Magazine Cinéma

Au cinéma Comédia : Drôle de frimousse de Stanley Donen

Publié le 16 avril 2013 par Journal Cinéphile Lyonnais @journalcinephil

drole de frimousse

Drôle de frimousse
Titre original Funny Face
De Stanley Donen

Avec Audrey Hepburn, Fred Astaire, Kay Thompson
Comédie musicale
Etats-Unis. 1957 – 01h43
Date de reprise : 17 avril 2013 (version restaurée)

Le site du cinéma Comoedia :  http://www.cinema-comoedia.com/

Synopsis : Choisie comme porte-drapeau par un grand magazine de mode new-yorkais, une libraire de Greenwich Village va à Paris pour un défilé. Mais la jeune femme délaisse vite les sirènes de la mode au profit des discussions philosophiques de Saint-Germain-des-Prés. Le photographe du journal est chargé d’y mettre bon ordre.

drole de frimousse2

« Toutes ses scènes avec Audrey Hepburn, transformée de bas-bleu austère en mannequin idéal, papillon diapré, héroïne sentimentale, sont absolument remarquables. La mise en scène s’est inspirée de la sophistication des magazines, façon Vogue et Harper’s Bazaar. »  Télérama.

drole de frimousse1

Autour du film

Le réalisateur Stanley Donen est un grand spécialiste reconnu de la comédie musicale. C’est à lui qu’on doit Chantons sous la pluie,  Mariage royal ou Un Jour à New York.

Dans Drôle de frimousse, contrairement à My Fair Lady, Audrey Hepburn interprète toutes ses chansons elle-même. Le film a été restauré dans son format d’origine (1.96:1) et dans sa version technicolor.

Le tournage fut quelque peu mouvementé, les équipes technique et artistique devant se protéger, à cause des violences politiques qui ébranlaient la France (on est en plein conflit algérien).

Le film se veut au fait de la mode de l’époque, dans le plus pur style Vogue, et les robes d’Audrey Hepburn ont été dessinées par Hubert de Givenchy.

Stanley Donen a choisi de confier le rôle à Fred Astaire, celui-ci l’ayant déjà tenu 30 ans auparavant sur les planches de Broadway. Dans le film, son personnage fait référence au photographe Richard Avedon, qui était « consultant visuel » sur le tournage. D’ailleurs, la plupart des photos utilisées dans le film sont d’Avedon.

Le film est une adaptation d’une opérette de 1927 de George Gershwin, à qui l’on doit notamment des oeuvres comme Rhapsody in blue ou Un Américain à Paris.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Journal Cinéphile Lyonnais 15243 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines