Magazine Concerts & Festivals

Review Concert : The Knife @ Cité de la Musique 04/05/13

Publié le 06 mai 2013 par Wyngaal
Review Concert : The Knife @ Cité de la Musique 04/05/13 C'est le retour de la review concert, après 1 an d'absence ! La principale motivation est que les gens ont le droit de savoir ce qui les attend des concerts de The Knife sur la tournée "Shaking The Habitual show". Bon d'accord, l'album est vraiment solide et ambitieux, j'adore Karin Dreijer Anderson et j'ai toujours eu des échos positifs sur leurs anciens concerts. C'est d'ailleurs pour cela que le concert au sein de la Cité de la Musique afficha complet en quelques minutes, quand on croise des personnes qui viennent discuter tout le concert ou s'afficher avec ses plus beaux habits volés à sa grand-mère, on comprend vite que The Knife est LE groupe en vogue en ce moment.
Dès la première partie, on a eu le droit à un chauffeur de salle travesti recouvert de bodypainting, accompagné d'un traducteur torse nu masqué, parce qu'on est dans un cadre bien réglo à la Cité. 15 minutes plus tard, c'est à The Knife de rentrer sur scène, entre 7 et 10 membres avec des jolis costumes tout en paillettes et très colorés. Le début du concert était assez calme, le public écoutant sagement The Knife utiliser divers instruments exotiques et originaux pour jouer les morceaux du fameux Shaking The Habitual. Au bout de la troisième chanson, le concert prend une tournure inattendue. La troupe vire tous les instruments de la scène et ils se mettent à danser sur une chorégraphie bien répétée, pas très synchro car on est pas des danseurs professionnels mais plutôt des musiciens qui s'essaient à la danse. Avec stupeur, on s’aperçoit que plus personne ne chante ou joue de la musique, la voix est totalement enregistrée, tout comme la musique. On se demande même si les premières chansons étaient "live" du coup. Au départ 1 ou 2 chansons de danse, cela passe plutôt bien, le fait de voir Karin de défouler sur scène divertit et met un peu d'ambiance mais ça pendant 1h15, c'était beaucoup trop. Le groupe se permet même de passer une chanson entière sans personne sur scène -changement de tenues oblige- ou bien de rester immobile pendant la quasi totalité du très réussi Full of Fire. La fin de concert est là aussi bien étrange: le groupe ayant quitté la scène après Silent Shout, une musique type nightclub joue toujours très fort, sans que les lumières ne se rallument. Seulement quelques personnes dansent à fond tout sourire, probablement sous l'emprise de l'alcool. Moi qui n'a jamais vu The Knife, je tombe de très haut et on a vite pris la fuite avant même le retour des lumières.
La provocation sur un fond "politique" était-elle volontaire ? Je pense surtout qu'ils ont voulu changer leurs habitudes avec un show différent mais finalement peu convaincant (à part pour ceux qui étaient là pour se montrer, ils étaient à fond), Karin était quand même assez reconnaissante et fière à la fin du concert. Beaucoup partagent mon avis, parfois plus violemment, sur le Facebook du groupe qui ironiquement prévenait, avant le début de la tournée, que le groupe "will be performing live"... Comme dirait Vice, je n'ai jamais rien pigé à l'art mais en tout cas, je sais quand on essaye de me prendre pour un pigeon.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Wyngaal 100 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte