques années à faire ça dans mon coin, j’en ai parlé à des amis allemands qui aiment ce style et après l’avoir écouté, ils m’ont encouragé à le diffuser. Je l’ai donc mis en ligne et au bout d’environ deux mois, j’ai trouvé une de mes chansons sur le chanel de MrSuicideSheep (chaine Youtube qui promeut ce genre de musique, ndlr) dédié aux musiques libres de droit, ce qui était absolument incroyable. J’ai décidé ensuite de sortir mon premier EP « A day to forget » qui est en téléchargement gratuit et peut-être utilisé par tous, sous la licence Creative Commons. (A télécharger ici, ndlr)

« Si je m’écoute, je vais parler de mes inspirations pendant des heures »

Ta musique me rappel souvent Blackmill, mais peut-être en plus doux. Est-ce qu’il t’a inspiré ?

Bien sûr, plusieurs artistes m’ont toujours inspirés et Blackmill est l’un d’entre eux. B-Complex est un de mes artistes de « liquid » préféré aussi. Mais pour être honnête avec toi, si je m’écoute, je vais parler de mes inspirations pendant des heures parce que au fil des ans, il y a de nombreuses chansons qui m’ont inspirées pour produire ce genre de musique. Essentiellement des ballades de power métal et du classique. Mon morceau préféré est Adagio pour cordes de Samuel Barber, j’en aime beaucoup d’autres mais celui-là est vraiment celui qui me donne le plus de frissons.

Est-ce que tu te considères ou souhaite devenir un musicien professionnel ?

J’ai toujours voulu travailler dans l’industrie musicale, faire partie de tout ce monde. Mon rêve c’était de composer et de produire la musique de jeux-vidéos, comme mon héros : Nobuo Uematsu.

Et en tant que tel, tu bosses sur quoi aujourd’hui ?

Là, je travaille sur des nouveaux sons, je recherche de nouvelles tendances tout en gardant cette petite touche perso que j’apprécie. Je bosse aussi sur un LP dans mon autre projet et je fais des trucs pour des gens, des musiques pour des vidéos, des pistes instrumentales pour des chanteurs. Je sais que je prends du temps pour sortir de nouvelles chansons mais je suis assez difficile et je ne veux surtout pas sortir une track dont je ne suis pas satisfait.

 Sinon tu écoutes quoi toi ?

Comme je t’ai dit, j’aime vraiment beaucoup de choses. Dans ma voiture, j’ai toujours une radio des années 70-80 d’allumée, toujours (rire). Après, ça dépend, et je pense que tout le monde ressent la même chose, de l’humeur sur le moment. Il a des jours à écouter Lamb of God, d’autre ou je me passe en boucle Wasted Youth de Pricky ou Live with me de Massiv Attack. Ca dépend vraiment de la situation personnelle, du moment, de l’humeur.

« Ça n’a pas d’importance que tu sois vraiment mauvais [...] si tu as de l’argent pour te faire ta pub, tu as des chances d’être connu »

Si tu allumes ton Ipod maintenant, quelle est la chanson en lecture ? Et triche pas.

Tu vas pas me croire mais j’utilise pas trop ces trucs-là, enfin, si je regarde là c’est Tear Your Soul de Muffler, donc ça va faire l’affaire.

Qu’est-ce que tu penses de la scène musicale espagnole, j’ai l’impression qu’elle n’est pas très bien représentée dans le monde du Chillstep?

Je n’ai jamais entendu parler d’un producteur de Chillstep espagnol, pourtant j’aimerai beaucoup en rencontré autour de moi pour des collab’ et tout. Je pense que c’est parce que en Espagne, la scène est principalement électro et house avec un peu de dubstep plus récemment, et beaucoup de trap aussi dernièrement. C’est impossible de trouver un endroit où tu peux écouter du chillstep, du liquid ou ce genre de style. Je pense ça va être dur de changer cela, les gens sont tellement étroit d’esprit quand on en vient aux genres.

 Qu’est-ce que tu penses de l’industrie musicale dans tout ça ?

3 1 ITW   WE ALL LOVE PORN (W.A.L.P.)
Je crois que les gens devraient faire plus attention à ce qu’ils font, j’essaye d’être très critique envers moi-même et de ne pas trop spammer les labels. Après je comprends que quand tu reçois des milliards de messages qui disent tous : « Hey, check ça c’est du super bon son, tu n’as jamais entendu un drop comme ça avant », tu as forcément plus de chances de passer à côtés des vrais bon groupes dans tout ce procédé de sélection aléatoires et d’écoute rapide. Je pense que les gens devraient s’arrêter un instant et juste apprécier les efforts mis dans une chanson. Je vois beaucoup de gens qui détestent un nombre incroyable de trucs juste parce que ça n’appartient pas à ce qu’ils écoutent. Personnellement, j’aime aider les gens avec des opinions constructives et si mes idées ne vont pas aider qui que ce soit, je préfère me taire. Mais allez, soyons honnête,si tu allumes ta radio (sur une station commerciale), c’est tout le temps la même chose nan, tout sonne pareil, t’es pas d’accord ? Nan c’est vrai, il y a deux semaines, j’étais en voiture en dehors de Madrid et je captais pas ma station préférée, du coup j’en cherchais une autre et je suis tombé sur la « toute nouvelle » chanson de Pitbull feat Crisitna Aguilera si j’me trompe pas et il reprenait littéralement, j’insiste là, le riff de Take On Me de Aha. Et pas une seule mention de Aha, à aucun moment, même par le mec de la radio. Ça m’a vraiment énervé, j’avais envie de jeter mon poste par la fenêtre. C’est un flagrant exemple de comment l’argent affecte l’industrie musicale : t’as de l’argent, tu peux tout obtenir en achetant des pubs sur Facebook, des annonces un peu partout. Ça n’a pas d’importance que tu sois vraiment mauvais ou que ta musique sonne comme un cochon se faisant violer par un éléphant, si tu as de l’argent pour te faire ta pub, tu as des chances d’être connu. Les gens vendent leurs âmes pas chères dans ce milieu.

« Je déteste vraiment la façon qu’on les gens d’utiliser les ressources misent à leur disposition »

 Est-ce que tu penses que la musique peut avoir un réel impact sur le comportement des gens ?

Je veux penser que la musique à un impact sur tout, mais en étant honnête avec soi-même, on voit bien que c’est vraiment loin de changer quoi que ce soit. Les gens oublient qu’écouter de la musique est un privilège que nous avons aujourd’hui. Mais c’est comme l’eau et la nourriture, quelque chose que l’on a tous les jours, sans presque aucun effort, et du coup on oublie à quel point nous sommes privilégiés et l’importance de ses choses dans nos vies. J’ai de la chance d’avoir toutes ses choses. Honnêtement, je ne pense pas que le monde va changer parce que le système éducatif actuel, en Espagne tout du moins, n’est vraiment pas assez bon, le réel problème étant l’éducation fournie par les parents à leurs enfants. « Monkey see, monkey do «  comme ils disent.

 Dans tes chansons, tu abordes des thèmes sérieux. Notamment « Social Conscience » dans laquelle tu utilises le speech de Severn Suzuki qu’elle à fait aux Nations Unies en 1992. J’imagine que tu à le même point de vue. Qu’est-ce que tu penses de la situation actuelle qui est vraiment difficile et notamment en Espagne ?

Je suis vraiment préoccupé par tout ce qui à trait la « conscience sociale » et j’essaie toujours d’agir comme j’aimerai qu’on le fasse avec moi, ou comme ce que je pense être juste. Après dans cette société, c’est impossible de ne pas abîmer la planète d’une quelconque façon, tu ne peux jamais être assez attentif. Je déteste vraiment la façon qu’on les gens d’utiliser les ressources misent à leur disposition comme si cela leur revenait de droit, sans même penser aux conséquences sur un futur proche. Je recommande à tout le monde d’aller écouter ce discours car il en vaut vraiment la peine, chaque mot prononcé. 

On revient sur des trucs plus sympas. C’est cool de vivre à Madrid ?

Je trouve ça stressant, toutes ces voitures partout. La vive nocturne est très active mais je pense que c’est toujours pareil, les gens qui habitent dans les grosses villes voudraient être dans des petits villages et vice-versa. Moi je serais heureux d’aller vivre dans les montagnes !

Tu me donnes ?

- Un truc que tu aimes :  les jeux.
- Un truc que tu déteste : les hommes politiques.
- Un truc dont tu te fiche éperdument : A quoi les gens ressemblent. Je n’aime pas juger les gens par la façon dont il s’habille, leurs accessoires, tatouages etc. Il y a une hypocrisie propre à notre époque je pense chez les jeunes qui se plaigne de la pauvreté de leur pays et qui ensuite achète ou plus souvent force leurs parent à acheter une paire de chaussure à 200 euros juste parce qu’ils veulent paraître cool.

Pour en savoir plus et réjouir vos oreilles :

W.A.L.P. SoundCloud : https://soundcloud.com/weallloveporn

W.A.L.P. Facebook : https://www.facebook.com/WeAllLovePorn

W.A.L.P. YouTubehttp://www.youtube.com/user/Wearepornlovers

W.A.L.P.Twitter :   https://twitter.com/wearepornlovers

The Adobe Flash Player is required for video playback.
Get the latest Flash Player or Watch this video on YouTube.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Acrossthedays 8489 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines