Magazine Culture

Le Manipulateur, John Grisham

Publié le 30 avril 2013 par Bouquinovore @bouquinovore

Le Manipulateur, John Grisham
Auteur: John Grisham Titre Original: The Racketeer Date de Parution : 11 avril 2013 Éditeur : Robert Laffont Nombre de pages : 384 Prix : 21,50€ 20,42€


Quatrième de couverture :Raymond Fawcett, juge fédéral en Virginie, et sa secrétaire sont retrouvés assassinés dans la maison de campagne du juge. Il n’y a pas de trace de lutte, pas d’empreintes, pas un seul témoin. Rien, à l’exception d’un coffre-fort hautement performant… mais vide. Le juge n’était pas riche, alors que cachait-il dans un tel coffre ? Au bout de quelques mois, l’enquête n’a pas progressé d’un pouce. Le FBI est sur les dents. Et c’est là qu’intervient Malcolm Bannister. Âgé de 42 ans, noir, avocat de profession, Malcolm a été pris dans une affaire bâclée par le FBI et la justice. Condamné à dix ans d’emprisonnement pour un crime qu’il n’a pas commis, il doit encore passer cinq années derrière les barreaux. Mais il lui reste une carte à jouer pour changer son destin. Une carte qui requiert de l’audace, du sang-froid et deux complices aux nerfs d’acier. En prison, Malcolm a plus d’une fois servi d’avocat pénaliste à ses codétenus. Il a ainsi appris toutes les ficelles de la justice fédérale, notamment l’existence de l’article 35. Selon cette disposition légale, un détenu qui apporte des éléments permettant l’arrestation d’un criminel peut être libéré sans condition. Or Malcolm sait qui a tué le juge Fawcett, et pourquoi. Il met alors en œuvre la première partie de sa manipulation : il livrera le coupable en échange de la liberté immédiate et des 150 000 dollars de récompense ; il exige également de bénéficier d’une chirurgie esthétique dans le cadre du programme de protection des témoins. Bientôt il est libre, riche, méconnaissable et doté d’une nouvelle identité : Max Baldwin. Ce que le FBI ignore, c’est que Max est un justicier, et qu’il veut se venger des incompétents qui lui ont volé cinq années de sa vie. Sitôt libre, il prépare la seconde partie de sa machination. Car il a livré sciemment le mauvais coupable afin d’atteindre son véritable objectif : faire libérer son meilleur ami tombé pour une affaire de drogue, révéler à la face du monde la corruption du juge Fawcett et s’approprier la fortune cachée que ce dernier a extorqué dans un marché public. Jouant au chat et à la souris avec les agents fédéraux, Max concocte une arnaque virtuose.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bouquinovore 20700 partages Voir son blog

Magazines