Magazine Cinéma

Nuit d'Ivresse

Publié le 07 mai 2013 par Olivier Walmacq

 nuit

genre: comédie
année: 1986
durée: 1h25

L'histoire: Jacques Belin, animateur de jeux télévisés, attend sa fiancée dans un bar de gare. Il tombe sur Fred, une fille qui sort de prison. Ils se lancent dans une folle nuit d'ivresse alors que tout les oppose. Toutefois le réveil va être difficile.

la critique d'Alice In Oliver:

Parmi les comédies françaises réalisées dans les années 80, on trouve de nombreux films qui ne parlent strictement de rien et qui ne reposent que sur le charme de son duo comique. C'est indéniablement le cas de Nuit d'Ivresse, réalisé par Bernard Nauer en 1986.
Le seul intitulé de ce film résume à lui tout seul le scénario, particulièrement simpliste en l'occurrence. Il est donc question d'une grosse et énorme cuite. Seule petite originalité (tout du moins, si c'en est une), cette beuverie réunit deux personnes que tout oppose.

Attention, SPOILERS ! Jacques Belin est un célèbre animateur de jeux télévisés qui attend sa fiancée. Hélas, cette dernière ne viendra jamais. Il rencontre alors une femme, Fred, tout juste libérée de prison et au physique ingrat. Tout les oppose, mais leurs solitudes respectives les poussent à discuter et à boire ensemble. S'ensuit alors une soirée mouvementée et un réveil particulièrement difficile.
Evidemment, avec un scénario pareil, Nuit d'Ivresse n'a pas grand chose à proposer. A se demander ce qui a pu séduire les deux acteurs principaux, à savoir Thierry Lhermitte et Josiane Balasko, qui semblent parfois se demander comment ils ont pu se fourrer dans une telle galère.

0

Viennent également s'ajouter Gérard Martin, Jean-Claude Dauphin, Didier Pain, Gérard Jugnot, Victoria Abril et le regretté Ticky Holgado. Toutefois, attention, tous ces acteurs n'effectuent qu'une courte apparition. Encore une fois, Nuit d'Ivresse repose avant tout sur son duo comique, très en forme pour l'occasion. En vérité, cette comédie n'est qu'un petit nanar inoffensif.
Pourtant, dans ce qui ressemble clairement à une supercherie, on relève quelques moments franchement hilarants.

Après avoir bu plusieurs verres, Jacques (Thierry Lhermitte) et Fred (Josiane Balasko) enchaînent les gaffes à un rythme effréné. Jacques envoie son supérieur hiérarchique au tapis après un combat à coup de queues de billard. Ensuite, Fred effectue quelques tours de majorette, la jeune femme et son nouvel ami ayant pris une cuite sévère.
C'est indéniablement le meilleur moment du film, Thierry Lhermitte ne simulant même pas son fou rire ! D'ailleurs, on en vient presque à soupçonner les deux acteurs d'avoir bu plus que de raison pour tourner cette séquence jubilatoire.

6030754_jpeg_preview_large

Car en dehors de la séquence de la majorette, pas grand chose à retenir de ce nanar. Par exemple, la romance impossible entre Jacques et Fred est au mieux insignifiante. Ensuite, faute d'un véritable scénario, le film tente maladroitement de combler le vide en proposant de nombreuses rencontres infortunes. Hélas, la formule finit rapidement par lasser.
Voilà pour les grandes lignes de cette comédie à la sauce nanarde et visiblement elle aussi écrite le soir d'une mauvaise beuverie. Que dire de plus ?

Note: 03/20
Note nanardeuse: 14.5/20


Nuit D'ivresse par Express72


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines