Magazine Culture

France 2 a consacré un soir au theâtre pour remplacer les Molières/Théâtre qu'apporte-il au quotidien ? "l'enthousiasme" conservé

Publié le 30 avril 2013 par Nathpass
La soirée foutrac remplaçant excusant le théâtre, le montrant dans tous ses ors et rouges et puis oubliant carrément les techniciens les autres artistes du théâtre : les créateurs lumière décors costumes et maquillages.... au Palmarès pour faire vite... Le Jury c'était des amoureux du théâtre qui n'en sont pas tous, des professionnels du théâtre,
extrait d'un texte que j'ai écrit à un jeune réalisateur de cinéma à propos de la séance Point Ligne Plan du 24/04/13
Merci,"mot magique"
de l'actrice de théâtre éconduite, au chapeau, un peu comme Anna K au cinéma, Nathalie Feyt vous remercie.
Les metteurs en scène de théâtre s'étonnent quelquefois qu'il y ait autant de critiques de théâtre et qu'ils soient aussi durs,
mais c'est évident c'est parce que ce sont tous à la base des amoureux éconduits… En effet à 10 ans ils ne disaient pas qu'ils voulaient être critiques…
mais plutôt comédiens… à 20 ans, ils ont tenté la mise en scène et pendant longtemps ils ont essayé de tenir le mouchoir de Desdémone par un fil, et puis ce fil a lâché alors ils sont devenus critiques… assassins
Moi ? plus on m'éconduit plus j'aime….

Mais cela ne m'empêche nullement d'aimer un nouvel…. art à nouveau… car c'est comme cela que tous deux
vous faites du cinéma. Et vous m'avez véritable redonner de l'assurance et de l'espoir/// c'est un peu con à mon âge...
Et cher Arthur votre actrice/acteur est immense et si pleine plein de "fraicheur" comme dirait Monsieur Vincent Dieutre.
Arthur Olivier vous êtes des romanciers écrivains réalisateurs et justement vous n'avez pas besoin d'écrire des scénarios…. clés en main, pour vous faire/croire que vous faites du cinéma.
Comme Cassavetes Fellini Godart, vous plongez  vous peignez vous jouez vous essayez et après au montage vous faites de la musique aussi
vous venez surtout au cinéma comme vous êtes et moi, devant la caméra, j'étais aussi comme je suis : nue, mais toujours accompagnée d'une musique d'un amour dans la tête : là Zouc,
nue ! c'est une image ! avec ma singularité et avec un chapeau et surtout aussi avec mes 3 partenaires
si différentes et aussi généreuses que possible et tant à l'écoute.
Cette séance particulière  : point ligne plan était un beau "kaleïdoscope" j'adore ce mot(un exercice de prononciation)  sur les actrices et sur les réalisateurs….
Merci à vous tous...

sous prétexte de ne pas être ennuyeux...Article du Figaro qui analyse la soirée
et après voila que la fête du théâtre : la Troupe d'un soir est bien trop longue.
et pourtant tout y est le IN le Off. Et du meilleur cru comme un festival on s'y risque on s'y endort on s'y réveille... les auteurs de  Dubillard, Grunberg à Shakespeare Racine,(ils ont fait comme nous quand on fait un spectacle de fin d'année, le meilleur le drôle le tragique le théâtre intelligent le music-hall, et puis récurrent les plus jeunes qui essaient de faire passer le dictionnaire amoureux des termes du théâtre, de ses coulisses. Les comédiens : Dreyfus, Buyle, Berling, Arditi, Russo, Fau et aussi des scènes cultes Louis de Funès dans Oscar et des amuseurs ces acteurs de Cabaret qui jouent les Messieurs Loyal... pas toujours très drôles.

Je me suis endormie parce que la vie me fatigue mais ce que j'ai ri en écoutant Arditi et Berléand reprenant une scène de Poiret et Serrault, en regardant Michel Fau en tragédiennes de Phèdre.
Mais j'ai envie de défendre cette soirée parce que dans ce Palmarés à sonnettes (afin que les remerciements ne soient pas trop longs au bout de 45s retentissait la sonnette, vous savez celle qu'on entend, quand le spectacle va bientôt commencer) il y eu un énorme moment d'émotion le prix d'honneur donné à Madame Francine Bergé par Dominique Besnéhard. Et y voir des récompensés vraiment d' horizons les plus exigeants : Pascal Rambert, c'est beau.
 Et puis c'est un premier essai alors l'année prochaine ce sera mieux c'est un flop de l'audimat clame les journaux gratuits : 1.700000 de téléspectateurs... eh bien excusez-moi, c'est pas mal...
Le plus beau message c'est pour moi le dernier de Vincent Debats un décorateur un dessinateur de théâtre un magicien. Il y a de quoi critiquer. Mais je le redis c'est difficile de faire rire. Et puis pourquoi tout mettre dans le même sac. La télé c'est fait pour cela avoir de la diversité s'endormir et zapper. C'est la démocratie, et c'est plein de vides et plein de plis, la démocratie.
Quelqu'un qui passait par là, ce soir là, pouvait s'y arrêter, s'y désespérer, rire aussi et pleurer, s'y refléter, et désirer revoir Roméo et Juliette.

Extrait 20MN"Seulement 1,7 millions de téléspectateurs, soit 8% du public, ont été convaincus par «La troupe d’un soir». Comme le note Médiamétrie, chaque début de programme a observé une courbe en retrait  sur le premier quart d’heure de diffusion: les curieux auraient donc été déçus avant de se tourner vers d’autres chaînes."

VOS RÉACTIONS (8)Does NotBitea posté le 29-04-2013 à 11:00Ha ha, "soirée organisée sous la direction de Pierre Lescure".
Celui-là même qui s'était auto-proclamé "meilleur animateur du PAF" en guise d'introduction à ses émissions télé.
Si si, ne riez pas, c'est la vérité, tout ce qu'il y a de plus sérieux, les archives le prouvent.
Et par ailleurs, accessoirement, aussi celui qui va décider du sort d'internet en France, car ainsi en a décidé notre ministre de la culture (???????).
Bon courage à ceux et celles qui vont assister à la soirée.janine laffittea posté le 29-04-2013 à 10:44nullissime ! vulgaire, parfois agressif en ce qui concerne les liens relatifs à l'actualité (sans lien avec le théâtre), les deux présentateurs ? : navrants ...où est le théâtre dans cette bouffonnerie ! j'ai tenu jusqu'au bout ...pour voir jusqu'où irait la médiocrité. On ne m'y reprendra pas...Monique Bauda posté le 29-04-2013 à 13:31Je n'ai pas eu votre héroïsme Janine, j'ai éteint bien avant tant j'avais honte pour eux!
  • Je réponds
  • J'alerte
yvette churleta posté le 29-04-2013 à 10:30Non seulement en colère, mais très triste de ce gâchis, j'ai éteint très vite ; l' "animatrice", de plus, me cassait les oreilles par les décibels qu'elle émettait, et qui recouvraient un vide et même une insolence abyssaux (Madame Silhol même pas appelée par son nom).
  • Je réponds
  • J'alerte
yvette churleta posté le 29-04-2013 à 10:11En colère, et triste, très triste, de ce carnaval que j'ai très vite quitté.
Quant à la présentatrice dont je préfère oublier le nom, elle a eu la goujaterie de ne même pas nommer Madame SILHOL, belle et talentueuse, venue remettre un "trophée" ; Madame SILHOL vous êtes cent coudées au-dessus de tout cela, heureusement.
  • Je réponds
  • J'alerte
Evelyne De Martinisa posté le 29-04-2013 à 09:13Odile Quirot, vous émettiez des réserves avant la diffusion. Bonne intuition !
Le théâtre massacré ! Je n'ai regardé que la première partie "le palmarès", cela m'a mise très en colère, devant tant de mépris pour l'art dramatique !
  • Je réponds
  • J'alerte
Monique Bauda posté le 29-04-2013 à 08:57Tout à fait d'accord avec vous. J'ai éteint ma télé hier soir au bout d'une heure de souffrance morale pour ce théâtre qu'ils ont ridiculisé. C'était non pas nul ,mais nullissime. Un "humour" bas de gamme, des stupidités et beaucoup de ridicule. Dommage pour Laurent Gamelon que j'aime bien,mais hier, il n'était pas à sa place! Quant aux autres, bobos parisien snobinards qui rigolaient eux seuls de leurs blagues pitoyables, non, non, ce n'est pas ça le
vrai théâtre!! Je voulais voir jusqu'où ils iraient mais je ne suis pas maso à ce point!
  • Je réponds
  • J'alerte
Vincent Debatsa posté le 29-04-2013 à 00:22AFFLIGEANT............Chaque jour de l'année, dans toute le France, nous travaillont dur pour amener au théâtre des nouvelles générations. Des pitres d'une vulgarité soufflante sont entrain, en un soir, sur la chaîne public d'anéantir tous ces efforts.
  • Je réponds
  • J'alerte

**************************************************************************************************************
Il a raison ils ont raison ces Messieurs du cinéma et de la télé : Patrice Leconte et Pierre Lescure, le théâtre permet de garder l'enthousiasme et de sortir la tête de toutes les peurs et les conservatismes...
Elucubrations, Manifeste s/le rapport indirect entre les collègues et le théâtre (en construction)
Le collègue c'est tout le contraire d'un ami comme le couple* qui est le plus souvent tout le contraire de l'amour et pourtant... quelquefois dans "une brêche" passe une infinie complicité.....
Conclusion : Le théâtre est un apprentissage de l'amour...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nathpass 1068 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte