Magazine Cinéma

Le film à voir cette semaine : Evil Dead, de Fede Alvarez (sortie cinéma du 1er mai 2013)

Publié le 30 avril 2013 par Redrum @Ingoruptibles

« Je vais prendre ton âme ! Je vais prendre ton âme ! Je vais prendre ton âme ! ». Ces paroles démoniaques résonnent encore dans la tête des cinéphages nostalgiques et fanatiques de ce petit chef d’œuvre bis de la démerde, sorti des bois en 1981. Evil Dead en aura marqué plus d’un, tout comme ses deux suites, et aura littéralement apporté sa pierre blanche à l’édifice titanesque du cinéma d’horreur.

Evil Dead 2013

Aujourd’hui, c’est au tour de ce monument de l’horreur de rejoindre les rangs des innombrables remakes qui pullulent depuis le début des années 2000, symboles métastasiques d’une tumeur cancéreuse du cinéma de genre nouvelle génération en cruel manque d’inspiration et d’innovation. Mais tout n’est peut-être pas joué, car l’équipe qui se cache derrière cette nouvelle mouture n’est autre que le trio responsable de l’original, à savoir Sam Raimi lui-même, ainsi que Bruce "Ash" Campbell et Robert Tapert. A la réalisation se cache un parfait inconnu au bataillon, Fede Alvarez, uruguayen surdoué remarqué grâce à son court, Attack de Panico.

Le projet avait de quoi faire grincer des dents, mais au vu de la meilleure bande annonce jamais faite pour un film d’horreur et des nombreuses critiques d’ores et déjà enthousiastes (et enthousiasmantes), tout amateur de bis qui se respecte a déjà la bave aux lèvres en lisant de nombreuses affirmations quant au respect immuable du matériau originel et à la générosité outrancière que cette nouvelle version tient à nous proposer, tout en écartant tout second degré inhérent à l’œuvre de Raimi. Inutile de dire que tous nos espoirs se placent dans cette attente insupportable.

Evil Dead 2013

Chers amis gorophiles, peut être sommes-nous à l’aube d’une ère nouvelle, dans laquelle les found-footage-de-gueule aseptisés et les torture-porn malhonnêtes à deux roubles laisseront place à un véritable revival de l’Horreur avec un grand H, celle qui nous fait pâlir, nous répugne, nous donne envie de courir hors de la salle et qui pourtant nous y scotche, pour notre plus grand bonheur. Peut-être les producteurs trop frileux en matière de sauvagerie frontale et assumée en prendront-ils de la graine pour nous servir autre chose que de la soupe réchauffée et sans âme ?

Réponse demain dans les salles obscures, les enfants ! Vous qui, bien sûr, répondrez présent pour ce rendez-vous absolument immanquable. « Groovy ! »

Bande-annonce d’Evil Dead :




Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Redrum 860 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines