Magazine Culture

Solidao

Par Krri

de Annelise Roux & Thierry Lurton

solidao

" J'ai entendu dire qu'il y a des endroits où les balles qui tuent les vagabonds sont facturées à leur famille, en échange du corps. Ce doit être pour ça que les policiers préfèrent les matraques. C'est moins cher, au cas où ils tomberaient sur un type des rues, quelqu'un de vraiment seul. Tout le monde n'a pas les moyens de se payer une balle. "

L'histoire d'un petit dur collectionneur de capsules de Guanara et fan de Ronaldo, au pays du Pain de sucre, du dieu Football et du Christ du Corcovado.

Éditions GALLIMARD


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Krri 816 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines