Magazine

Coupe Davis 1991 - 1996 : Les années Noah

Publié le 18 avril 2008 par Patrick

Avant d’être chanteur, Yannick Noah est avant tout un joueur de tennis exceptionnel. Dernier français en date à avoir remporté Roland Garros, il a été capitaine de l’Equipe de France de Coupe Davis de 1991 à 1998. Et comme pour sa carrière en simple, sa carrière d’entraîneur fut tout bonnement exceptionnelle, il remporte avec la France deux Coupe Davis, en 1991 face aux Etats-Unis et en 1996 face à la Suède. Retour sur ses deux belles victoires .

1991 : Saga Africa attention les secousses

Les plus jeunes d’entres nous ne se souviendront surement pas de ce moment unique de bonheur vécu en ce mois de décembre 1991. Ce moment où toute l’Equipe de France de Coupe Davis entame un tour d’honneur au rythme des ‘’Saga Africa’’ de Yannick Noah après la victoire de Guy Forget sur Pete Sampras, qui amène le point de la victoire à la France. Cela faisait depuis 1933 que la France n’avait pas remporter de Coupe Davis.

En de début décembre 1991, la France rencontre les Etats-Unis en finale de la Coupe Davis. La rencontre se déroule au palais des sports de Lyon.

Les Etats-Unis favoris

Sur le papier, cela s’annonce difficile. Les Etats-Unis semblent bien armés avec André Agassi et Pete Sampras, les deux meilleurs joueurs mondiaux de l’époque. L’équipe de France, emmenée par le capitaine Yannick Noah, est composée de Guy Forget, Henri Leconte, Fabrice Santoro et Arnaud Boetsch.

La France vient d’effectuer un parcours sans fautes pour se hisser jusqu’en finale. En huitième de finale, l’Israël est humilié 5 matchs à 0. En quart, l’équipe de Noah remporte le duel face à l’Australie 3 matchs à 2. Puis étrille la Yougoslavie en demi-finale 5 rencontres à 0. De son côté les Etats-Unis ont battu le Mexique 3 matchs à 2 en huitième de finale, puis l’Espagne en quart 3 matchs à 2, et enfin l’Allemagne sur le même score en demi-finale.

La rencontre commence mal pour la France, Guy Forget, n°7 mondial, perd sévèrement le premier match face à André Agassi (7-6 ; 6-2 ; 6-1 ; 6-2). Le public lyonnais espère un revirement de situation pour la deuxième rencontre, pour ne pas subir la loi américain. Et ce fut chose faite, Henri Leconte domine le redoutable Pete Sampras en trois sets (6-4 ; 7-5 ; 6-4), au terme d’une prestation exceptionnelle. Sampras était à l’époque en pleine gloire et Leconte seulement 159ème mondial.

Les deux équipes sont alors à égalité après la première journée, une rencontre partout, le double et la suite de cette finale allait être passionnante. Guy Forget et Henri Leconte venaient de disputer les deux premiers matchs de simples, mais étaient tout de même alignés pour le match de double face à la paire Américaine Flach / Seguso.

Forget – Leconte, duo gagnant

Le match de double est remporté par les Français en quatre sets (6-1 ; 6-4 ; 4-6 ; 6-2). La France mène 2 matchs à 1. Il reste alors les rencontres de simples du dimanche et un point suffit à la France pour remporter cette Coupe Davis tant convoitée.

Guy Forget est alors encore une fois aligné, cette fois-ci face à Pete Sampras. Forget réalise le match parfait, il bat Pete Sampras en quatre set (7-6 ; 3-6 ; 6-3 ; 6-4) et s’effondre en larmes sur le court. La France remporte la Coupe Davis pour la première fois depuis 1933. :fete

Le public de Lyon chavire sous le ‘’Saga Africa’’ de Yannick Noah.

Récapitulatif des scores

Forget – Agassi : 7-6 ; 6-2 ; 6-1 ; 6-2
Leconte – Sampras : 6-4 ; 7-5 ; 6-4
Leconte / Forget - Flach / Seguso : 6-1 ; 6-4 ; 4-6 ; 6-2
Forget - Sampras : 7-6 ; 3-6 ; 6-3 ; 6-4

1996 : Jusqu'au bout du suspens

Contrairement en 1991, la France joue la finale de la Coupe Davis à l'extérieur, en Suède. Après une victoire 5 à 0 face au Danemark, à l'Allemagne puis 3 à 2 face à l'Italie, la France se déplace défié la Suède chez elle pour le gain de la Coupe Davis. La Suède quant à elle, à battu la Suède 4 matchs à 1, l'Inde 5 à 0 puis la République Tchèque 4 rencontres à 1.

L'équipe de France, composée de Cédric Pioline, Arnaud Boetsch, Guy Forget et Guillaume Raoux affronte Stefan Esberg, Thomas Enqvist, Jonas Bjorkman et Nicklas Kulti.

La première rencontre Cédric Pioline à Stefan Edberg. Le français, solide et précis, plie le match en trois sets (6-3 ; 6-4 ; 6-3). 1 à 0 pour la France. Dans la deuxième rencontre, Arnaud Boetsch ne connaît pas le même sort, il s'incline face à Thomas Enqvist en trois sets également (6-4 ; 6-3 ; 7-6). Au terme de la première journée, la France et la Suède sont à égalité.

Le match de double s'avère lors décisif, Guy Forget est aligné avec Guillaume Raoux pour affronter la paire Suèdoise Bjorkman / Kulti. Les Français maîtrise leur sujet, il remporte le match en quatre sets (6-3 ; 1-6 ; 6-3 ; 6-3). La France mène 2 à 1 avant la journée du dimanche.

C'est au tour de Cédric Pioline d'assurer l'essentiel pour apporter à la France le saladier d'Argent. Le n°1 français affronte le n°1 Suédois Thomas Enqvist. Le match débuté très bien, Pioline mène 2 sets à 0. Puis un renversement de situation pousse le Français des ses retranchements, il s'incline en cinq sets (3-6 ; 6-7 ; 6-4 ; 6-4 ; 9-7).

Le dernier match est alors décisif. Arnaud Boetsch affronte Nicklas Kulti, au bout du suspens. Les deux joueurs se battent jusqu'au cinquième set, en puisant dans leurs réserves, surtout Boetsch qui subit le jeu de Kulti presque tout au long de la rencontre. Le match offre un suspens mémorable, encore plus qu'en 1991. Les 700 français présent au milieu des 5000 Suédois poussent Arnaud pour remporter ce précieux set. Au bout de trois balles de matchs il le remporte 10 à 8 et offre à la France le Saladier d'argent.

Ce mois de décembre 1996 consacre une nouvelle fois Yannick Noah et le tennis français.

Récapitulatif des rencontres

Pioline - Edberg : 6-3 ; 6-4 ; 6-3
Boetsch - Enqvist : 4-6 ; 3-6 ; 6-7
Forget / Raoux - Bjorkman / Kulti : 6-3 ; 1-6 ; 6-3 ; 6-3
Pioline - Enqvist : 6-3 ; 7-6 ; 4-6 ; 4-6 ; 7-9
Boetsch - Kulti : 7-6 ; 2-6 ; 4-6 ; 7-6 ; 10-8


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Patrick 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte